Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Art de vivre

Le chauffage au bois modération et prudence

Il y a quelque chose d’apaisant et d’enveloppant à regarder danser les flammes ardentes d’un feu de foyer, surtout après de longues heures passées à l’extérieur. Avec le mercure qui dégringole ces derniers jours, il est d’autant plus agréable de se réchauffer près d’un foyer! Cependant, la fumée de combustion du bois, bien que réconfortante, peut entraîner des effets indésirables sur la santé lorsque celle-ci se retrouve en trop grande quantité dans l’air ambiant. La modération et la prudence sont de mise pour une utilisation responsable de ce mode de chauffage.

La fumée qui se dégage d’un feu de foyer comprend plusieurs composants pouvant être nocifs pour la santé et bien entendu, pour l’environnement. On retrouve entre autres des particules fines, du monoxyde de carbone (CO), des composés organiques volatils (COV), de l’oxyde d’azote (NOx) et de nombreux produits irritants. Une concentration trop élevée de fumée peut notamment entraîner des maux de tête, des étourdissements et l’aggravation de l’angine chez les personnes ayant des problèmes cardiaques. La fumée est susceptible de s’infiltrer lorsque : 

-   La porte de l’appareil est ouverte, pour l’ajout de bois;

-   Un foyer défectueux ou mal entretenu a des fuites et des fissures;

-   Les voies d’infiltration, comme les portes et les fenêtres laissent pénétrer la fumée en provenance d’une source extérieure (logement, terrain, bâtiment voisin). 

Selon Environnement Canada, un poêle à bois non certifié émet autant de particules fines dans l’atmosphère en 9 heures qu’un poêle certifié fonctionnant 60 heures ou… une automobile de type intermédiaire parcourant 18 000 km. Or, depuis 2009, le Règlement sur les appareils de chauffage au bois interdit la vente d’appareils non certifiés EPA
« Standards of performance for New Residential Wood Heaters ». Ces appareils, conçus selon des standards environnementaux, émettent en effet jusqu’à 90 % moins de pollution en brûlant un tiers moins de bois tout en émettant 80 % moins de fumée.   

En mode prévention

Afin de réduire les contaminants qui se dispersent dans l’air, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, il est recommandé dans un premier temps de veiller à l’entretien régulier de votre appareil. Faites ramoner votre foyer et sa cheminée une fois par année et faites également inspecter et nettoyer votre système d’évacuation aux trois ans par un technicien certifié. Dans une optique écologique et responsable, vous pouvez aussi changer progressivement vos habitudes de consommation en réduisant la quantité de bois brûlé et en optant pour des produits écologiques, tels que les bûches de bois densifié. Toujours dans le but de réduire la profusion de contaminants, priorisez du bois dur, lequel a séché pendant un minimum de six mois, comme le chêne, l’érable et le bouleau. 

Des alternatives

Si vous souhaitez faire l’acquisition d’un foyer, sachez qu’il existe plusieurs alternatives qui vous offriront le même degré de confort ainsi que le cachet désiré. Par exemple, les foyers et les poêles à granules produisent moins d’émissions polluantes que les appareils au bois standard. Autrement, une grande variété de foyers électriques, dont la chaleur et l’esthétisme rivalisent avec les poêles au bois, sont disponibles et n’émettent aucun contaminant. 

Finalement, avant tout achat, renseignez-vous auprès de votre municipalité, car il existe des règlements propres à chaque ville concernant l’utilisation d’appareils de chauffage au bois. 

Sources: CAA Québec/environnement.gouv.qc.ca

Habitation

À l’affût

Voici un résumé des événements à surveiller ainsi que des nouveautés qui ont récemment marqué le monde de l’habitation, de l’immobilier, du design et de la décoration.

Les ventes résidentielles un bilan positif

Selon les statistiques promulguées par L’Association canadienne de l’immeuble (ACI), les ventes résidentielles canadiennes ont augmenté légèrement pour le mois de septembre 2019. Ainsi, les ventes ont connu une ascension progressive dans un peu plus de la moitié des marchés locaux, particulièrement dans le Grand Vancouver et la vallée du Fraser (qui constitue ensemble, le Lower Mainland de la Colombie-Britannique). 

« À l’échelle nationale, les ventes ont commencé à se redresser au cours des derniers mois », affirme Jason Stephen, président de l’ACI. « Les ventes de propriétés et les prix s’améliorent après avoir connu un affaiblissement important sur plusieurs marchés immobiliers. La durée de la reprise actuelle des ventes résidentielles dépend de la croissance économique, qui est freinée par l’incertitude liée au commerce et aux investissements commerciaux » ajoute Gregory Klump, économiste en chef de l’ACI. 

Faits intéressants

-    En septembre, les ventes résidentielles ont augmenté de 0,6 % à l’échelle nationale, d’un mois à l’autre.

-    Les ventes réelles (non désaisonnalisées) ont affiché une hausse de 15,5 % d’une année à l’autre.

-    L’indice des prix des propriétés des propriétés MLS® (IPP MLS®) a augmenté de 0,5 % d’un mois à l’autre et de 1,3 % d’une année à l’autre.

-    Le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés vendues au pays a augmenté de 5,3 % d’une année à l’autre.

