Une maison centenaire alliant antique et moderne

Vue de l'extérieur, cette charmante maison de campagne est tout ce qu'il y a de rustique. Mais lorsqu'on franchit le pas de la porte, c'est un décor mariant savamment le contemporain à l'antique qui s'offre à nous.
Cet intérieur est ponctué d'éléments décoratifs uniques, conçus par la maîtresse de la maison, ainsi que par des artistes et artisans de la région et d'ailleurs en province. L'aménagement de chaque pièce a été étudié et les éléments du décors ont été choisis avec grand soin. Le coup d'oeil est tout simplement splendide.
Cet intérieur au cachet remarquable est le fruit de centaines d'heures de travail. Artiste verrière et bricoleuse à ses heures, la propriétaire a décidé d'agrandir sa maison en dotant celle-ci d'une verrière afin de profiter davantage de la lumière naturelle et de rénover les aires de vie du rez-de-chaussée pour rendre celles-ci plus fonctionnelles. Puisque les travaux d'agrandissement touchaient la structure du bâtiment et compte tenu l'âge de ce dernier, Mme Tremblay a choisi de confier les travaux à l'entrepreneur Rémi Gagné. Elle s'est toutefois gardé plusieurs tâches, ce qui lui a permis de joindre l'utile à l'agréable.
Équipé de son pied de biche et de sa scie ronde, elle a déshabillé les murs de la cuisine, pour retrouver le bois d'origine. Elle a ensuite nettoyé, sablé et huilé chacune des planches du revêtement mural. Avec l'aide de sa fille et de sa nièce, elle s'est affairée à la démolition de la cuisine. Un travail ardu! D'autant plus que les plafonds avaient accumulé au fil des décennies le bran de scie qui isolait les murs à l'étage. C'est aussi Mme Tremblay qui a élaboré les plans d'aménagement intérieur et les concepts déco dans chaque pièce.
Donner une seconde vie aux matériaux
Autre élément notable, puisqu'elle voulait conserver le cachet antique du bâtiment, la propriétaire a recyclé le maximum de matériaux d'origine pour les utiliser à différentes fins. Par exemple, les lattes du plafond de la cuisine ont été transformées en moulures et en boiseries pour les portes et fenêtres. Mme Tremblay a aussi récupéré des vieilles poutres de granges qui ont servi à faire la nouvelle structure lors du retrait d'un mur porteur. La propriétaire a aussi acheté cinq billots de pins qu'elle a fait sécher et laminer pour les utiliser dans son projet de réno. En outre, ce bois a été utilisé pour les plans de travail dans la cuisine, la porte menant à l'atelier et la table de la salle à manger.
Un décor teinté de pièces uniques
Plusieurs pièces uniques donnent également un cachet incomparable au décor. Ci et là on retrouve de vieux meubles qui ont été retapés pour leur donner un nouveau look. C'est le cas des chaises qui entourent la magnifique table en bois et en métal de la salle à manger, une réalisation de Francis Gagnon. Ces dernières ont été dénichées sur Kijiji. Un simple coup de pinceau a suffit à leur donner un nouveau style qui se marie parfaitement au design de la table faite de bois et d'acier. Il y a aussi la table basse dans la verrière, faite d'une vieille caisse à homard dégotée dans une boucherie.
Autre création digne de mention, la porte ornée d'un vitrail menant à l'atelier de Mme Tremblay. Cette dernière a été fabriquée par l'artiste ébéniste Martine Girard. Le vitrail porte quant à lui la signature de Mme Tremblay.
Au final ce projet de rénovation s'est échelonné de la mi-février à la mi-novembre. La propriétaire des lieux est réellement fière du résultat final. Lorsqu'elle s'est lancée dans cette aventure, elle avait plusieurs appréhensions quant aux travaux de structure, mais son entrepreneur a su se faire rassurant à ce sujet.
«La démolition m'apparaissait comme l'élément le plus risqué. J'avais peur que la structure soit affectée d'autant plus que nous touchions à des murs porteurs. Finalement, tout s'est bien passé. M. Gagné et son équipe ont pris plusieurs précautions pour solidifier la structure avant d'ouvrir le mur extérieur. Entre autres, ils ont redressé et renforcé les planchers de la cuisine », note la propriétaire.
Mme Tremblay, qui rêvait d'une maison neuve considère que ce projet de maison lui a permis de profiter du meilleur des deux mondes: elle conserve sa vieille maison qu'elle adore, son cachet antique qui fait tout son charme, et en plus, elle profite d'un intérieur moderne, de pièces équipées à la fine pointe et aménagées pour répondre aux besoins d'aujourd'hui, comme dans une maison neuve.
«Le résultat final est tellement beau! La verrière apporte une superbe luminosité partout au rez-de-chaussée. Je profite maintenant d'une vue imprenable. D'ailleurs, j'ai réalisé avec la création de cette verrière que depuis 30 ans, je manquais de magnifiques couchers de soleil. Lorsque je m'attarde aux aménagements et à la déco, je suis fière des trouvailles que j'ai faites. Ce sont tous ces petits éléments qui font la distinction du décor. Je pense, par exemple, aux grilles à plancher en fonte, dénichées à la quincaillerie du Vieux-Québec, aux mélanges de pièces recyclés et de créations plus contemporaines, réalisées par des artistes et artisans de la région et du Québec», confie la propriétaire des lieux.
L'intérieur de cette coquette maison démontre bien à quel point le mariage du contemporain et de l'antique peut donner de beaux résultats en aménagement intérieur.