Sciences infirmières: légère hausse des admissions à Shawinigan

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Le Cégep de Shawinigan constate une légère hausse des demandes d’admission à son programme en sciences infirmières par rapport à l’an dernier à pareille date.

Dans ce collège, aucun aspirant à la profession n’a quitté ses études en cours de route dans le contexte de la pandémie de COVID-19. La session d’hiver a été complétée le 8 mai, pour les 40 finissants, par rapport au 29 mai pour les autres étudiants.

D’après un sondage réalisé récemment, 61% de ces étudiants travaillaient déjà dans le réseau de la santé pendant leurs études. «Maintenant qu’ils ont terminé leur formation, ils peuvent tous y travailler, ayant aussi accès à l’autorisation spéciale d’état d’urgence sanitaire décrétée par le ministère récemment», précise le conseiller en communications, Étienne Dubois.

Du côté du Cégep de Trois-Rivières, on n’a pas voulu indiquer combien d’étudiants dans cette discipline ont abandonné leur formation, mais le programme compte 38 finissants, cette année. Ici aussi, tous ces finissants ont terminé leur formation prématurément le 8 mai au lieu du 22 mai. «Les enseignants du programme ont réussi à condenser la fin de la session», indique la coordonnatrice aux communications, Isabelle Bourque, ce qui a permis d’intégrer le réseau de la santé plus rapidement, diplôme en poche.

Tous ne sont pas à l’oeuvre en ce moment dans le réseau de la santé, dit-elle. Le Cégep a eu 89 nouvelles demandes d’admission en date du 1er mars. Une nouvelle cohorte débutera également en janvier. Brigitte Trahan