Le prix moyen réel (non désaisonnalisé) des propriétés qui ont été vendues au pays en septembre 2019 était d’environ 515 500 $, ce qui représente une hausse de 5,3 % comparativement au même mois l’année précédente. Or, le prix moyen national est grandement influencé par les ventes dans le Grand Vancouver et le Grand Toronto, qui sont reconnus comme étant les deux marchés les plus actifs et les plus chers au Canada. En excluant ces deux marchés, le prix moyen national baisse de près de 116 000 $
pour se stabiliser à un peu moins de 397 000 $ réduisant ainsi la hausse d’une année à l’autre à 3,3 %. 

Sources: newswire.ca/ Association canadienne de l’immeuble

Habitation

Sous le charme de la «Petite maison»

On dit souvent que le bonheur est fait de petites choses. Pour Marie- Christine Vincent, il vient aussi dans une petite maison. Celle qui est bien connue pour ses produits décoratifs signés Marie-C Vincent Art & Maison a récemment terminé la transformation d’une coquette propriété dans laquelle elle réside depuis maintenant un an. Le Toit & Moi a eu la chance de la rencontrer chez elle pour parler de son projet, mais aussi de son travail et de ses inspirations.

C’est tout près de la Rivière-aux-Sables, à Jonquière, à quelques dizaines de pas de la Place Nikitoutagan, que se trouve la «Petite maison», un véritable cocon urbain soustrait à la vue des passants, bien cachée derrière un immeuble à logements.

Cette propriété, c’est celle de Marie-Christine Vincent et de son conjoint, une maison pour laquelle l’artiste a eu un coup de cœur en 2016.

«Lorsqu’on a acheté la maison, il y a trois ans de cela, elle n’avait rien à voir avec aujourd’hui. Il a fallu y mettre beaucoup de temps et beaucoup d’amour, souligne Marie-Christine. Mon conjoint et moi avons refait la structure du plancher et celle du toit. Nous avons modifié le plan d’aménagement, déplacé la cuisine, changé les fenêtres pour des fenêtres à guillotine, ajouté une porte- fenêtre menant à la cour arrière, refait la salle de bain, réisolé et changé le revêtement extérieur. Nous avons vraiment tout refait, mais ça en valait la peine», souligne-t-elle.

C’est notamment le secteur où est située la maison qui a charmé les propriétaires actuels qui se sont aussi portés acquéreurs de la propriété à logements qui fait office de remparts entre la «Petite maison» et la rue. À ce moment, l’objectif du couple était clair, aménager l’un comme l’autre pour la location.

«Nous avons d’abord rénové les logements de la grande maison puis nous avons entrepris de rénover la «Petite maison». Nous l’avons aménagé vraiment à nos goûts, mais dans l’idée de la louer, ce qui nous a fait davantage réfléchir sur nos choix», exprime Marie-Christine.

Vivre dans plus petit

C’est après avoir vendu leur maison du Lac- Kénogami, une magnifique propriété de 1700 pieds carrés qu’ils avaient eux-mêmes bâtie, que Marie- Christine Vincent et son conjoint ont décidé de s’installer finalement dans la «Petite maison» d’une superficie habitable de 600 pieds carrés.

L’idée de vivre dans plus petit aurait pu les effrayer, mais au contraire, Marie-Christine avoue que l’exercice s’est avéré plus facile qu’elle ne le croyait.

«J’ai donné beaucoup de choses et je ne les regrette pas. Après tout, ce n’est que du matériel. Tout ce dont nous avons besoin, nous l’avons encore», souligne-t-elle. Pour Marie-Christine le moment était d’autant plus venu de se rapprocher de la ville. «Pour moi, à la «Petite maison», j’y retrouve le même esprit qu’au Lac-Kénogami, avec la proximité de la rivière et de la nature. C’est aussi intime et paisible, tout en étant beaucoup plus près des services», avoue-t-elle.

Il faut dire que la «Petite maison» a un je-ne-sais-quoi d’unique. Dans le voisinage, on retrouve quatre ou cinq autres propriétés similaires, de petite dimension, construites à l’écart de la route, mais celle de Marie-Christine a la particularité d’avoir un terrain vague derrière. Un atout indéniable.

Habitation

Refroidisseur à vin ou cellier ?

Gommeux, boisé, séveux, souple, doucereux, voici autant de mots pouvant décrire le goût ainsi que l’apparence d’un vin. Si ces mots vous laissent plutôt perplexe, mais que vous savez tout de même apprécier une bonne coupe vin le soir venue, ne soyez pas déconcertés, car il est tout à fait possible d’apprécier un bon vin sans toutefois en connaître toutes les propriétés distinctes.

Heureusement, il existe des experts ferrés pouvant être d’excellents conseils dans ce domaine somme toute assez complexe! Or, que vous soyez un fervent amateur de vin ou un consommateur occasionnel, la conservation d’un vin ainsi que son refroidissement est une science en soit qui mérite que l’on se penche sur la question. Refroidisseur à vin ou cellier? Telle est la question. 

D’abord,  sachez que la principale fonction d’un refroidisseur à vin est de contrôler la température du produit pour qu’au moment du service, celui-ci soit à une température idéale. Le cellier est quant à lui utilisé pour  faire vieillir le vin et permet aussi de contrôler la température, l’humidité, la vibration ou le bruit ainsi que la lumière. Tous ces aspects ayant des répercussions sur la conservation du vin. 

