Hausse du nombre de mise en chantier d’habitations pour 2018

COLLABORATION SPÉCIALE / Entre janvier et août 2018, le nombre de mises en chantier d’habitations, tous types confondus, a augmenté comparativement à la même période de l’année précédente pour la région métropolitaine (RMR) de Saguenay. Cependant, les tendances ont changé, d’une année à l’autre. C’est ce que rapporte le bilan des données sur les mises en chantier d’habitations du mois d’août de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, présenté mardi. Les données ont été comptabilisées entre les mois de janvier à août, pour l’année 2017 et 2018.

Pour Saguenay et ses environs, il y a eu cette année 264 mises en chantier de l’ensemble des types de logements, comparativement à 233, l’année précédente. Dans cette même période de temps, le nombre de mises en construction pour les logements individuels (134), les jumelés (76), et les habitations en rangée (4), ont tous connu une augmentation comparativement au nombre de construction provenant des huit mois de 2017. Nicolas Bernatchez, analyste principal chez SCHL, a précisé par voie de communiqué de presse, que ces augmentations étaient probablement dues à la reprise de la croissance de l’emploi à temps plein dans la RMR de Saguenay. 

Seul le nombre de mises en chantier pour les appartements a connu une diminution. Entre janvier et août 2018, il y a eu 50 mises en chantier, comparativement à 77 l’année précédente. « Du côté des logements locatifs traditionnels, la construction a diminué, surtout en raison du taux d’inoccupation relativement élevé et du déficit migratoire », a expliqué l’analyste en économie.

La SCHL a dévoilé sur les données recueillies sur le nombre de mises en chantier pour le mois d’août seulement, une donnée qu’elle comptabilise chaque mois.