La capsaïcine est une molécule naturelle qu'on retrouve dans le piment rouge. C'est ce composé qui cause la sensation de chaleur et de brûlure associée au piment.
La capsaïcine est une molécule naturelle qu'on retrouve dans le piment rouge. C'est ce composé qui cause la sensation de chaleur et de brûlure associée au piment.

Capsaïcine et course à pied: la preuve reste à faire

Jean Hamann
Les effets de ce composé naturel sur les performances sportives sont encore peu convaincants
Ce contenu est produit par l'Université Laval.

Les coureurs de fond qui sont à la recherche de produits naturels pour pimenter leurs performances ne devraient pas trop miser sur la capsaïcine. En effet, ce composé, responsable du goût piquant des piments rouges, semble ne procurer aucun avantage physiologique lors d'exercices continus à intensité élevée, conclut une étude publiée dans l'International Journal of Sports Medicine par une équipe de chercheurs brésiliens et par François Billaut, professeur à la Faculté de médecine et chercheur au Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

En théorie, la capsaïcine favorise la production d'adénosine triphosphate (ATP), une molécule qui fournit l'énergie nécessaire aux réactions chimiques cellulaires, notamment celles requises lors d'efforts intenses et soutenus comme la course à pied. La prise de suppléments de capsaïcine permettrait donc d'augmenter la capacité de travail musculaire, de repousser les limites de la fatigue et de réduire la perception d'épuisement.

Pour tester ces prétentions, le professeur Billaut et ses collaborateurs brésiliens ont invité 15 coureurs récréatifs à participer à une expérience. Lors d'une première rencontre, les sujets devaient courir jusqu'à épuisement sur un tapis roulant à une vitesse correspondant à 90% de leur capacité aérobique maximale. Trois jours plus tard, ils répétaient ce test, mais cette fois après avoir ingéré, 45 minutes plus tôt, un supplément de capsaïcine ou un placebo. Le même protocole était répété trois jours plus tard.

La capsaïcine aurait des effets positifs lorsque les sportifs déploient des efforts intenses et intermittents, par exemple lors d'entraînements par intervalles. Par contre, elle ne semble procurer aucun avantage lors d'efforts continus à haute intensité.

Lors de chaque test, les chercheurs ont mesuré le temps requis pour atteindre la capacité aérobique maximale, la concentration sanguine maximale de lactate, le temps nécessaire pour parvenir à l'épuisement, la fréquence cardiaque à la fin du test et la perception d'effort au terme de l'exercice. Résultats? Tous ces indicateurs de performance étaient similaires, peu importe si les participants avaient pris le supplément de capsaïcine ou le placebo.


« La capsaïcine fait partie des suppléments qui gagnent encore à être testés rigoureusement en recherche. »
François Billaut

La capsaïcine ne semble donc pas procurer d'avantages lors d'exercices continus de haute intensité, constate François Billaut. Dans une étude antérieure, la même équipe de chercheurs avait rapporté des effets positifs de la capsaïcine lors d'efforts intenses et intermittents comme ceux exigés lors de séances d'entraînement par intervalles. Cela suggère que ces suppléments pourraient aider à augmenter la charge d'entraînement et, éventuellement, contribuer à l'amélioration des performances.

Que faut-il en conclure? «La capsaïcine fait partie des suppléments qui gagnent encore à être testés rigoureusement en recherche, résume le professeur Billaut. Pour le moment, ses effets sur la performance des athlètes restent globalement peu convaincants.»