Ainsi, si vous êtes plutôt enclin à acheter du vin pour consommation immédiate, l’achat d’un cellier n’est pas une nécessité pour vous. Par contre, si vous désirez conserver certaines bouteilles afin d’en déguster pleinement les arômes quelques années plus tard, le cellier s’avère un choix judicieux. 

Le refroidisseur à vin 

Il existe sur le marché un nombre impressionnant de modèles pouvant varier entre 150 et 2000 $.
Avant de vous lancer dans l’achat d’un tel produit, plusieurs éléments sont à considérer, notamment le nombre de bouteilles que vous souhaitez garder, l’esthétisme ainsi que l’emplacement de l’appareil en question. Pour un refroidissement ainsi qu’une conservation optimale, assurez-vous que votre refroidisseur soit muni de ces caractéristiques : 

-  une porte de verre isolant le vin afin de stabiliser les variations de température et le protéger contre les rayons UV;

-   un thermostat qui fournit un contrôle optimal de la température de service;

-    des lumières DEL qui sont non invasives sur le vin.;

-    idéalement, un refroidisseur qui comprend deux compartiments ayant un réglage de température séparé. Cet ajout permet de garder à la fois du vin blanc ainsi que du vin rouge à des températures différentes.

Le cellier 

Selon le magazine Protégez-vous, un bon cellier doit présenter les quatre caractéristiques suivantes :

-    produire du froid;

-    maintenir une bonne température interne;

-    garder un taux d’humidité constant;

-    protéger le vin des rayons UV. 

Vous retrouverez en magasin des appareils haut de gamme plus onéreux pouvant aller jusqu’à 2000 $, mais également plusieurs celliers d’entrées et de milieux de gamme plus modestes vendus entre 300 et 1500 $ approximativement. Température, humidité, isolation, vibrations, finition, bruit, consommation électrique, garantie, tous ces éléments à considérer feront inévitablement varier le prix de votre cellier.

Une cave à vin  

Une autre option à considérer pour les férus incontestés de vin est l’aménagement d’une cave à vin. Or, pour permettre à ce nectar de vieillir en beauté et de redoubler de saveurs, certains critères se doivent d’être pris en considération quant à la mise sur pied de cet espace réservé au vin. 

À cet effet, CAA Québec recommande dans un premier temps de veiller à la bonne température de la pièce, puisqu’il s’agit du facteur le plus important dans la conservation du vin. Ainsi, la température idéale doit osciller entre 12 et 14 °C. 

Le deuxième facteur important à considérer est l’exposition à la lumière. En effet, le vin préfère l’obscurité et vieillit mieux loin des sources de lumière. Une ampoule de faible intensité ainsi que des murs aux couleurs foncées participeront à garder la pièce dans la pénombre pour ainsi donner à votre vin l’obscurité dont il a besoin. 

Sources : Magazine Protégez-vous, CAA Québec

Habitation

Nouvelle gamme de plancher signée Torlys smart floors

La compagnie Torlys, spécialisée dans les revêtements de sol écologiques et durables, présente une toute nouvelle gamme de planchers de vinyle de luxe à l’avantage intelligent. Les planchers RIGIDWOOD, disponibles en option Flex ou Firm, sont le résultat d’un mode de fabrication novateur qui allie flexibilité et rigidité afin d’offrir un produit plus silencieux et plus solide, exempt de crête et de brèche.

RIGIDWOOD FLEX

Grâce à son mode de fabrication unique en huit épaisseurs, le plancher RIGIDWOOD Flex offre une flexibilité et une solidité optimale. Avec son SPC (Solide polymer core) haut de gamme 20 fois plus épais, le plancher est conçu pour résister à des variations de température allant de -30 à 50 °C. 

RIGIDWOOD FIRM

Le modèle Firm est quant à lui un vinyle SPC supérieur de cinq épaisseurs comprimées pouvant résister à des variations de températures allant de -20 à 50 °C. 

Installation simplifiée

En raison des joints brevetés UNICLIC (les plus solides et les plus serrés sur le marché), ce modèle peut de désassembler et se réinstaller dans une autre pièce ou une autre habitation. Grâce à l’outil Bulldog Torlys, il est également possible de remplacer une planche en milieu de pièce sans avoir à démontrer tout le plancher. 

Un choix écologique

Les produits RIGIDWOOD portent tous la certification FloorScore attestant la sécurité des planchers pour l’habitation en lien avec la qualité de l’air ambiante. Par ailleurs, ce couvre-plancher peut de surcroit être démonté et réinstallé jusqu’à deux fois sous garantie.

Un entretien simple et rapide

Pour conserver la qualité et la brillance du vinyle smart floors de Torlys, il suffira de le nettoyer régulièrement à l’aspirateur ou à la vadrouille sèche et d’utiliser, au besoin, la trousse de nettoyage écologique Natural Glow. 

Source: V2com

Crédit photo: Torlys

Habitation

À l'affût

Voici un résumé des événements à surveiller ainsi que des nouveautés qui ont récemment marqué le monde de l’habitation, de l’immobilier, du design et de la décoration.

Simplement chic, simplement Cass

Les admirateurs de Cassandra Loignon sont nombreux au Québec. L’influenceuse, suivie par plus de 87 000 abonnés sur son compte Instagram, est reconnue pour sa simplicité, son approche rassembleuse et ses recettes aussi succulentes qu’originales. Tout récemment, elle a lancé son premier livre de recettes Simplement chic – Quand tous les soirs, c’est samedi soir! Un ouvrage qui connaîtra à n’en pas douter un grand succès en librairie.

