Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les chalets en pleine nature sont très prisés par la clientèle québécoise. 
Les chalets en pleine nature sont très prisés par la clientèle québécoise. 

La location de chalets connaît un boom incontestable

Isabelle Tremblay
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les touristes québécois sont de plus nombreux à louer un chalet pour profiter de leurs vacances estivales au Saguenay-Lac-Saint-Jean. L’engouement est palpable. La très forte majorité des sites de location affichent complet. Dans la plupart des cas, les réservations sont faites depuis plusieurs mois.

« Notre taux d’occupation est pratiquement à 100% jusqu’à la mi-août. Certains chalets sont loués depuis février. Nous avons des appels chaque jour pour des locations de dernière minute. Il devient toutefois plus difficile de trouver des chalets pour ces clients. Je leur envoie mes disponibilités, mais les dates ne sont pas flexibles », mentionne Christine Tremblay, fondatrice de Mon adresse à louer.

Les sites de location constatent un vif engouement pour la location de chalets. 

Son entreprise gère la location de quelque 40 chalets qui appartiennent à des particuliers. Elle affirme que la clientèle pour cette forme d’hébergement est de plus en plus diversifiée depuis le début de la crise sanitaire. « Des gens de plusieurs nationalités se ruent vers les chalets alors que ces visiteurs se tournaient davantage vers les chambres d’hôtel ou les gîtes touristiques auparavant. Ils veulent des endroits clés en main, près des sites et attraits. »

Pour les gestionnaires de Tavata Chalets, la situation est pratiquement la même. « Les mesures sanitaires s’estompent alors nous avons un gros engouement. Presque tout est loué jusqu’à la fin août », raconte Gaëlle Lévesque-Asselin, cofondatrice de l’entreprise qui chapeaute la location d’une quarantaine de chalets au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Mon adresse à louer et Tavata Chalets offrent aussi aux propriétaires de résidences secondaires un service complet de gestion clé en main. Dans les deux cas, ces entreprises ont remarqué que la pandémie avait eu un impact sur l’achat de ce type de propriétés. « De plus en plus de gens ont fait l’acquisition d’un chalet dans la dernière année. Ces personnes veulent un pied à terre pour leurs vacances. Ils nous demandent de les mettre en location et d’en assurer toute la gestion. C’est donc un produit qui est à la hausse », poursuit Mme Lévesque-Asselin.

Le domaine du prêt-à-camper est aussi en plein essor. Au Parc Aventures Cap Jaseux, le calendrier de réservation pour les 20 unités d’hébergement est rempli depuis l’hiver dernier. « La saison va bien. Il y a un réel engouement. Les gens veulent se retrouver dans leur bulle familiale. Le téléphone ne dérougit pas, mais nous n’avons plus de place », souligne la directrice générale, Rébecca Tremblay.

« Les touristes ont besoin de reconnecter avec la nature. Ils ont été confinés pendant longtemps alors la destination Saguenay-Lac-Saint-Jean devient un choix naturel pour les visiteurs des autres régions du Québec », ajoute Julie Dubord, directrice générale de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean.

À l’instar des entreprises qui effectuent de la location, elle soutient que les gens ont commencé à réserver leurs vacances d’été beaucoup plus tôt cette année comparativement à la période avant la crise sanitaire. « Les Québécois sont généralement à la dernière minute. Nos membres ont remarqué que cette clientèle a planifié ses vacances estivales plus hâtivement. En janvier dernier, nos membres dénotaient déjà une bonne frénésie pour ce type produit. »

Au Parc Aventures Cap Jaseux, le calendrier de réservation pour les 20 unités d’hébergement est rempli depuis l’hiver dernier.

La gestionnaire prévoit que l’enthousiasme pour la location de chalets va perdurer bien au-delà la pandémie. « Cette tendance ne s’arrêtera pas. La diversité et la qualité de l’offre est de plus en plus intéressante. D’autres projets de développement pour cette forme d’hébergement sont présentement sur la table. Tout y est pour les familles, les couples et les personnes âgées actives. »

Bon an mal an, le tourisme génère des retombées économiques de quelque 300 M$ dans la région selon les plus récentes données de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean.