Refroidisseur à vin ou cellier ?

Gommeux, boisé, séveux, souple, doucereux, voici autant de mots pouvant décrire le goût ainsi que l’apparence d’un vin. Si ces mots vous laissent plutôt perplexe, mais que vous savez tout de même apprécier une bonne coupe vin le soir venue, ne soyez pas déconcertés, car il est tout à fait possible d’apprécier un bon vin sans toutefois en connaître toutes les propriétés distinctes.

Heureusement, il existe des experts ferrés pouvant être d’excellents conseils dans ce domaine somme toute assez complexe! Or, que vous soyez un fervent amateur de vin ou un consommateur occasionnel, la conservation d’un vin ainsi que son refroidissement est une science en soit qui mérite que l’on se penche sur la question. Refroidisseur à vin ou cellier? Telle est la question. 

D’abord,  sachez que la principale fonction d’un refroidisseur à vin est de contrôler la température du produit pour qu’au moment du service, celui-ci soit à une température idéale. Le cellier est quant à lui utilisé pour  faire vieillir le vin et permet aussi de contrôler la température, l’humidité, la vibration ou le bruit ainsi que la lumière. Tous ces aspects ayant des répercussions sur la conservation du vin. 

Ainsi, si vous êtes plutôt enclin à acheter du vin pour consommation immédiate, l’achat d’un cellier n’est pas une nécessité pour vous. Par contre, si vous désirez conserver certaines bouteilles afin d’en déguster pleinement les arômes quelques années plus tard, le cellier s’avère un choix judicieux. 

Le refroidisseur à vin 

Il existe sur le marché un nombre impressionnant de modèles pouvant varier entre 150 et 2000 $.
Avant de vous lancer dans l’achat d’un tel produit, plusieurs éléments sont à considérer, notamment le nombre de bouteilles que vous souhaitez garder, l’esthétisme ainsi que l’emplacement de l’appareil en question. Pour un refroidissement ainsi qu’une conservation optimale, assurez-vous que votre refroidisseur soit muni de ces caractéristiques : 

-  une porte de verre isolant le vin afin de stabiliser les variations de température et le protéger contre les rayons UV;

-   un thermostat qui fournit un contrôle optimal de la température de service;

-    des lumières DEL qui sont non invasives sur le vin.;

-    idéalement, un refroidisseur qui comprend deux compartiments ayant un réglage de température séparé. Cet ajout permet de garder à la fois du vin blanc ainsi que du vin rouge à des températures différentes.

Le cellier 

Selon le magazine Protégez-vous, un bon cellier doit présenter les quatre caractéristiques suivantes :

-    produire du froid;

-    maintenir une bonne température interne;

-    garder un taux d’humidité constant;

-    protéger le vin des rayons UV. 

Vous retrouverez en magasin des appareils haut de gamme plus onéreux pouvant aller jusqu’à 2000 $, mais également plusieurs celliers d’entrées et de milieux de gamme plus modestes vendus entre 300 et 1500 $ approximativement. Température, humidité, isolation, vibrations, finition, bruit, consommation électrique, garantie, tous ces éléments à considérer feront inévitablement varier le prix de votre cellier.

Une cave à vin  

Une autre option à considérer pour les férus incontestés de vin est l’aménagement d’une cave à vin. Or, pour permettre à ce nectar de vieillir en beauté et de redoubler de saveurs, certains critères se doivent d’être pris en considération quant à la mise sur pied de cet espace réservé au vin. 

À cet effet, CAA Québec recommande dans un premier temps de veiller à la bonne température de la pièce, puisqu’il s’agit du facteur le plus important dans la conservation du vin. Ainsi, la température idéale doit osciller entre 12 et 14 °C. 

Le deuxième facteur important à considérer est l’exposition à la lumière. En effet, le vin préfère l’obscurité et vieillit mieux loin des sources de lumière. Une ampoule de faible intensité ainsi que des murs aux couleurs foncées participeront à garder la pièce dans la pénombre pour ainsi donner à votre vin l’obscurité dont il a besoin. 

Sources : Magazine Protégez-vous, CAA Québec