Les relevés sur le terrain visent la récolte d’échantillons acheminés aux laboratoires de la SOPFIM.

Tordeuse des bourgeons de l’épinette: la lutte se poursuit

RIMOUSKI – Le Québec est frappé par une épidémie de tordeuse du bourgeon de l’épinette depuis une dizaine d’années. L’insecte ravageur s’attaque principalement à l’est de la province. Afin de protéger les forêts publiques, le gouvernement du Québec confie le mandat à la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM) de réaliser des pulvérisations aériennes.

«On est dans une période forte», signale le directeur de la foresterie et de l’environnement de la SOPFIM, Alain Dupont. Mais, l’épidémie n’a rien de comparable à la précédente, qui était apparue vers 1975. L’étendue ravagée à l’époque était évaluée à 32 millions d’hectares, tandis qu’actuellement, l’infestation s’étend sur quelque 7 millions d’hectares.

«La forêt a changé, explique M. Dupont. Les aménagements ont porté fruit. On n’a pas une épidémie qui s’est développée de façon synchrone dans toutes les régions, comme c’était le cas lors de l’épidémie précédente. Là, elle est principalement au Saguenay-Lac-Saint-Jean, sur la Côte-Nord, au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

Alain Dupont est directeur de la foresterie et de l’environnement de la SOPFIM.

La SOPFIM pulvérise un insecticide biologique: le Bacillus thuringiensis, communément appelé Btk. Celui-ci permet de protéger les forêts en ciblant les insectes de l’ordre des lépidoptères, dont fait partie la tordeuse du bourgeon de l’épinette. «Les abeilles et tous les autres types d’insectes pollinisateurs ne sont pas touchés par cet insecticide», assure le porte-parole de la SOPFIM.

L’an dernier, moins de 450 000 hectares de forêt ont été traités. «On y va avec les sommes qui sont disponibles et quand la forêt a vraiment besoin d’un coup de pouce pour survivre», indique Alain Dupont.

Des analyses sont effectuées dans les laboratoires de la SOPFIM pour mieux comprendre le comportement des insectes ravageurs.

+

QUELQUES CHIFFRES

Tordeuse du bourgeon de l’épinette au Québec

- Superficie infestée en 2018: 7 millions d’hectares

- Superficie infestée en 1975: 32 millions d’hectares

- Superficie traitée en 2018: 450 000 hectares

- Pulvérisation: 1,5 litre par hectare