Le «lagom» est une philosophie de vie qui encourage l’achat local, qui mise sur l’importance de la vie familiale et de la nature et qui s’oppose à la surconsommation.

Quand le «hygge» fait place au «lagom»

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Après s’être inspiré du «hygge», cet art de vivre danois, nous voilà désormais tournés vers une nouvelle tendance, cette fois en provenance de la Suède, le «lagom». Poussant encore plus loin le concept de bien-être, le «lagom» met l’emphase sur la vie de famille, la simplicité et la nature.

Signifiant juste ce qu’il faut, «lagom» fait référence à un équilibre en toute chose. Concrètement, cette manière d’être et de vivre se fait ressentir dans les choix de vie des Suédois, notamment en ce qui à trait à la conciliation travail-famille, mais aussi dans leurs habitudes de consommation.

D’après ce qu’on peut lire dans certains ouvrages portant sur le sujet tel que Le livre du Lagom d’Anne Thoumieux et Lagom : vivre mieux avec moins : la méthode suédoise d’Anna Brones, les Suédois consomme ni trop, ni trop peu.

Ils préfèrent en fait investir dans des produits de qualité, de préférence fabriqués localement. Ils privilégient les moments passés en famille et tentent de profiter au maximum de la nature. Ils accordent aussi une grande importance à la protection de l’environnement, ce qui va de pair avec leur réflexion sur la consommation et l’achat local.

À la maison

On le constate depuis de nombreuses années, voire des décennies, les Suédois ont un goût prononcé pour le mobilier et les articles sobres et délicats, aux lignes droites et aux couleurs douces ou naturelles. Les meubles scandinaves, très en vogue au milieu du siècle dernier, qui ont d’ailleurs fait leur grand retour, en sont la preuve.

Plus encore, le mode de vie suédois inspire des intérieurs lumineux et simples, dépourvus de fioritures. Les objets décoratifs sont choisis avec soin. Chacun d’eux est un coup de cœur pour son propriétaire.

À la maison, la nature est aussi bien présente. Le bois apporte de la chaleur aux pièces, les végétaux contribuent au bien-être des résidents et les matières naturelles comme le lin amènent de la douceur.

Le blanc, le crème et leurs dérivés sont privilégiés tant sur les murs que sur les accessoires décoratifs et les meubles.
Lorsqu’il est question du «lagom», on parle aussi de décors modestes. Les Suédois sont en effet des gens très humbles qui ne cherchent pas à mettre de l’avant leur richesse. Ils veulent des espaces de vie confortables et bien pensés, mais qui ne se distinguent pas réellement. Encore une fois, tout est une question d’équilibre.