Un pommier dans sa cour, pourquoi pas?

La saison des pommes est officiellement débutée. Déjà les vergers débordent de délicieux fruits rouges que petits et grands prendront plaisir à récolter d’ici la fin octobre. Si vous aimez cuisiner, vous profiterez sans doute de cette période pour préparer quelques tartes aux pommes maison et de savoureuses croustades que vous placerez au congélateur en prévision de l’hiver. Imaginez maintenant tous les délices que vous pourriez préparer si vous profitiez d’une récolte complète de pommes directement cultivées dans votre cour arrière. Tentant, n’est-ce pas?

Les pommiers sont des arbres fruitiers relativement faciles à cultiver à la grandeur du Québec. On en trouve différentes variétés rustiques qui produisent des fruits plus ou moins gros, plus ou moins sucrés. Sur le site Internet des producteurs de pommes du Québec lapommeduquebec.ca, on répertorie pas moins de 18 variétés de pommes sur le territoire québécois.

Le printemps et l’automne sont de bons moments pour planter les pommiers. On choisira nos nouvelles plantations en fonction du type de pommes que l’on désire, mais aussi de la zone de rusticité où se trouve notre terrain.

Dans tous les cas, les pommiers ont besoin d’un sol léger et fertile avec un maximum d’ensoleillement pour s’épanouir.

Il faut aussi savoir que la plantation d’un seul pommier ne suffira pas à obtenir une bonne production de fruits. En effet, il faut à tout le moins deux variétés de pommiers à proximité l’un de l’autre pour en assurer la pollinisation.

Quelques conseils

Lors de la plantation d’un pommier, il importe d’enrichir le sol pour assurer le bon développement des racines et la croissance de l’arbre. Il vous faudra aussi le protéger contre le vent et l’accumulation de neige.

Chaque printemps, vous pourrez en effectuer la taille. Cela l’aidera à se renforcir et à stimuler sa fructification. C’est au bout de 3 à 4 ans que votre pommier vous donnera ses premiers fruits.

Soyez toutefois vigilant, certaines espèces de pommiers sont plus à risques que d’autres de contracter une maladie ou d’être prises d’assaut par des insectes nuisibles. Examinez régulièrement vos arbres, leur tronc, leurs feuilles et leurs fleurs. En cas de maladie ou d’attaque d’insectes, agissez rapidement et demandez conseil à votre pépiniériste. Il vous conseillera les bons produits pour permettre à vos arbres de reprendre de la vigueur et recouvrer la santé.

Saviez-vous que…

  • Une pomme mûre se détache d’elle-même lorsqu’on la soulève. 
  • À température ambiante, les pommes ramollissent dix fois plus rapidement que si vous les placez dans le tiroir à fruits du réfrigérateur.
  • Les pommes du Québec contiennent en moyenne 86% d’eau et seulement 70 calories.
  • Il est préférable de laver les pommes tout juste avant de les consommer. Les laver avant l’entreposage accélère leur détérioration.


Source : lapommeduquebec.ca