Simplement chic, c’est une proposition à faire de tous les repas du soir une expérience culinaire haute en saveurs. L’auteure y partage notamment ses trucs et astuces pour planifier et préparer de délicieux plats faits maison. On y retrouve également certaines des meilleures recettes tirées de son compte Instagram ainsi que de nombreuses autres, inédites, toutes élaborées par celle que l’on surnomme affectueusement Cass.

Puisant son inspiration de ses origines, de ses voyages à travers le monde et de sa formation de chef cuisinière, Cassandra Loignon a choisi de diviser son tout premier livre de recettes en sept sections distinctes. On retrouve ainsi des plats inspirés de la cuisine italienne, française, québécoise, américaine, mexicaine, asiatique et finalement des repas Mason «approved», Mason étant le nom de son garçon.

Bien ficelé, l’ouvrage de 335 pages est pour le moins invitant. Les photos sont alléchantes et la variété des recettes fait en sorte que tout «foodies» y trouvera de quoi se délecter. Si certaines recettes demandent un temps de préparation et de cuisson dépassant une heure, il est tout à fait réaliste de penser que la plupart d’entre elles peuvent être cuisinées en semaine, au retour du boulot. Comme quoi il est possible de se régaler comme des rois même un mardi soir!

Simplement chic - Quand tous les soirs, c’est samedi soir!, publié chez Pratico Édition, est disponible en librairie depuis le 3 octobre 2019. 

Habitation

Le gagnant de la Maison Fondation Maurice Tanguay maintenant connu

C’est dimanche dernier, sur les ondes de la populaire émission Salon Bonjour Week-end à TVA, que le tirage de la Maison Fondation Maurice Tanguay s’est déroulé. Pour l’occasion, les quinze finalistes du concours étaient réunis à l’hôtel Le Bonne Entente de Québec. C’est finalement monsieur Normand Martel de Shawinigan qui a remporté le grand prix soit la Maison Fondation Maurice Tanguay Novoclimat qu’il pourra faire construire sur le site de son choix. S’il le souhaite, il pourrait aussi opter pour recevoir un chèque de 500 000 $.

Les 14 autres finalistes se sont quant à eux partagé des prix totalisant 40 000 $ soit 2 prix de 1000 $ du Bonne Entente, 2 prix de 1000 $ de Entourage-sur-le-lac, 5 prix de 3000 $ de Latulippe, 4 prix de 4000 $ d’Ameublements Tanguay et enfin, un prix de 5000 $ chez Voyages Laurier Du Vallon.

Trois des quinze finalistes provenaient du Saguenay–Lac-Saint-Jean soit, Mme Marlène Dufour, de Jonquière, M. France Gagnon, de Saint-Bruno et Mme Geneviève Claveau, de Saint-Gédéon.

Habitation

Visiter des maisons dans le confort de son foyer

L’expérience d’achat de biens immobiliers atteint de nouveaux sommets grâce à HausValet. Développé au terme de cinq années de recherche par l’entreprise québécoise Concept Zenit, HausValet offre l’opportunité aux chercheurs de maison de visiter les propriétés qui les intéressent tout en demeurant confortablement assis dans leur salon. C’est grâce à la réalité virtuelle qu’il leur est possible d’entrer dans les propriétés disponibles sur le marché sans toutefois y mettre physiquement les pieds.

Dévoilé aux médias en grande pompe lors d’un cocktail VIP organisé le 10 septembre dernier à Brossard, où la boutique phare HausValet a ouvert ses portes, le nouveau concept expérientiel promet de faciliter le processus d’achat et de vente immobiliers.

«Les gens effectuent leurs opérations bancaires en ligne, ainsi qu’une quantité croissante de leurs achats,» souligne Hakim Azrour, chef de la direction et fondateur de Concept Zenit. « Magasiner une maison devait, jusqu’à maintenant, encore se faire en personne, mais se déplacer d’une propriété à une autre tout en les comparant peut prendre beaucoup de temps», exprime M. Azrour.

C’est précisément là qu’intervient HausValet. Grâce à un casque de réalité virtuelle, accompagné d’un pointeur laser portatif, les clients sont transportés dans les maisons qu’ils souhaitent visiter. Ils peuvent ainsi voir les lieux, virtuellement, mais aussi obtenir toutes les informations disponibles sur Centris telles que la largeur et la longueur des pièces. 

Au cours d’une même soirée, ils peuvent aisément visiter une dizaine de propriétés tout en comparant leurs caractéristiques. 

Bientôt offert à la grandeur du Québec

Au lancement de HausValet, Concept Zenit avait déjà réuni plus de 600 propriétés RE/MAX faisant partie des inscriptions de quelque 130 courtiers de la bannière. Il s’agissait pour l’entreprise d’une première opération sur la Rive-Sud de Montréal. D’ici les douze prochains mois, Concept Zenit espère être en mesure d’élargir sa zone de service à l’ensemble du Québec. Par ailleurs, toutes les bannières et tous les courtiers immobiliers qui le souhaitent pourront adhérer à la plateforme et offrir cette expérience immersive à leurs clients.

Pour l’heure, les casques de réalité virtuelle sont offerts en location au coût de 20$ par semaine directement à la boutique phare HausValet de Brossard. Éventuellement, les courtiers pourront se procurer leurs propres casques et en faire profiter leurs clients ou encore en faire eux-mêmes la location.

