On organise le vestibule

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
L’automne est officiellement de retour depuis cette semaine, tout comme la saison des penderies encombrées! Tuques, foulards, manteaux volumineux, gants et mitaines… En plus, un petit nouveau se glisse dans la garde-robe cette année : le masque! La meilleure façon de ne pas perdre la tête en se cherchant tous les matins, c’est de planifier consciencieusement l’organisation du vestiaire. Il suffira ensuite de discipliner la famille pour que chaque chose soit rangée à sa place. Malheureusement, cette dernière partie ne peut s’enseigner entre ces pages…Bonne chance!

Désencombrement

La première étape est généralement la plus simple… et aussi la plus compliquée! Il est facile de trier les choses qui sont abîmées ou trop petites. Mais il faut parfois prendre des décisions difficiles quand l’attachement sentimental s’en mêle… Quelques questions pourraient être utiles si un item vous embête. Demandez-vous par exemple : « Est-ce que j’ai porté cet article dans la dernière année? Est-ce que je le reporterai cette saison? », ou encore « Est-ce que j’achèterais cet article à plein prix aujourd’hui? ». Ce questionnement pourrait vous aider à mettre les choses en perspective et ainsi faire les bons choix.

Si la tâche vous semble trop ardue ou trop longue et vous empêche de vous lancer, vous pouvez aussi choisir de l’effectuer en plusieurs petites périodes. Utilisez une minuterie et réglez-là à 15 minutes : vous verrez ainsi à quel point vous pouvez être productif en si peu de temps. Le fait de prendre une photo avant de débuter peut aussi vous motiver davantage. Cela vous aidera à réaliser le progrès que vous avez fait jusqu’ici.

Planifier

Maintenant que vous pouvez visualiser tous les items que vous avez à ranger, c’est le moment de planifier l’utilisation que vous en ferez. Ce beau manteau de laine que vous portez pour les sorties? Vous pouvez vous permettre de le ranger plus loin. Le cache-cou de votre plus jeune? C’est préférable de le laisser à une hauteur accessible si vous ne voulez pas devoir le récupérer à sa place tous les matins. Triez ainsi vos articles en faisant des piles, selon leur fréquence d’utilisation et la personne qui s’en servira.

Malgré l’épuration de votre garde-robe, rien ne va plus et vous pensez toujours manquer d’espace? Il est peut-être temps de revoir la configuration du vestiaire. Il existe plusieurs façons de repenser l’intérieur de celui-ci, sans reproduire le traditionnel agencement « Une tablette, un pôle horizontal, une étagère à chaussures ».

Un simple petit tour sur le Web pourra vous inspirer de nouvelles idées, comme des rangements verticaux, des pôles multiples ou des étagères perpendiculaires. Rien ne vous empêche de déborder un peu de la penderie en utilisant aussi le vestibule. Une meuble multifonction, comme un banc avec rangement, peut affiner le look de votre hall d’entrée tout en vous faisant gagner beaucoup d’espace et en offrant un siège d’appoint pratiquer pour vous chausser.

Récupérer ou investir

Faites le tour de ce que vous avez comme boîte à la maison : caisses de bois, paniers en osier, bacs de plastique, sacs à suspendre… Idéalement, vous utiliserez des contenants transparents ou qui permettent de voir à l’intérieur. Vous éviterez ainsi de devoir le vider chaque matin pour voir si cette tuque y est bel et bien rangée… De vieux ustensiles ou de vieilles pièces de quincaillerie peuvent aussi se transformer en crochets, tout en ajoutant un cachet particulier à votre intérieur. Si vous désirez encore plus économiser, vous trouverez certainement de vieux morceaux de bois ou de mélamine qui pourront facilement devenir des tablettes, ou encore un vieux manche à balai qui pourra se convertir en un pôle horizontal.

Pour ceux qui pourront se permettre d’investir davantage, il est bon de se rappeler qu’un bon système de rangement de garde-robe vous facilite énormément la vie. En autant que vous preniez la peine de choisir celui qui vous convient, selon vos besoins, et que vous vous assuriez de sa qualité et sa solidité. Plusieurs modèles sur le marché sont personnalisables et peuvent s’adapter à votre vestiaire, peu importe ses dimensions et ce qu’il contient. Pour une centaine de dollars, vous pourrez obtenir le modèle de base dans un magasin à grande surface. Par contre, comme les combinaisons sont multiples, la facture peut rapidement monter en flèche selon les choix de configuration que vous ferez et les dimensions nécessaires.

Étagère murale pour masques

Ils sont petits et se perdent facilement, mais ils ne doivent pas être négligés pour autant. Question de s’assurer de leur propreté et d’éviter que tous les membres de la famille ne s’échangent leurs microbes, pourquoi ne pas fabriquer un support mural? Mignon, pratique et facile!

• Vous pouvez choisir de réaliser un agencement de crochets directement sur le mur de votre hall d’entrée. Si vous désirez un modèle amovible, vous opterez pour un panneau mural en bois (ex : contreplaqué) ou un autre matériau de votre choix (ex. :panneau perforé de type « pegboard »).

• Déterminez les dimensions nécessaires, selon le nombre de crochets à appliquer. Par exemple, pour ranger 4 masques, il vous faudra un panneau d’une longueur d’environ 18 pouces. Vous trouverez sur le marché des pièces de contreplaqué pré-coupées. Sinon, l’utilisation d’un banc de scie sera nécessaire.

• Mesurez et marquez l’emplacement des crochets, et vissez-les ensuite sur le panneau, ou directement sur le mur. Si vous choisissez le modèle de support amovible, vous pouvez également utiliser de petits gougeons ou bâtonnets de bois d’environ 2 pouces de long. Il vous faudra alors percer d’abord 4 trous, pour ensuite y installer les bâtonnets avec de la colle à bois.

• Vous pourriez vous arrêter là, et ce serait déjà terminé! Vous pouvez toutefois personnaliser davantage votre support mural en identifiant chacun des crochets, question que chaque membre de la famille ait son rangement propre à lui.