Rénovez sans vous ruiner

Rénover sa maison n’est pas une mince affaire et exige une bonne préparation. Pour que la tournure des événements soit positive et pour vous parer à toutes éventualités, il importe dans un premier temps d’établir un budget réaliste. En effet, pour que vos rénovations s’avèrent rentables et apportent une valeur ajoutée à votre demeure, vous devez éviter autant que possible de dépasser le montant alloué aux travaux. Ce qui signifie que vous vous devez de résister à la tentation et aux ajouts aussi appelés les « tant qu’à y être ». Voici quelques conseils qui vous aideront à garder le cap!

Des travaux qui en valent le coup

Commencez d’abord par cibler les travaux les plus urgents et établissez un ordre de priorité. Ainsi, certains aspects plus esthétiques comme la décoration sont davantage secondaires. Entre refaire la toiture de votre maison ou revoir le style de votre chambre à coucher, priorisez l’option la plus rentable à long terme. Tenir sa maison en ordre et veiller à un entretien régulier est une bonne façon d’éviter les mauvaises surprises ainsi que les imprévus. Également, avant de planifier votre budget, il est conseillé de garder en tête la valeur de revente de votre maison. La rénovation d’une cuisine, qui représente en moyenne 10 à 15 % de la valeur d’une propriété, vous permettra d’avoir un retour sur investissement. Il va en de même pour la salle de bain dont la valeur est estimée entre 5 et 10 %. 

Une estimation réaliste 

Une fois la liste de priorités établies, il est primordial de décortiquer chacune des dépenses associées à votre projet. Les matériaux, l’achat ou la location d’outils, la main-d’œuvre, rien n’est gratuit! Il est également suggéré de garder environ 10% du budget de rénovations pour les dépenses imprévues. Par conséquent, si des ennuis surviennent, vous serez prêt à les affronter sans toutefois mettre en péril vos rénovations. 

Apprenti menuisier

Le coût de la main-d’œuvre représente une grosse partie des dépenses, soit environ la moitié de votre budget. Afin de diminuer votre facture totale, essayez de faire vous-même certaines tâches qui requièrent moins de compétences, comme la peinture par exemple! Vous pourriez ainsi épargner plus de 1000 $ par pièce. Or, soyez prudents, car comme le diction le dit si bien; la compétence coûte cher, mais l’incompétence encore plus. En effet, des travaux plus techniques exigent des connaissances précises et une dextérité qui demande de la pratique et de l’expérience. 

Des subventions pour vos rénovations  

Afin d’alléger au maximum votre facture, jetez un coup d’œil aux divers programmes gouvernementaux. Le programme Maison écolo de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) offre, entre autres, une remise de prime de 15 à 25 % aux propriétaires effectuant des rénovations à leur habitation en vue de réduire la consommation énergétique. Dans le même ordre d’idées, le crédit d’impôt Rénovert permet aux propriétaires de bénéficier d’un crédit d’impôt pouvant atteindre 10 000 $. D’autre part, la mise aux normes d’installations d’assainissement des eaux usées résidentielles peut donner droit à un crédit d’impôt d’une valeur maximale de 5500 $ par habitation. Pour plus de détails, consultez le www.energir.com. 

Source : bnc.ca