Le «meal prep» à la rescousse des familles occupées

Au cours des deux dernières années, le concept du «meal prep» a considérablement gagné en popularité. Il faut dire qu’il répond à des enjeux bien réels de nos jours soit le désir des familles de s’alimenter sainement, le manque de temps pour cuisiner en semaine et la recherche de solutions pour réduire le gaspillage alimentaire ainsi que la facture d’épicerie.

En fait, le «meal prep», c’est ni plus ni moins que l’art de planifier et de préparer ses repas. Il y a cependant différentes façons d’y arriver selon le temps que l’on souhaite y investir.

Des ingrédients frais, lavés, pelés et coupés

L’une des astuces du «meal prep» consiste à laver, peler et couper ses aliments dès l’achat. Ainsi, en arrivant de l’épicerie, on s’affaire à la tâche. On lave tous les fruits et légumes et selon nos besoins pour la semaine ou pour le mois, on les pèle, on les coupe et on les place au frigo ou au congélateur.

On peut par exemple, préparer des sacs de fruits congelés pour nos smoothies. On peut aussi faire surgeler les carottes, le céleri, l’oignon et le chou nécessaires à la préparation de nos soupes.

Au réfrigérateur, on garde uniquement les aliments dont on aura besoin pour la semaine courante.

On peut aussi faire de même avec la viande. Pour réduire la facture d’épicerie, on achète en gros. On coupe ensuite nos morceaux de viande selon ce qui sera nécessaire pour les repas à venir et hop, on envoie le tout au congélateur. Le moment venu, il suffira de faire décongeler le sac ou le plat de viande dont on aura besoin pour notre prochain souper.

Cuisiner en gros

Lors de la planification de vos repas, pensez à préparer plus de portions que ce dont vous avez réellement besoin. Vous pourrez ainsi faire congeler le surplus pour un prochain repas ou pour les lunchs.

Faites de même avec les salades, les collations et les desserts. Cuisinez-les en grande quantité en début de semaine.

Du prêt-à-manger maison

Choisissez un jour de la semaine moins occupé pour préparer une foule de repas prêts-à-manger. Comme dit précédemment, cuisinez en gros, pour plus d’un repas, mais séparez ensuite ces repas en portion individuelle. Ajoutez-y même les accompagnements : patates, riz, légumes, etc. Un plat = un repas complet pour une personne.

Si cette méthode de «meal prep» demande une plus grande organisation, c’est aussi celle qui est la plus efficace pour gagner du temps en semaine.

Vous pourrez aussi réaliser d’importantes économies surtout si vous avez l’habitude de fréquenter les restaurants rapides sur l’heure du diner. 

En panne d’inspiration pour trouver des idées de repas sains et savoureux à préparer à l’avance? Jimmy Sévigny, entraîneur, conférencier et animateur vient tout juste de lancer le deuxième tome de son livre Le Meal prep – Du déjeuner au souper. L’ouvrage comprend pas moins de 80 nouvelles recettes économiques, saines, délicieuses et faciles à préparer.

Le magazine Je Cuisine a pour sa part consacré son édition d’août au «meal prep» avec 75 recettes à découvrir. De quoi vous inspirer juste à temps pour le retour en classe.