Pelleter: une activité souvent recommencée

Avec les accumulations généreuses de neige que l’on reçoit chaque hiver au Québec, pelleter est une nécessité. Cette activité, de prime abord simple à effectuer, exige toutefois une bonne préparation pour éviter les possibles blessures.

En effet, lors du pelletage, vous effectuez une série de mouvements répétés sur une période prolongée, ce qui peut malencontreusement causer des blessures au dos, aux épaules et au cou. Le fait de soulever la neige de façon répétitive demande également un effort cardiovasculaire et respiratoire somme toute important. Pour un hiver sans blessures et un pelletage des plus sécuritaires, nous vous proposons quelques conseils à mettre en pratique!

Pelle adéquate 

Le choix d’une bonne pelle n’est pas anodin. Avec un outil adéquat, vous diminuez les risques de blessures et augmentez votre efficacité. D’abord, en ce qui a trait au manche, assurez-vous que celui-ci soit robuste et léger ainsi que légèrement courbé. Optez également pour une poignée en plastique plutôt qu’en métal puisqu’elle est plus légère et moins froide. La palette doit aussi être adaptée à votre tâche. Ainsi, choisissez une palette large pour pousser la neige et une palette plus étroite pour soulever et projeter la neige. Il est conseillé de maintenir fermement la poignée et le manche de la pelle et de déposer la neige du même côté que la main qui empoigne le manche. 

Une bonne technique 

L’effort dépensé pour soulever la neige est considérable et puisque vous aurez à pelleter de façon régulière cet hiver, mieux vaut être bien préparé. Une technique adéquate vous aidera à prévenir les blessures. Ainsi, veillez à :

•    garder les pieds écartés afin de favoriser le transfert de poids;

•    placer les mains à la largeur des épaules;

•    plier les genoux (utilisez les muscles de vos cuisses pour forcer);

•    placer vos pieds et votre corps dans la direction du mouvement pour éviter les torsions et les rotations;

•    ne pas excéder 4 pieds de hauteur lorsque vous lancer la neige;

•    utiliser une cadence régulière (le rythme recommandé est d’environ 15 pelletées par minutes).

S’activer 

Avant de vous atteler à la tâche, débutez par une activation du corps. Vous pouvez par exemple marcher cinq minutes et faire quelques exercices de flexion du tronc et des bras. Durant le pelletage, hydratez-vous adéquatement, puisque vous risquez fort bien de transpirer. 

Sachez qu’à tout moment, vous devriez être en mesure de parler en effectuant votre tâche. Si la corvée s’avère trop ardue, pensez à fractionner le pelletage en plusieurs petites sorties.