Prêts pour le voyage au pays des rêves?

Avec le froid de canard que nous connaissons ces dernières semaines, difficile de mettre le pied hors du lit. Les heures passées sous la couette nous apportent la chaleur et le réconfort tant convoités. Choisir le modèle qui convient à chacun n'est toutefois pas de tout repos. Voici donc quelques pistes qui guideront vos recherches pour un voyage des plus douillets au pays des rêves.
Il existe deux grands types de garnissage sur le marché de la couette: naturel (plumes et duvet) et synthétique (polyester). À poids égal, une couette faite de duvet procure trois fois plus de chaleur qu'une couette synthétique, et ce, en toute légèreté.
Duvet versus plumes
Dans un premier temps, il importe de faire la distinction entre les deux types de garnissage. Provenant de l'abdomen et du dessous des ailes des oiseaux aquatiques (oies, canards), le duvet, grâce à ses filaments qui lui permettent d'emmagasiner l'air, a pour fonction de réchauffer leur corps. Plus le duvet provient d'un oiseau gros et mature, plus ses propriétés thermorégulatrices sont importantes. Le duvet est très léger et, sous une couette, il retrouvera toujours son gonflant à condition d'être entretenu convenablement. La qualité du duvet d'oies de son facteur de gonflement est remarquable. Petit bémol pour le duvet de canard qui tend à être plus odorant lors des journées humides.
Le rôle des plumes est, quant à lui, de protéger le volatile. Elles sont également plus lourdes que le duvet. Dans la fabrication d'une couette, les plumes ont la propriété de donner du poids. Avec leur structure plate et leurs tiges rigides, il arrive que celles-ci se pointent à l'extérieur de l'enveloppe de la couette pour nous piquer la peau. Avec le temps, la plume se fatigue, se casse, s'effrite et s'aplatit.
Au moment de faire le choix d'une couette, il est donc préférable d'en privilégier une qui est composée en majeure partie de duvet qui laissera l'air circuler librement et absorbera l'humidité. Confort assuré!
Synthétique
Les couettes faites de matières synthétiques sont tout indiquées pour les personnes souffrant d'allergies. Elles ont comme avantage d'être légères, simples à entretenir et plus abordables. Il existe de nombreuses variétés de fibres (Comforel, PrimaLoft ou Microfibre). Celles qui au toucher s'apparentent à de petits flocons ont un gonflant similaire au duvet. Plus les fibres sont élaborées de matière à contenir de l'air, plus la couette est légère tout en restant isolante. Par contre, elles ont tendance à garder l'humidité.
De quelle provenance?
La provenance du duvet peut influencer la qualité de la couette. Le climat parfois plus frisquet que l'on retrouve dans certains pays comme le Canada, les États-Unis ou l'Europe n'affecte pas la qualité du duvet, mais plutôt sa quantité. Pour maintenir sa chaleur corporelle par temps froid, un oiseau fournit en abondance le même duvet. Ces pays ont la réputation de choisir un duvet de meilleure qualité pour la confection de leur couette alors que celles fabriquées en Chine s'affaissent plus rapidement.
Pour éviter quelques désagréments comme les mites, assurez-vous que le duvet ait été lavé, traité et stérilisé au Canada selon les normes de fabrication en vigueur.
Le facteur de gonflement
Autre élément à considérer, le facteur de gonflement qui indique le volume occupé par une once de duvet (en pouce cube). Plus l'indice est élevé, plus le duvet est léger et isolant. Un indice: le facteur de gonflement d'une couette de milieu de gamme, varie de 250 à 550.
95% est la proportion la plus élevée de duvet que peut renfermer une couette. La quantité restante est constituée de plumes, plumules, fibres ou leurs résidus. Comme il est ardu de valider la véracité des informations, les membres de l'Association canadienne du duvet s'engagent à déclarer la composition exacte de leur couette. L'étiquette bleue Downmark de l'Association apposée sur les produits est gage d'un duvet de qualité. La liste se trouve sur le site Internet de l'organisme.
Quel poids?
Le poids standard pour une couette quatre saisons est de 35 onces. Les plus frileux pourraient toutefois opter pour vous une couette de 45 onces et pour l'été, 29 onces suffiront.
Enveloppe et confection
Plus le tissu qui enveloppe le duvet est tissé serré, plus il résistera aux fuites de duvet. Sur le marché, 260 fils par pouce carré est un intermédiaire. Privilégiez une coquille conçue de fibres naturelles comme le coton à 100%. Une couette confectionnée de façon à former des carreaux hermétiques ( les piqûres traversent toutes les épaisseurs du tissu) empêchera le garnissage de s'entasser dans les extrémités. Les confections en boîtes à carreau paroi (chacune bordée de petites bandes de tissu) permettront le meilleur gonflement possible.
Les standards n'étant pas les mêmes d'un pays à l'autre, mesurez préalablement votre lit afin que la couette corresponde aux bonnes dimensions. Pour une couette durable, lisez attentivement l'étiquette puisqu'un entretien adéquat est primordial pour assurer la longévité de votre achat.
Sources:
Association canadienne du duvet
coupdepouce.com
legitimedepense.telequebec.tv