Source: v2com

Habitation

À l'affût

Voici un résumé des événements à surveiller ainsi que des nouveautés qui ont récemment marqué le monde de l’habitation, de l’immobilier, du design et de la décoration.

«Oublie pas tes sacs»

(SR) Le quatuor québécois Bleu Jeans Bleu a beaucoup fait parlé de lui cette semaine. C’est que le groupe s’est associé à la chaîne d’alimentation IGA pour lancer un véritable ver d’oreille. La chanson  intitulée «Oublie pas tes sacs» a pour objectif de rappeler aux consommateurs d’apporter leurs sacs réutilisables en épicerie.

Depuis le 3 septembre dernier, le détaillant Sobeys, dont font partie les marchés d’alimentation IGA, a mis fin à la distribution de sacs en plastique dans ses magasins. Bien qu’il soit possible pour les clients d’acheter des sacs en papier au coût de dix sous chacun, il est de loin conseillé à tous de ne pas «oublier leurs sacs».

L’accroche de Bleu Jeans Bleu a récolté au-delà de 35 000 vues sur YouTube en seulement deux jours. On ne sait pas si le message passera auprès des clients des marchés d’alimentation IGA, mais chose certaine, il s’agit d’un brillant coup de marketing. 

Habitation

Combattre les mauvaises odeurs

Dans une maison, la laveuse s’active plusieurs fois par semaine et même parfois plusieurs fois par jour afin de venir à bout des montagnes de linge qui s’accumulent dans le panier. Essentielle à nos vies, la laveuse fonctionne souvent à plein régime. Cependant, il arrive qu’entre deux brassées, alors que la laveuse profite d’un moment de répit, des odeurs désagréables s’échappent de la cuve. Comment faire alors pour chasser ces mauvaises odeurs et s’assurer que celles-ci ne s’imprègnent sur les vêtements?

D’abord, sachez que les problèmes d’odeurs nauséabondes touchent plus particulièrement les laveuses à chargement frontal. La senteur proviendrait de certains micro-organismes, telles la moisissure et les bactéries qui prennent de l’expansion en raison de l’humidité et de l’accumulation de dépôts calcaires, de résidus de saleté et de résidus de détergent. La meilleure façon pour contrer les odeurs demeure de nettoyer assidument votre laveuse.  

Entretien régulier

Pour éviter que l’humidité s’installe dans les moindres recoins de la laveuse, mettez en place une petite routine  que vous réaliserez expressément après chaque lavage. Commencez par essuyer tous les composants humides comme la porte et la cuve. Essuyez ensuite le joint d’étanchéité ou le haut de la cuve dans le cas d’une laveuse traditionnelle. Finalement, laissez la porte ouverte tant et aussi longtemps que la laveuse n’est pas totalement sèche. 

Les grands moyens

Environ une fois par mois, procédez à un lavage plus intense qui permettra de déloger la saleté accumulée. Voici d’ailleurs trois recettes suggérées par le magasine Protégez-vous :

1)    Environ 250 ml d’agent de blanchiment au chlore (comme de l’eau de javel) à mettre dans la cuve et dans le distributeur de produits nettoyants.

2)    De 250 à 500 ml de vinaigre blanc + 5 ml d’huile essentielle + 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude à mettre directement dans la cuve et dans le distributeur à produits (sauf dans celui dédié au produit de blanchiment, car un gaz nocif pourrait s’en dégager). S’il s’agit d’une laveuse frontale, utilisez aussi une partie du mélange pour nettoyer le joint d’étanchéité de la porte.

3)    Produit nettoyant vendu en magasin (par exemple les pastilles « Affresh ») à mettre directement dans la cuve.

En tout temps, utilisez une quantité raisonnable de détergent. Trop de détergent fera en sorte de multiplier les dépôts et ainsi favoriser les mauvaises odeurs. 

Source : Protégez-vous

Habitation

La température idéale pour votre maison

Il y a de cela quelques semaines, les climatiseurs fonctionnaient à plein régime et le soleil généreux réchauffait l’intérieur de nos maisons. Les nostalgiques rêveront encore de journées chaudes et de baignades alors que les plus réalistes se préparent déjà à accueillir l’automne à venir. Toutefois, les variations de température des derniers temps vous font hésiter entre grimper le chauffage de la maison ou laisser les fenêtres ouvertes pour profiter de la présence furtive du soleil. Il devient plus difficile de trouver la température ambiante idéale pour l’intérieur de votre maison. Voici quelques conseils qui vous aideront à trouver le juste milieu en attendant l’arrivée officielle de la saison du cocooning par excellence!

La « bonne » température

Le confort intérieur de sa maison est très variable d’une personne à l’autre. Certaines personnes adorent la chaleur et l’effet enveloppant de celle-ci, alors que d’autres préfèrent de loin la fraîcheur et et une température oscillant entre 17 et 20 degrés. Or, selon CAA Québec, la température de consigne d’une maison devrait normalement se situer entre 20 et 22 degrés et jusqu’à 24 même, pour les personnes d’un âge avancé. La température ressentie est également sujette à changement selon le taux d’humidité, la présence de courants d’air, l’effet rayonnant des surfaces froides ou chaudes ainsi que l’âge, l’habillement, le niveau d’activité, l’état de santé et le degré de fatigue des personnes. De plus, il est recommandé de maintenir une température uniforme dans toute la maison. 

