Nouvel incitatif pour l’achat d’une première maison

Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), a annoncé, lundi dernier, la mise sur pied d’une nouvelle solution pour aider les Canadiens de classe moyenne à s’acheter une première habitation. Ainsi, à compter du 2 septembre 2019, les nouveaux acheteurs désirant se porter acquéreurs d’une maison pourront avoir recours à l’Incitatif à l’achat d’une première propriété.

« L’Incitatif à l’achat d’une première propriété est conçu pour aider ceux qui ont besoin d’aide pour payer les frais de logement, les Canadiens de la classe moyenne. Grâce à des versements hypothécaires plus abordables, de nombreuses familles auront des centaines de dollars de plus chaque mois dans leurs poches – de l’argent à dépenser en aliments sains, en activités sportives pour leurs enfants ou même à épargner pour l’avenir », a déclaré Bill Morneau, ministre des Finances. Pour ce faire, le programme prévoit réduire les mensualités hypothécaires des accédants à la propriété sans augmenter le montant qu’ils doivent épargner pour la mise de fonds initiale lors de l’achat d’une demeure. Ce programme s’ajoute à d’autres mesures prises dans le budget 2019 pour aider les acheteurs d’une première maison à verser leur mise de fonds, comme l’augmentation du plafond de retrait REER de 25 000 $ à 30 000 $. Seuls les ménages dont le revenu annuel admissible ne dépasse pas 120 000 $ pourront avoir accès à cet incitatif. 

Le programme en bref :

•    Pour l’achat d’une maison existante, un incitatif de 5 % peut être octroyé. Pour l’achat d’une maison neuve, il peut être de 5 % ou 10 %.

•    En doublant l’incitatif à l’achat d’habitations neuves, le programme encourage la croissance de l’offre de logements.

•    Il n’est pas obligatoire d’effectuer des remboursements périodiques. L’incitatif ne porte pas intérêt, et l’emprunteur peut rembourser le montant de l’incitatif en tout temps sans pénalité pour remboursement anticipé.

•    Le gouvernement participe à l’appréciation et à la dépréciation de la variation de la valeur de la propriété.

•    L’acheteur doit rembourser le montant d’incitatif après 25 ans ou à la vente de la propriété.

•    L’incitatif sera offert aux acheteurs d’une première habitation dont le revenu annuel admissible du ménage ne dépasse pas 120 000 $. Cependant, le prêt hypothécaire assuré du participant et le montant de l’incitatif ne peuvent pas représenter plus de quatre fois le revenu annuel admissible du ménage.

•    À titre d’exemple, pour une famille faisant l’achat d’une propriété de 500 000 $, ce programme lui permettrait de réaliser une économie pouvant atteindre 286 $ par mois, soit plus de 3430 $ par année. 

Pour de plus amples renseignements, visitez le www.chezsoidabord.ca