Marie-Christine Vincent, propriétaire de l'entreprise Marie-C Vincent Art & Maison, a récemment terminé la transformation de sa propriété de 600 pieds carré pour en faire une coquette demeure où il fait bon vivre.

Sous le charme de la «Petite maison»

On dit souvent que le bonheur est fait de petites choses. Pour Marie- Christine Vincent, il vient aussi dans une petite maison. Celle qui est bien connue pour ses produits décoratifs signés Marie-C Vincent Art & Maison a récemment terminé la transformation d’une coquette propriété dans laquelle elle réside depuis maintenant un an. Le Toit & Moi a eu la chance de la rencontrer chez elle pour parler de son projet, mais aussi de son travail et de ses inspirations.

C’est tout près de la Rivière-aux-Sables, à Jonquière, à quelques dizaines de pas de la Place Nikitoutagan, que se trouve la «Petite maison», un véritable cocon urbain soustrait à la vue des passants, bien cachée derrière un immeuble à logements.

Cette propriété, c’est celle de Marie-Christine Vincent et de son conjoint, une maison pour laquelle l’artiste a eu un coup de cœur en 2016.

«Lorsqu’on a acheté la maison, il y a trois ans de cela, elle n’avait rien à voir avec aujourd’hui. Il a fallu y mettre beaucoup de temps et beaucoup d’amour, souligne Marie-Christine. Mon conjoint et moi avons refait la structure du plancher et celle du toit. Nous avons modifié le plan d’aménagement, déplacé la cuisine, changé les fenêtres pour des fenêtres à guillotine, ajouté une porte- fenêtre menant à la cour arrière, refait la salle de bain, réisolé et changé le revêtement extérieur. Nous avons vraiment tout refait, mais ça en valait la peine», souligne-t-elle.

C’est notamment le secteur où est située la maison qui a charmé les propriétaires actuels qui se sont aussi portés acquéreurs de la propriété à logements qui fait office de remparts entre la «Petite maison» et la rue. À ce moment, l’objectif du couple était clair, aménager l’un comme l’autre pour la location.

«Nous avons d’abord rénové les logements de la grande maison puis nous avons entrepris de rénover la «Petite maison». Nous l’avons aménagé vraiment à nos goûts, mais dans l’idée de la louer, ce qui nous a fait davantage réfléchir sur nos choix», exprime Marie-Christine.

Vivre dans plus petit

C’est après avoir vendu leur maison du Lac- Kénogami, une magnifique propriété de 1700 pieds carrés qu’ils avaient eux-mêmes bâtie, que Marie- Christine Vincent et son conjoint ont décidé de s’installer finalement dans la «Petite maison» d’une superficie habitable de 600 pieds carrés.

L’idée de vivre dans plus petit aurait pu les effrayer, mais au contraire, Marie-Christine avoue que l’exercice s’est avéré plus facile qu’elle ne le croyait.

«J’ai donné beaucoup de choses et je ne les regrette pas. Après tout, ce n’est que du matériel. Tout ce dont nous avons besoin, nous l’avons encore», souligne-t-elle. Pour Marie-Christine le moment était d’autant plus venu de se rapprocher de la ville. «Pour moi, à la «Petite maison», j’y retrouve le même esprit qu’au Lac-Kénogami, avec la proximité de la rivière et de la nature. C’est aussi intime et paisible, tout en étant beaucoup plus près des services», avoue-t-elle.

Il faut dire que la «Petite maison» a un je-ne-sais-quoi d’unique. Dans le voisinage, on retrouve quatre ou cinq autres propriétés similaires, de petite dimension, construites à l’écart de la route, mais celle de Marie-Christine a la particularité d’avoir un terrain vague derrière. Un atout indéniable.

L'espace à aire ouverte de la «Petite maison».

Un intérieur sobre et chaleureux

Maintenant revêtue de fibrociment d’un blanc éclatant, la «Petite maison» ne laisse rien paraître de ses origines remontant à il y a tout près de 76 ans, si ce n’est sa structure à laquelle on a ajouté un porche de bonne dimension.

Chaleureuse et invitante, elle a été aménagée avec goût ce qui n’a rien de surprenant connaissant le talent de sa propriétaire.

«J’ai trouvé la «Petite maison» facile à aménager parce que tout rentrait exactement là où il fallait. Après avoir fait quelques croquis, tout s’est rapidement mis en place. L’espace à aire ouverte, la cuisine qui a été relocalisée, la chambre qui a été quelque peu agrandie avec la section boudoir, tout ça m’apparaissait comme la façon la plus optimale d’aménager l’espace», confie Marie-Christine.

Fidèle à ses habitudes, l’artiste et décoratrice a également choisi quelques items coup de cœur pour embellir l’espace. Ses propres accessoires décoratifs sont évidemment à l’honneur se mariant à merveille avec quelques vieilleries dénichées ici et là. 

Quant au mobilier, Marie- Christine ne s’en cache pas, il s’agit de meubles qu’elle traîne avec elle depuis plusieurs années. Si la table de la cuisine a eu droit à une nouvelle peinture réalisée par une entreprise spécialisée, les autres meubles ont pour leur part été placés tels quels dans la maison.

L'unique chambre de la propriété, sobrement aménagée et embellie par la présence de nombreux coussins signés Marie-C Vincent Art & Maison.

De coups de cœur en coups de cœur

«Je suis une personne très instinctive, lance Marie-Christine. Mes goûts personnels sont assez définis, mais j’aime tous les styles et je n’ai aucun mal à cerner les besoins de mes clients afin de leur proposer des décors uniques qui collent à leur personnalité».

Décoratrice de formation, artiste bien connue dans la région grâce à ses produits uniques pour la maison, Marie-Christine Vincent possède assurément un esprit créatif et un sens inné pour le beau. Celle qui avoue avoir un faible pour les décors lumineux et sobres aime également récupérer, transformer et n’a visiblement pas peur de se salir les mains lorsque nécessaire.

Si la rénovation de la «Petite maison» lui a demandé beaucoup de travail au cours des dernières années, elle a tout de même trouvé le temps de réaliser d’autres projets pour ses clients tout en continuant de développer sa gamme de produits créatifs, pots de béton, coussins, cadres et autres. On peut d’ailleurs suivre son travail via sa page Facebook ou son compte Instagram.

«Je fonctionne beaucoup par coups de cœur. Je me dis que si c’est un coup de cœur pour moi, ça le sera forcément pour d’autres», exprime Marie-Christine.