L'automne est-il un moment propice à la taille des arbres et arbustes?

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Plusieurs d’entre vous profiteront sans doute de la longue fin de semaine de l’Action de grâce pour effectuer les dernières tâches extérieures avant l’arrivée des premières neiges: désherbage des plates-bandes, tonte de la pelouse, ramassage des feuilles mortes, etc. Parmi cette longue liste de choses à faire, devrait-on ajouter la taille des arbres et des arbustes? Voilà une question qui mérite que l’on s’y attarde plus amplement.

Règle générale, il est préférable de ne pas tailler les arbres et les arbustes. La nature s’occupe généralement de bien faire les choses par elle-même. Cependant, pour différentes raisons, il peut devenir pertinent d’en effectuer la taille.

Selon le type d’arbres, d’arbustes ou de haies qu’on retrouve sur votre terrain, certains peuvent être taillés à l’automne alors que pour d’autres, le moment est loin d’être idéal. Comment s’y retrouver?

Tailler quoi, quand et pourquoi?

On peut tailler les arbres et les arbustes par nécessité, par exemple lorsque des branches sont mortes ou que des rameaux sont trop enchevêtrés et empêchent la lumière de bien se diffuser. On peut aussi le faire par souci esthétique, si l’on souhaite par exemple limiter la croissance d’une haie ou conserver une forme sculpturale. La taille d’un arbre fruitier peut quant à elle favoriser la production de fruits.

On parlera ainsi de différents types de taille soit :

•    la taille de formation;

•    la taille d’entretien;

•    la taille de fructification;

•    la taille de rajeunissement.

Avant de procéder à la taille ou à l’élagage de vos végétaux, n’hésitez pas à communiquer avec votre pépinière ou votre jardinerie pour avoir plus d’information concernant les variétés d’arbres et d’arbustes que vous possédez.

Voici cependant de quoi vous éclairer.

Pour les arbustes à floraison printanière, on pense au lilas, à l’azalée, à l’amélanchier et au cerisier ornemental, entre autres, il est fortement déconseillé de faire une taille à l’automne. Il faudrait plutôt procéder à la taille environ deux semaines après la floraison. 

Ainsi, ils auront suffisamment de temps avant l’hiver pour produire de nouvelles branches sur lesquelles sortiront les bourgeons au printemps.

Pour les arbustes à floraison estivale ou automnale, c’est autre chose. Il n’y a pas de mal à en faire la taille à l’automne. L’argousier, le houx, la spirée du Japon, la potentille et l’hydrangée, pour ne nommer que ceux-là, tolèreront très bien une taille effectuée en octobre puisque leurs boutons floraux pousseront sur de nouvelles branches l’année suivante.

Si vous désirez effectuer une taille de rajeunissement, parce que votre arbuste manque cruellement de vigueur après 8 à 12 ans de vie, attendez le printemps. Vous pourrez alors le couper jusqu’à 15 à 20 cm du sol pour le voir grandir et s’épanouir de nouveau.

Quant aux arbres matures, tels que l’érable, le bouleau, le saule et le tilleul, on attendra en mai pour faire une taille d’entretien ou de formation.

Trucs et astuces

1. Assurez-vous d’avoir en main les bons outils pour le type de taille que vous souhaitez effectuer. N’hésitez pas à vous faire conseiller au besoin.

2.    Si vous coupez les branches d’un arbre malade, nettoyez vos outils après chaque usage pour éviter la propagation des maladies.

3.    Évitez d’effectuer la taille de vos arbres et arbustes trop tard en saison. Lorsque la période de gel est entamée, les branches auront du mal à cicatriser. Vous pourriez devoir les couper davantage le printemps suivant.

4.    Prenez toujours du recul durant la taille. Vous aurez ainsi une vue d’ensemble et éviterez peut-être bien des faux pas.

5.    Pour les travaux en hauteur, faites appel à une entreprise spécialisée en coupe ou en élagage. Ne risquez pas votre vie pour quelques branches d’arbres.