Préparer la cour arrière pour la saison froide

Au printemps, il est toujours bien excitant de sortir à l’extérieur pour préparer la cour arrière. On s’évertue alors à nettoyer le jardin et les plates-bandes, à réparer les structures de bois et à installer le mobilier extérieur. À l’automne, c’est autre chose. La situation est souvent moins enthousiasmante alors qu’il est plutôt question de préparer ses aménagements pour affronter l’hiver. Il n’en demeure pas moins que ces petites actions sont tout aussi importantes qu’elles ne le sont en début d’année, surtout si l’on souhaite éviter les mauvaises surprises le printemps suivant.

Au jardin

Il va sans dire qu’au début octobre, la croissance de vos plants de tomates et de haricots est bel et bien terminée. Si ce n’est déjà fait, votre potager ressemblera sous peu davantage à la Vallée de la mort qu’à un lieu de culture maraîchère. Ainsi, il vous faudra retirer tous les plants du jardin sauf exception fait pour les plants de vivaces comme les fraisiers et la ciboulette.

Profitez-en aussi pour faire un dernier «ménage» du jardin et des plates-bandes en retirant les mauvaises herbes. Faites également aérer le sol en retournant la terre. Puis, ajoutez-y du compost.

La saison automnale est effectivement un excellent moment pour enrichir le sol de compost. Au printemps prochain, il sera ainsi plus riche en minéraux et en micro-organismes.

La pelouse

Ah, ces feuilles mortes qui recouvrent votre gazon; comme elles vous horripilent! Saviez-vous qu’elles sont pourtant très nutritives et qu’il vaut mieux les garder au sol plutôt que de les envoyer à l’écocentre?

Ce qu’on appelle le feuillicyclage, qui se rapproche de l’herbicyclage, est le simple fait de broyer les feuilles mortes, en les tondant, et de les laisser au sol plutôt que de les râcler. Ainsi réduites en petits morceaux, les feuilles se décomposent rapidement et contribuent à enrichir votre sol. Résultat, un gazon plus vert et plus sain au printemps suivant.

Voici les avantages du feuillicyclage et de l’herbicyclage, tels qu’on les retrouve sur le site de RECYC-QUÉBEC :

  • Production d’un engrais naturel à même votre pelouse;
  • Préservation de l’humidité du sol, réduisant ainsi la fréquence (ou même le besoin) d’arrosage;
  • Augmentation de la résistance de la pelouse à la sécheresse et aux maladies;
  • Réduction des gaz à effet de serre associés à l’enfouissement ou au transport, et ainsi de votre empreinte écologique.

Par ailleurs, pour la dernière tonte de la saison, pensez à la faire plus courte qu’à l’habitude soit à environ 5 cm du sol. Cela aidera à prévenir le développement de maladies.

Arbres et arbustes

Les arbres matures n’ont besoin d’aucune protection pour affronter les rigueurs de l’hiver québécois. Il se peut par contre que les jeunes arbres et que les arbustes aient besoin d’un minimum d’aide pour survivre au gel. On peut alors les envelopper dans de la jute ou dans un morceau de géotextile.

D’autres végétaux pourraient aussi avoir besoin d’un petit coup de pouce pour rester droits et fiers sous le poids de la neige, surtout s’ils sont dans le corridor où sera soufflée la neige cet hiver. Vous pourriez en pareil cas leur installer une clôture à neige.