Les essuie-tout réutilisables KLIIN sont fait de matières 100% naturelles et sont compostables.

KLIIN l’essuie-tout réutilisable qui a du style

RÉDACTION PUBLICITAIRE / En Europe, on en retrouve dans à peu près toutes les maisons. Au Québec, ils font tout juste leur entrée, mais déjà on constate qu’ils intriguent, fascinent même. Les essuie-tout réutilisables ont beaucoup à offrir, pour la propreté de nos habitations comme pour l’environnement. L’entreprise québécoise KLIIN l’a bien comprise et nous propose une collection d’essuie-tout à la fois élégante, pratique et écoresponsable. Pleins feux sur un produit appelé à transformer l’entretien ménager.

Si vous êtes comme moi, votre consommation annuelle d’essuie-tout est assez importante. Il n’y a pas à dire, le papier absorbant s’achète littéralement en gros. Pour absorber les dégâts liquides aussi bien que pour nettoyer les miroirs et les comptoirs, allez hop, on prend un essuie-tout, deux ou trois pour être plus honnête.

On sait pourtant qu’une telle pratique a un impact négatif sur l’environnement, mais force est d’admettre que l’on opte pour la simplicité. Or, voilà qu’une nouvelle option s’offre à nous. Les essuie-tout réutilisables KLIIN sont tout aussi pratiques que les essuie-tout jetables, sinon plus, mais ils sont également écologiques, biodégradables et résolument design.

Jusqu’à 300 utilisations

Composé à 100% de fibres naturelles (cellulose de bois et de coton), KLIIN a une capacité d’absorption et une durabilité de loin supérieures aux essuie-tout jetables. Il absorbe jusqu’à 15 fois son poids en eau et tolère jusqu’à 300 lavages, à la machine à laver ou directement au lave-vaisselle.

En fin de vie utile, il est mis au compost où il sera transformé en engrais en seulement 28 jours.

On l’utilise pour absorber les dégâts liquides, mais aussi pour nettoyer les comptoirs, la vaisselle, la salle de bains, la voiture, les petites mains d’enfants, les miroirs, les vitres et bien plus encore.

Il s’agit d’un produit polyvalent à mi-chemin entre l’essuie-tout et la guenille.

Il nettoie sans laisser de trace, sèche rapidement et ne dégage aucune odeur nauséabonde.

Pour tuer les germes qu’il pourrait contenir après plusieurs utilisations, on le chauffe bien mouillé au micro-ondes pendant deux minutes. On le laisse refroidir et le voilà prêt pour astiquer de nouveau la maison.

Un design soigné

Fondatrice et présidente de KLIIN, Marie-Pierre Bérubé s’est donnée comme défi de sensibiliser les Québécois à l’impact de leur consommation de papier absorbant et de contribuer à changer les habitudes. C’est ainsi qu’elle a lancé l’essuie-tout réutilisable KLIIN, s’inspirant d’une innovation scandinave.

Pas question cependant de commercialiser un produit sans personnalité, à cacher au fond des tiroirs. La femme d’affaires a plutôt choisi d’allier design, écologie et propreté, pour concevoir des essuie-tout aussi chics que pratiques. KLIIN se distingue ainsi par des motifs, des illustrations et des coloris tendance, s’harmonisant à tous les décors. Une centaine d’options sont offertes.

Qui plus est, la marque propose chaque saison quelques modèles illustrés par des talents de la relève et offerts en éditions limitées. C’est le cas en ce moment même avec la collection J’Torche, fruit de la collaboration avec l’illustratrice québécoise Darvee.

Pour plus d’information, commander en ligne ou obtenir la liste des points de vente, visitez le www.kliin.co

Chaque saison, la marque québécoise proposera des modèles offerts en édition limitée, illustrés par des artistes d'ici comme la collection J'Torche, réalisée en collaboration avec l'illustratrice Darvee.