L'isolation de bois: une solution écologique et durable

Le bois, reconnu pour ses multiples propriétés, semble moins utilisé pour ses propriétés thermiques. En Europe, bien que le climat ne soit pas le même, ce matériau sert d'isolant thermique. Alors que le Québec est reconnu pour son expertise dans le domaine, les isolants naturels tels que la cellulose et la fibre de bois représentent une solution pour contribuer au développement durable.
L'organisme Écohabitation avait présenté des articles concernant les isolants naturels fabriqués au Québec il y a quelques années. Elle a présenté ses avantages, tout en énonçant que sa disponibilité n'était pas très répandue. Pourtant, selon le Centre d'expertise sur la construction commerciale en bois (cecobois), un organisme dont la mission est de supporter et de faciliter l'usage accru du bois en construction multifamiliale et non résidentielle au Québec, le bois a conductivité thermique moins grande que plusieurs autres matériaux. Il constitue donc un bon isolant. Il est 400 fois plus isolant que l'acier et 8,5 fois plus isolant que le béton.
À l'heure où les consommateurs se soucient davantage des matériaux utilisés pour des constructions de plus en plus écologiques, la cellulose et la fibre de bois sont des produits recyclés et recyclables idéals pour les projets de construction de maisons passives ou tout autre projet qui exige des matériaux de construction durables et résistants. Ils proviennent des rebuts des scieries qui sont nombreuses dans la province.
Maison ERE 132
Au Québec, certains propriétaires ont fait le choix d'utiliser ces matériaux. Dans l'actualité, la Maison ERE 132 des Jardins de Métis a remporté en février dernier un Prix d'excellence Cecobois dans la catégorie Développement Durable. Elle vient aussi de compléter son dossier de candidature pour les Prix Novae dans la catégorie Sensibilisation et mobilisation. Cette dernière a su maximiser l'utilisation du bois, et ce, même dans l'isolation des murs.
Hyperisolation
La maison rencontre les plus hautes normes en matière d'isolation avec des matériaux écologiques. L'utilisation de murs à double ossature ainsi que la cellulose en vrac dans le toit ont contribué à sa certification LEED® Platine et Novoclimat 2.0. L'hyperisolation permettra des économiques importantes sur les coûts de chauffage à long terme.
Sources : www.ecohabitation.com et www.ere132.com