Avant de remettre les clefs

Si remettre les clefs au prêteur hypothécaire était monnaie courante lors de la crise financière des années 1980-1990, lorsque les taux d’intérêt ont grimpé de manière fulgurante, dépassant même les 18 %, la situation est plutôt rare ces années-ci.

Le contexte économique est différent et le marché de l’emploi se porte bien.

Luc Monarque, conseiller principal offre et financement chez Desjardins, précise que les conseillers des caisses populaires envisagent plusieurs options avant d’en arriver à cette situation ultime.

Apprendre à faire un budget, diminuer les dépenses, réorganiser ses finances, faire une consolidation des dettes fait partie des possibilités à considérer avant de faire faillite et de quitter la maison.