Le thé, à consommer sans modération!

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Boisson des plus réconfortantes que l’on associe principalement à la Chine et au Japon, mais aussi à l’Angleterre où elle est bien ancrée dans les us et coutumes, le thé fait de plus en plus d’adeptes au pays. C’est ce que démontre un récent sondage mené par Nielsen pour l’Association du thé et des tisanes du Canada. La boisson chaude gagne en popularité et l’aspect «détente» demeure en tête de liste des bienfaits pour la santé que les consommateurs y associent.

Alors que l’on célèbre le mois du thé, le Toit & Moi a voulu en savoir davantage sur ce breuvage qui, à l’instar du vin, offre un univers complet et fascinant. Nous nous sommes entretenus avec Mme Louise Roberge, sommelière de thé et présidente de l’Association du thé et des tisanes du Canada.

Au cours des dernières années, si on regarde seulement le nombre de boutiques spécialisées en thé qui ont ouvert leurs portes au Québec, on a l’impression d’avoir assisté à la montée fulgurante de ce breuvage dans les habitudes de consommation. Qu'en est-il dans les faits?

«La consommation de thé dans tout le Canada est effectivement à la hausse. L’étude réalisée par Nielsen en 2017 le prouve. On calcule qu’en moyenne les Canadiens consomment maintenant une tasse de thé par jour», explique Mme Roberge.

Si le thé est plus populaire que jamais auparavant, cela signifie-t-il pour autant que nous sommes mieux informés à son sujet?

«Les consommateurs sont en effet de mieux en mieux informés sur ses propriétés et ses bienfaits pour la santé. Ceux et celles qui voudraient pousser encore plus loin leurs connaissances peuvent d’ailleurs suivre une formation en ligne pour devenir sommelier de thé. La formation n’est cependant disponible qu’en anglais, en italien et en espagnol, via le site Web de l’Association», précise celle qui est elle-même sommelière de thé.
Quelles sont les principales vertus du thé et de la tisane?

«Tout d’abord, il faut savoir que le thé diffère de la tisane par sa composition. Le thé est en fait une plante, le Camellia Sinensis, alors que quand on parle de tisane, on parle de diverses variétés de plantes, de fleurs, de fruits et d’arbustes. Dans les deux cas, on a un produit naturel et santé qui est infusé avec de l’eau.

Maintenant, la première qualité qu’on leur reconnaît, c’est qu’ils contiennent peu ou pas de caféine. Le thé en contient beaucoup moins que le café alors que 99% des tisanes n’en contiennent pas du tout. C’est ce qui fait que plusieurs personnes vont se tourner vers le thé pour remplacer le café.

Il y a ensuite le fait qu’il existe une multitude de saveurs autant pour le thé que pour la tisane, ce qui permet à tout un chacun d’y trouver son compte.

Et bien sûr, plusieurs études scientifiques ont démontré la haute teneur en antioxydant du thé. Les flavonites qu’il contient naturellement veillent entre autres à protéger nos cellules contre les radicaux libres et virus présents dans l’air», soutient Mme Roberge tout en précisant que l’Association du thé et des tisanes du Canada est présentement à la recherche d’études scientifiques concernant les bienfaits des tisanes.

Quelle est la meilleure façon de préparer et de consommer son thé?

«On doit d’abord choisir un thé de qualité, qu’il soit en feuille ou sachet, et utiliser une eau de qualité, c’est-à-dire une eau très peu minéralisée. On doit ensuite amener l’eau à ébullition. C’est la base, affirme la dame.

Selon la variété de thé choisi, on laissera l’eau reposer avant de la verser sur les feuilles ou le sachet pour une infusion plus ou moins longue. Il ne faut jamais plonger le thé dans l’eau, mais bien verser l’eau sur le thé», précise la spécialiste.

Bien que selon elle, le temps d’infusion varie avant tout selon nos goûts personnels, voici ses recommandations:
Thé noir : infusion de 3 à 5 minutes
Thé vert : infusion de 2 à 3 minutes
Thé oolong : infusion de 2 à 3 minutes
Thé blanc : infusion de 2 à 5 minutes

Qu’en est-il de la conservation du thé et des tisanes?

«Il est préférable de les conserver dans des contenants hermétiques, dans une armoire, loin des rayons du soleil. Il faut aussi les garder loin des épices, car le thé est très sensible aux odeurs et les absorbe rapidement», soutient Mme Roberge.

Au-delà de 12 à 18 mois, selon la variété, le thé perd de sa fraîcheur et de son parfum. Il demeure néanmoins propre à la consommation.

On savoure régulièrement le thé en matinée ou en soirée, mais il se consomme à tout moment de la journée dont durant les repas. Existe-t-il des accords mets et thé?

«De façon générale, on consomme un thé en après-midi et on termine la journée avec une tisane en soirée afin d’éviter la caféine. Mais le thé peut très bien être servi avec un repas ou une petite collation. On peut même l’utiliser dans la préparation de nombreuses recettes», mentionne Mme Roberge.

Parmi les accords mets et thés les plus savoureux, Louise Roberge nous suggère le thé noir et le chocolat au lait, le thé Earl Grey et le fromage de chèvre ou les desserts à la crème pâtissière, le thé vert et les mets asiatiques ou le chocolat blanc.

Louise Roberge est sommelière de thé et présidente de l'Association du thé et des tisanes du Canad