Une question de thé...ière!

Le thé est beaucoup plus qu'un breuvage au goût agréable. Judith Bellefeuille et Dominic Rouleau, propriétaires de La maison du thé La Théière à l'envers, s'entendent pour dire que quelque chose dans le thé nous amène à voyager et à apprendre de nouvelles façons de le déguster. Avis aux intéressés!
Le gong fu cha est une méthode japonaise de préparation du thé. «Cette technique d'infusion permet de faire plusieurs courtes infusions pour mieux savourer l'évolution du thé. Les feuilles sont placées directement dans l'eau puis transvidées d'un contenant à l'autre et dans le verre à sentir. C'est sensiblement le même principe avec le gaiwan, une tasse chinoise à couvercle.»
Les théières en terre de Yixing ont une mémoire. «Elles sont poreuses à l'intérieur et absorbent les huiles aromatiques du thé sur leurs parois. Au fil des infusions, le thé est enrichi par les saveurs et arômes emmagasinés. Pour que le goût soit bonifié, il faut consacrer une seule famille de thé à ce type de théière», poursuit Mme Bellefeuille.
La théière en fonte, quant à elle, traversera les générations. Les théières en céramique se lavent facilement au savon et peuvent servir à infuser toutes les variétés de thés, et ce,  à tous les moments de la journée.
Bonne dégustation!