Ouste, les limaces!

De bien gros dégâts, voilà ce qui attend votre jardin s’il advenait que les limaces y trouvent refuge. Des mois d’avril à octobre, ces gastéropodes, dont font aussi partie les escargots, sortent de leur cachette et s’attaquent aux légumes et aux herbes du potager dont elles se nourrissent. En début de saison, les ravages causés sont tels qu’ils peuvent carrément mettre en péril la croissance de vos plants. Plus tard en été, ce sont vos récoltes qui se voient gâchées par la présence de ces petits mollusques.

En effet, malgré leur petite taille (2 à 4 cm), les limaces peuvent consommer jusqu’à 40 % de leur poids. Elles laissent ainsi derrière elles du feuillage troué, des racines abîmées, des fruits et des fleurs grignotés ainsi qu’un dépôt visqueux, du mucus, sur le sol et le feuillage.

Pour les prendre sur le fait, et connaître l’ampleur de la population présente dans votre jardin, il faut examiner les plants et la terre une fois la nuit tombée, préférablement après une averse. C’est à ce moment précis que les limaces sortiront pour prendre leur goûter.

Il faut savoir que ces mollusques apprécient les endroits sombres et frais. Ainsi, un sol souvent trop humide sur lequel se trouve de surcroît de la matière organique en décomposition s’avère un terrain de jeux idéal pour les limaces.

Comment s’en débarrasser?

Fort heureusement, il existe différentes solutions pour éviter que les limaces ne s’en prennent à votre potager. Tout d’abord, vous pouvez les retirer manuellement de vos installations avant de les rejeter plus loin dans la nature ou de les noyer dans un bol d’eau savonneuse ou d’alcool. Il s’agit toutefois d’un travail fastidieux qui devra être recommencé chaque jour.

Il est aussi possible de les piéger par différents moyens pour en faciliter la capture. L’un de ceux-là consiste à remplir de petits bols de bière que l’on enfouit à hauteur du sol. Les limaces y tomberont et vous pourrez ensuite les jeter. On peut aussi les attirer en installant simplement un bout de bois, un morceau de carton ou encore une pelure de fruit au fond du jardin. Les limaces s’y réfugieront.

Une autre façon de les éloigner du jardin serait de favoriser la présence de leurs prédateurs. On compte parmi eux les crapauds, les araignées, les grenouilles et les carabes notamment.

D’autres astuces existent, mais leur efficacité n’est pas prouvée. On peut entre autres disposer de coquilles d’œuf émiettées ou de marc de café au jardin.

Finalement, il est possible de recourir à l’utilisation de pesticides à faible impact composés de phosphate ferrique. Cette solution est à utiliser en dernier recours. Suivre le mode d’emploi et les recommandations du fabricant est essentiel.