Déneiger sa toiture…seulement si nécessaire

Chaque hiver, le sujet revient d’actualité. Doit-on effectuer le déneigement de sa toiture? Est-il recommandé de confier cette fastidieuse tâche à un professionnel? Peut-on s’en occuper soi-même? Le Toit & Moi fait le point.

Depuis quelques jours voire quelques semaines, nombreux sont les propriétaires qui s’évertuent à retirer la neige accumulée sur la toiture de leur résidence. Pour certains, cette pratique est même devenue une routine hivernale.

Pourtant, comme le mentionne la Société d’habitation du Québec (SHQ), les toits des maisons québécoises sont conçus pour supporter la rigueur de nos hivers. En conséquence, il n’y a pas lieu de déneiger systématiquement sa toiture. Cependant, divers facteurs peuvent changer la donne comme les périodes de redoux, les accumulations de neige importantes et soudaines ainsi que les épisodes de verglas.

En pareil cas, il faut demeurer vigilant et surtout à l’écoute des signaux envoyés par notre maison. Si vous remarquez l’apparition de fissures sur les murs, si vous entendez des craquements inhabituels, si vous observez des accumulations de glace importantes au bord de votre toit ou si vos portes ferment avec plus de difficulté qu’à l’habitude, il peut y avoir lieu de procéder au déneigement préventif de votre toiture.

Déneiger de façon sécuritaire

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) le rappelle «le meilleur moyen d’éviter une chute d’un toit est tout simplement de s’abstenir d’y grimper». 

D’ailleurs, comme on peut le lire sur le site de la SHQ, «au Québec, les accidents graves et les décès causés par des chutes de toit sont beaucoup plus nombreux que ceux liés à des effondrements».

Ainsi, autant que faire se peut, il est recommandé d’effectuer le déneigement de votre toiture à partir du sol.

Pour effectuer cette opération, utilisez des outils de bois ou faits de plastique comme un râteau de toit. En tout temps, il faut éviter d’utiliser des outils en métal, d’une part pour réduire les risques d’électrocution et d’autres parts pour éviter d’abîmer le recouvrement de votre toiture.

Si vous ne pouvez déneiger votre toit en demeurant au sol, assurez-vous d’avoir l’équipement de sécurité adéquat pour grimper sur le toit de votre résidence, soit un harnais de sécurité fixé à un ancrage au moyen d’une corde d’une longueur maximale de 1,8 m et d’un coulisseau.

Délimitez également la zone de déversement de neige au sol et interdisez-en l’accès. Assurez-vous aussi qu’une tierce personne puisse intervenir rapidement en cas d’accident.

Comme autre conseil sécurité, la CNESST mentionne «puisque le détachement soudain de masses importantes de neige peut se produire sur les toitures inclinées, enlevez la neige à partir du haut vers le bas du toit». 

Finalement, gardez en tête que l’objectif d’une telle opération est d’enlever le surplus de neige accumulé pour réduire la surcharge et non d’éliminer toute trace de neige de la toiture. Il est même préférable de laisser une couche de neige équivalente à 10 ou 15 cm pour éviter d’abîmer la couverture du toit. Prenez cependant soin de dégager les évents de plomberie et les bouches d’aération des combles.

Plusieurs compagnies offrent leur service en déneigement de toiture. Il est toujours plus sécuritaire pour vous de confier cette tâche à des professionnels expérimentés qui disposent d’un équipement adéquat pour réaliser cette tâche.