Contrôler les pertes de chaleur

Pour arriver à maintenir une température constante dans laquelle vous serez confortable, assurez-vous de vérifier que vos fenêtres sont bien étanches. Pour s’y faire, vous pouvez installer une pellicule de cellophane le long des fenêtres et également vérifier la sortie d’air de votre sécheuse. Afin de chauffer efficacement votre maison, fermez les rideaux de votre maison le soir venu et laissez pénétrer la chaleur des rayons du soleil le jour. Une mauvaise isolation de votre demeure participe également à créer un climat instable, puisque le froid peut s’introduire par les fissures, les prises électriques, le plafond, etc. 

Des appareils régulateurs

On retrouve aujourd’hui sur le marché des thermostats électroniques, lesquels peuvent être programmés pour contrôler la température de votre maison. D’ailleurs, certains thermostats d’adaptent automatiquement aux changements liés aux saisons. Pour s’y faire, il vous suffit d’entrer vos données pendant une semaine pour qu’ils se programment par la suite automatiquement selon les variations souhaitées. Selon Hydro-
Québec, les thermostats électroniques peuvent vous aider à économiser jusqu’à 150 $ ou 10 %
de vos coûts de chauffage annuels, tout en augmentant votre confort. 

Source : CAA Québec, Hydro-Québec  

Habitation

À l’affût

Voici un résumé des événements à surveiller ainsi que des nouveautés qui ont récemment marqué le monde de l’habitation, de l’immobilier, du design et de la décoration.

Oxford Navy – Une nouvelle venue au sein des couleurs Annie Sloan

Cet automne, l’artiste et spécialiste de la couleur Annie Sloan nous dévoile une nouvelle venue au sein de sa palette Chalk Paint, la couleur Oxford Navy. Inspirée des armoiries de l’Université d’Oxford et par la ville du même nom, d’où est originaire Annie Sloan, Oxford Navy est un bleu riche et profond. Élégant et chaleureux, il est d’autant plus intéressant qu’il semble vouloir nous transporter vers une époque lointaine tout en étant bien de son temps.

« Ma couleur Oxford Navy tire sa source du bleu saturé typique des techniques traditionnelles d’impression par blocs de l’Inde, des élégants uniformes militaires du XIXe siècle et, bien sûr, de l’encre utilisée par des générations d’étudiants », a exprimé par voie de communiqué Annie Sloan.

Oxford Navy est disponible dès maintenant à travers le réseau de distribution de la marque. Rappelons que la peinture Chalk Paint de Annie Sloan est une peinture décorative au fini mat et velouté. Elle est facile à appliquer et sèche rapidement. On l’utilise sur le bois aussi bien que sur le métal, la porcelaine, le tissu et autres. 

Habitation

Catalogue Ikea 2020 - Découvrez la révolution du sommeil

Lancé en août dernier, le catalogue Ikea 2020 n’a pas fini de nous faire rêver. Celui qui aborde en thème principal le sommeil, nous propose de nombreuses nouveautés ainsi qu’un vaste choix de produits visant à nous aider à retrouver bonheur et équilibre par un sommeil réparateur.

Le sommeil est le fil rouge de ce catalogue – de la couverture aux produits en passant par les logements modèles, dit Tanja Dolphin, Global Catalogue Manager chez IKEA. Nous parlons de révolution douce du sommeil – parce qu’une bonne nuit de sommeil est un besoin universel.»

Oreillers ergonomiques, habillages de fenêtre assombrissant, housses de couettes duveteuses, tout y passe pour faire de notre chambre à coucher un cocon douillet. La chambre des tout-petits est aussi à l’honneur. Problème de rangement, espace bureau, chambre partagée, coin lecture, fidèles à leurs habitudes les experts Ikea ont pensé à tout et nous arrivent avec des solutions efficaces et abordables.

En nouveauté

L’une des principales nouveautés que l’on retrouve dans le catalogue 2020 est sans contredit la gamme SYMFONISK, une collection de deux haut-parleurs Wi-Fi, développés par Ikea et la compagnie Sonos. 

«Nous sommes ravis de franchir la prochaine étape de notre processus vers la maison intelligente chez IKEA, en poursuivant avec la catégorie sonore, affirme Mathias Karlsson, responsable Ventes, Éclairages et son à IKEA Canada. Grâce à SYMFONISK, nous sommes en mesure de démocratiser le son. Nous avons combiné le domaine d’expertise de IKEA (la conception d’articles d’ameublement de qualité) au domaine d’expertise de Sonos (la production d’un son de haute qualité). Grâce à ce savoir-faire combiné, nous avons créé deux produits de conception magnifique qui produisent également un son de qualité, le tout à prix abordable.»

Tendances à surveiller

Pour 2020, Ikea entrevoit définitivement la maison de façon plus colorée et dynamique. Quelles que soient les teintes pour lesquelles on opte, un bleu profond, un jaune acidulé ou un rouge vibrant, les couleurs sont à l’avant-plan et nous permettront de définir nos intérieurs en exprimant notre personnalité.

La matière occupe elle aussi une place de choix dans nos décors. Encore cette année, on joue avec les textures : bambou, lin, métal, grès, bois et plus encore. Ikea nous invite à enrichir les pièces de la maison grâce à ces matières qui ont le pouvoir de nous rapprocher de la nature.

