Une maison étanche sous tous ses angles

Bientôt, les températures plus clémentes feront fondre les dernières accumulations de neige. Votre maison sortira enfin de son hibernation et vous pourrez commencer à entrevoir de futurs projets extérieurs pour redonner un peu d’éclat à votre habitation. Avant même de parler aménagement ou construction, une petite inspection générale s’impose afin de vérifier que le toit, les fenêtres ainsi que les fondations n’ont pas été endommagés par le gel et les intempéries hivernaux. Cette vérification générale vous permettra ainsi de prévenir les infiltrations d’eau qui peuvent être très dommageables pour la maison, mais également pour la santé des occupants.

La toiture

À titre préventif, la vérification de la toiture devrait être réalisée à raison de deux fois par année. S’il y a présence d’une couche de glace lors de la période de dégel, cela indique qu’il y a des pertes de chaleur ainsi qu’une aération insuffisante. Ce phénomène aura comme conséquence de faire lever les bardeaux et donc d’entraîner une possible infiltration d’eau. Les éléments à vérifier pour une inspection complète sont les suivants : 

•    Les bardeaux d’asphalte 

•    Les gouttières et les soffites

•    La présence de mousse 

•    Les tuyaux d’évacuation 

•    Les clous 

Prenez soin de vérifier l’état du périmètre de la toiture ou le couronnement métallique de celle-ci. En cas de rouille, demandez l’aide d’un professionnel qui sera en mesure de poser un diagnostic précis et de corriger la situation si nécessaire. 

Les fenêtres

Si certaines de vos fenêtres sont à la hauteur du sol, commencez d’abord par retirer la neige pour empêcher les accumulations d’eau. Vérifiez ensuite le calfeutrage, les fenêtres ayant un calfeutrage déficient laisseront entrer l’eau dans l’espace entre la fenêtre et le parement extérieur, ce qui entraînera la dégradation de la charpente. Bien qu’un calfeutrage fissuré, desséché ou décollé soit la principale cause des infiltrations d’eau pour ce qui est des fenêtres, inspectez tout de même les matériaux et l’assemblage des pièces et composantes.   

Les fondations 

Parmi les facteurs pouvant occasionner l’infiltration d’eau par le sous-sol, on retrouve l’inclinaison du terrain, un sol argileux, la proximité d’une nappe d’eau souterraine ainsi que l’usure des matériaux. CAA Québec, propose toutefois de prioriser des actions préventives pour éviter les situations critiques. En ce sens, l’installation de margelles, aussi appelées puits d’assèchement, peut diminuer les endroits propices à l’infiltration. Pour une évacuation d’eau efficace, les tuyaux de descente des gouttières doivent projeter l’eau à une distance de deux mètres de la fondation. Enfin, toutes inclinaisons susceptibles d’être à l’origine d’infiltration d’eau peuvent être rectifiées. Dans le cas d’une pente en terrain, un ajout de terre devrait être suffisant pour niveler le sol. 

Que votre maison soit récente ou plus ancestrale, une inspection préventive est la clé pour éviter les mauvaises surprises. L’infiltration d’eau, bien que sournoise, peut faire des ravages importants. Elle laissera place à l’humidité et à la condensation qui sont des éléments propices à la formation de champignons et de moisissure. Une fois votre inspection terminée, vous pourrez commencer à habiller votre maison pour la saison et profiter pleinement du printemps!