Une tête de lit faite de placage de bois

Christine Lemay était à la recherche de têtes de lit uniques et originales pour meubler son chalet situé au nord d’Alma. Elle souhaitait avant tout trouver des pièces distinctives qui viendraient appuyer sa thématique «chalet» et apporter chaleur et texture à ses chambres à coucher.

C’est en effectuant des recherches sur Internet qu’elle a finalement trouvé un modèle à la hauteur de ses attentes, une tête de lit faite de placage de bois tissé. Avec l’aide de son mari Jocelyn Girard, elle a pu réaliser un projet convenant à ses goûts et à ses besoins.

Voici les différentes étapes qui lui ont permis de compléter son projet

Matériels

  • Placage de chêne rouge
  • Planches de pin 1 po X 2 po
  • Vernis polycrylic

Marche à suivre

Dans un premier temps, Christine a déterminé les dimensions qu’elle souhaitait donner à sa tête de lit en se basant sur la largeur de son lit. Selon les mesures établies, son mari a pu construire deux cadres en pin. L’un, légèrement plus petit, servant de support aux lattes de placage, l’autre, décoratif, encadrant la tête de lit.

Christine a choisi d’utiliser trois largeurs de lattes pour réaliser son projet soit deux pouces, trois pouces et quatre pouces, chacune de deux longueurs différentes, correspondant à la largeur et à la hauteur du cadre.

Une fois le placage coupé, elle a collé puis agrafé les bandes verticales sur le cadre de support en laissant 1 pouce entre chacune d’elles. Elle a ensuite placé trois morceaux de bois au dos du châssis pour stabiliser le cadre et éviter par le fait même l’ondulation du placage.

Enfin, Christine a tissé les bandes horizontales à travers celles déjà en place en alternant les largeurs de placage. Les bandes ont été espacées d’un pouce puis fixées en place. 

Le cadre de support a finalement été déposé et fixé sur le cadre décoratif, puis l’ensemble a été verni avant d’être installé dans la chambre à coucher.

Variante

Pour sa deuxième chambre, Christine a souhaité répéter l’expérience avec un modèle quelque peu différent. Le principe demeure sensiblement le même pour cette seconde réalisation. Les bandes de placage verticales ont cependant été remplacées par des goujons de bois, alors qu’à l’horizontal elles  ont été remplacées par des bandes de plastique souple.

Le résultat est tout aussi surprenant et esthétique.

Il est possible de réaliser de nombreux modèles de tête de lit tressé en variant les matériaux, la largeur et le nombre de bandes utilisées ainsi que la fréquence de croisement de celles-ci.

Autres façons d’utiliser le placage

Pour créer une harmonie dans son décor, Christine a choisi d’utiliser à nouveau le placage de bois pour créer deux abat-jour. Elle a reproduit le principe de placage tissé sur la structure de deux abat-jour en métal.

Le tissage des bandes s’est cependant révélé plus complexe à réaliser que pour les têtes de lit, demandant plus de minutie et de patience. Christine a également dû redoubler d’ingéniosité pour maintenir les lattes en place ne pouvant cette fois compter sur un cadre décoratif pour camoufler le tout. 

Les efforts fournis en ont cependant valu la peine, le résultat final étant tout à fait raccord au style douillet et chaleureux qu’elle souhaitait donner à ses chambres à coucher.

Les bandes de placage verticales ont été remplacées par des goujons de bois, alors qu’à l’horizontal elles ont été remplacées par des bandes de plastique souple.

Vous souhaitez partager vos projets «DIY» avec les lecteurs du Quotidien?

Faites-nous parvenir les détails et les photos de vos réalisations. Nous pourrions les présenter dans nos pages. Envoyez le tout accompagné de vos coordonnées au srichard@lequotidien.com