Cette année, aucun envoi postal du catalogue Ikea ne sera fait aux clients du géant suédois. L’entreprise invite plutôt les Canadiens à consulter sa version numérique ou à se procurer un exemplaire papier en magasin.

Habitation

S’entraîner dans le confort de son foyer

Le discours sur les saines habitudes de vie fait aujourd’hui partie prenante de notre société. Le dicton « un esprit sain dans un corps sain », représente d’ailleurs l’importance de trouver un équilibre de vie qui favorise le bien-être, tant en matière de santé physique que mentale. Or, il est parfois difficile de trouver le temps et la motivation pour mettre en place une routine d’entraînement quotidienne et encore faut-il trouver un sport qui nous donne le goût de passer à l’action. Les cours de groupe et l’entraînement en salle sont source de démotivation pour vous? Et si vous entraîner dans le confort de votre foyer était la solution pour mettre en branle vos bonnes résolutions…

L’emplacement idéal 

Commencez d’abord par déterminer l’endroit où vous désirez aménager votre salle d’entraînement. Vous n’avez aucune pièce vacante dans la maison? Aucun souci! Il n’est pas nécessaire que votre gym occupe une pièce complète, celui-ci peut très bien cohabiter avec un bureau ou un salon par exemple. Pensez alors praticité et aménagez votre petit coin d’entraînement en multipliant les rangements. Afin de gagner en espace, libérez le sol et optez plutôt pour du rangement mural et en hauteur. Assurez-vous également que votre pièce soit munie de plusieurs prises électriques afin d’alimenter tous vos appareils. 

Le bon matériel 

L’achat d’appareils d’entraînement nécessite une réflexion subséquente, car vous aurez à débourser une somme importante. Tapis roulant, exerciseur elliptique, vélo stationnaire, ces appareils, de bonnes dimensions, occuperont une bonne partie de votre espace, mais également de votre budget. Par contre, avant de vous rendre dans les magasins à grande surface pour faire vos achats, vous pouvez jeter un coup d’œil du côté de l’usager. Si la chance vous sourit, vous trouverez des appareils qui cumulent la poussière, mais qui fonctionnent encore à merveille! Équipez-vous graduellement en achetant du matériel ici et là et en l’espace de quelques mois, vous aurez tôt fait d’accumuler tout le matériel qui répond à vos besoins. Vous aurez également le temps de vous pencher sur ce que vous souhaitez réellement faire comme entraînement et serez en mesure d’acheter ce qu’il vous faut réellement. 

Dans le cas des espaces plus restreints, il existe des appareils qui peuvent se dissimuler dans une penderie ou sous un meuble. Il est également possible de réaliser un entraînement complet sans avoir recours à aucune machine. Avec des poids libres, des élastiques ainsi qu’un banc, vous pouvez effectuer des entraînements en circuits qui seront à la fois musculaires et cardio. Vous trouverez d’ailleurs en ligne une pléiade d’exercices maison réalisables à l’aide de quelques accessoires seulement. 

Garder le rythme 

L’un des dangers qui vous guettent en décidant de faire votre séance sport à la maison, est sans contredit les distractions environnantes. Comme vous êtes dans votre environnement, il y aura toujours quelque chose d’autre à faire autour de vous, comme vous prélasser sur le sofa, par exemple. Prévoyez donc un moment dans votre horaire qui sera réservé à votre entraînement, comme un rendez-vous avec nul autre que vous-même! 

S’entraîner à la maison comporte son lot d’avantages, vous n’aurez nul besoin de revêtir votre plus bel ensemble de sport et pourrez écouter à tue-tête la musique qui vous chante! Il s’agit là de conditions idéales qui participeront à votre motivation! 

Quelques idées d’aménagement signées Pinterest

Habitation

Cinq astuces pour personnaliser la cuisine à mini prix

(EN) En moyenne, les Canadiens passent plus d’une heure et demie par jour dans leur cuisine, selon une étude menée par Home Depot Canada. En effectuant quelques légères modifications, vous obtiendrez une cuisine à votre image, sans avoir à débourser de grandes sommes pour une rénovation complète.

1. Remise à neuf d’armoires

Si vous aimez la configuration de votre espace, la remise à neuf d’armoires est une solution rapide et abordable pour actualiser votre décor. Un fournisseur de service autorisé recouvrira vos caissons d’armoires existants, remplacera vos portes et changera la quincaillerie dans la couleur et le fini de votre choix. Personnalisez votre espace en mélangeant les finis et les couleurs, tout en vous assurant que la couleur la plus foncée se trouve sur les armoires inférieures pour bien définir le style.

2. Revêtements de comptoir

Une variété d’options s’offre à tous les budgets comme, par exemple, le bois, le quartz, les matériaux de synthèse et le stratifié. Vous pouvez facilement changer l’apparence et l’ambiance de votre espace pour qu’il soit sombre et enveloppant ou clair et aéré, sans avoir à le rénover complètement. Optez pour l’aspect du métal ou du béton afin de créer une ambiance industrielle, ou combinez des revêtements de comptoir blancs avec des accents de métal et de bois pour un style pur et moderne.

3. Dosserets

Donnez du caractère à votre décor en remplaçant votre dosseret existant par un revêtement de carreaux unique. Que vous choisissiez des carreaux métro classiques ou des motifs colorés, le carrelage est une façon simple et peu coûteuse de mettre en valeur votre personnalité. Envisagez des motifs à chevrons, en losange ou en hexagone pour un créer un style distinctif.

