Légère hausse du prix et plus de mises en chantier en 2019 pour Saguenay

Myriam Arsenault - Rédactrice publicitaire
Myriam Arsenault - Rédactrice publicitaire
Le Quotidien
Les mises en chantier dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Saguenay ont augmenté de 3 %, au cours de l’année 2019. La construction de 452 habitations, tous types confondus, a débuté dans la dernière année. C’est ce que la Société canadienne d’hypothèques et de logements (SCHL) a appris, en dressant le bilan de l’année des mises en chantiers au pays, comparant les années 2018 et 2019.

Plus précisément, il y a eu mise en chantier de 191 maisons individuelles en propriété absolue, soit une de moins que l’année précédente. En ce qui concerne des logements collectifs en propriété absolue, qui comprend les maisons jumelées, en rangée ou duplex, leur nombre en construction a légèrement diminué, passant de 136 en 2018 à 121 en 2019. Même histoire du côté des logements locatifs, il y a eu 83 mises en chantier pour l’année 2019, soit quatre de moins qu’en 2018.

La surprise se situe au niveau des copropriétés. Rappelons que selon la SCHL une copropriété est un «logement de propriété privée situé dans un ensemble résidentiel ou sur un terrain qui appartient à tous les propriétaires des logements compris dans l’ensemble.» Il y en a eu plus du double, soit 57 mises en construction de copropriétés en 2019, comparativement à 22 en 2018.

Nicolas Bernatchez, analyste chez la SCHL, a expliqué par voie de communiqué que cette hausse soudaine est venue sauver le bilan des mises en chantier de la RMR. «Le bilan cumulatif des mises en chantier en 2019 dans la région métropolitaine de Saguenay s’est inscrit en légère hausse de 3 % par rapport à l’année précédente. Une faible baisse de l’activité du côté des logements en propriété absolue et des logements locatifs a été compensée par un nombre un peu plus élevé de logements en copropriété», a-t-il souligné, par voie de communiqué. 

Il a également avancé que même si le nombre de mises en chantier augmente dans la municipalité, il reste que le marché est ralenti. «Dans l’ensemble, la construction résidentielle dans la région est demeurée limitée par la faible croissance de la population», a-t-il continué. 

Prix de l’immobilier à Saguenay

Les prix des logements à Saguenay, tous types confondus, ont légèrement augmenté au cours de la dernière année. L’agrégat, qui est calculé à partir de la moyenne pondérée de la valeur médiane de tous les types de propriétés étudiés, a connu une hausse de 2,8 % entre les deux dernières années à Saguenay. En 2018, le prix médian de l’agrégat était de 207 617 $ et il est passé à 213 456 $ en 2019.

C’est que nous apprend Royal LePage, dans son Étude sur le prix des maisons au Canada. On y détaille les renseignements sur les trois types de logements les plus populaires au pays, dans les 64 plus grands marchés immobiliers du Canada. 

Pour la majorité des types de logements à Saguenay, le prix a légèrement augmenté au cours de la dernière année. Les maisons de plain-pied ont connu la plus grande hausse, soit de 7,6 %, passant du prix médian 197 002 $ en 2018 à 211 963 $ en 2019. Les prix médians des appartements en copropriétés ont eux aussi augmenté, de 1,4 %, passant de 177 627 $ à 180 147 $.

La surprise a été remarquée pour le marché des maisons de deux étages, qui a connu une chute de prix importante. Alors que le prix médian était de 234 487 $ en 2018, il est passé à 220 202 $ en 2019, soit une baisse de 6,1 %.

Au national

Les Saguéneens ont une maigre facture, lorsqu’ils achètent une résidence, s’ils se comparent au reste des plus grands marchés immobiliers du Canada. Toujours selon l’Étude sur le prix des maisons de Royal LePage, le prix de l’agrégat au Canada était de 648 544 $, ce qui démontre une augmentation de 2,2 %, comparativement à la dernière année. Dans les prévisions faites par les analystes qui étudient la prochaine année, on peut remarquer que les prix continueront à légèrement grimper. Ils prévoient que le prix médian l’agrégat sera de 669 800 $, ce qui indiquerait une hausse de 3,20 % par rapport à 2019.

Entre 2018 et 2019, pour le Canada

• Le prix médian des maisons à deux étages a augmenté de 2,3 %, pour attendre 761 817 $. 

• Le prix médian des maisons de plain-pied a connu une hausse modeste de 0,7 %, pour attendre 537 622 $.

• Pour les copropriétés, le prix médian est celui qui a connu la plus grande hausse, soit de 3,3 %, pour atteindre 487 525 $.