4. Quincaillerie

Installer une nouvelle quincaillerie est l’un des moyens les plus simples de transformer votre espace sans dépenser une fortune. Au moment de choisir les boutons et poignées d’armoires, assurez-vous que le style se marie  à  celui de votre cuisine. Il est également important de vérifier que votre quincaillerie est fonctionnelle, car vous l’utiliserez quotidiennement.

5. Éclairage

Donnez une nouvelle vie à la pièce en y ajoutant un éclairage supplémentaire. Envisagez des options faciles à nettoyer, donc situées à proximité des surfaces de préparation des aliments. Vous ajouterez une touche théâtrale en suspendant une lampe ou un lustre au-dessus de votre îlot de cuisine.

Il existe plusieurs façons d’améliorer votre décor. Parlez-en à un fournisseur autorisé en matière de remise à neuf d’armoires. 

Habitation

Qui fait quoi ?

La journée de travail est à peine terminée que déjà, vous voyez se dresser devant vous, une montagne de responsabilités. Entre la préparation du souper, le lavage, les devoirs et les autres tâches quotidiennes, votre moment de détente, celui dont vous rêvez depuis le début de la journée, semble inatteignable. Le début des classes est souvent synonyme de routine et s’accompagne d’un rythme de vie parfois effrénée. Votre horaire, carcan quotidien, vous laisse peu de temps pour souffler? Il est grand temps d’envoyer un S.O.S à votre famille et d’exiger du renfort des membres de la maisonnée. En attribuant des tâches quotidiennes à tout un chacun, vous retrouverez un semblant de liberté et pourrez enfin vous étendre sur votre sofa tant convoité.

Une liste

Avant de déléguer certaines corvées, dressez une liste de toutes les tâches que vous accomplissez quotidiennement. Parmi celles-ci, répartissez les tâches courantes de celles occasionnelles. Vider la poubelle et le lave-vaisselle et faire la lessive sont des actions de chaque jour alors que passer l’aspirateur et la serpillère, laver les draps et épousseter sont davantage des tâches hebdomadaires. Cette étape vous permettra d’avoir une vue d’ensemble pour ensuite mettre en place une distribution équitablement des différentes corvées.

Des volontaires?

Un conseil de famille s’impose, réunissez tous les membres afin de solliciter leur participation. Lors de cet échange, oubliez le mot corvée et misez plutôt sur la responsabilisation que suppose celle de vivre en communauté. En effet, pour assurer le bien-être de tous, chacun se doit de mettre son grain de sel. La méthode douce vous permettra de leur présenter votre liste de tâches tout en demandant, sous base volontaire, leur participation. 

Un tableau incitatif

Le tableau sera votre argument de persuasion incontesté. Vous retrouverez dans les magasins ou en ligne, des listes de tâches à découper, lesquelles pourront ensuite être insérées dans un tableau. Ce support visuel permettra à tous de garder un œil sur les tâches à accomplir et également de faire une rotation pour une réparation équitable. Voici un exemple de listes de tâches à imprimer. 

Flexibilité 

Pour garder le moral des troupes, permettez aux enfants d’échanger leurs tâches et offrez-leur le privilège de faire relâche lors d’occasions spéciales, notamment pour leur anniversaire ou pour des activités spéciales. 

Habitation

Une penderie organisée et soignée

L’ultime combat, celui de toute une vie, est d’essayer tant bien que mal de garder sa penderie bien rangée, et ce, malgré le manque d’espace criant. Chaque saison, les nouveaux vêtements s’accumulent et s’entassent les uns sur les autres, de sorte que trouver le morceau que vous désirez enfiler, s’avère un défi quotidien. Avec l’été, qui bientôt tirera sa révérence, les tenues plus légères laisseront place au doux confort des vêtements automnaux. Pour assurer une succession harmonieuse entre les deux saisons et échapper au chaos de votre garde-robe, attaquez-vous dès maintenant au rangement de celui-ci! Voici quelques pistes qui pourront assurément vous aider!

Épurer

La première étape, mais non la moindre, consiste à faire un inventaire de ce que vous possédez. Parmi la tonne de vêtements cumulée au cours des années, certains morceaux ont peut-être été délaissés ou tout simplement remplacés par d’autres que vous préférez. Gardez uniquement les vêtements que vous avez portés au cours de la dernière année. Il y a peu de chance que l’envie vous prenne de reporter un morceau, qui depuis un an, était passé aux oubliettes. Si vous en avez la chance, conservez uniquement les vêtements de saison dans votre penderie et faites la rotation le moment venu. 

Organisation

Un garde-robe organisé est davantage invitant, car il met en valeur vos vêtements et vous permet, d’un simple coup d’œil, de voir ce que vous avez. Afin de repérer les vêtements plus rapidement, optez pour un classement par catégorie. Les chemises ensemble, les pantalons, les camisoles, les chandails, etc. Aussi, pour assurer une rotation, assurez-vous de remettre les morceaux déjà portés à la suite des autres. 

Toujours plus de rangement

Le manque de rangement est souvent ce qui fait défaut dans une penderie, et ce, même si chéri vous laisse occuper la quasi-entièreté de l’espace. L’installation de rangements modulaires peut vous aider à compartimenter votre garde-robe pour que chaque item ait sa place. Si le manque d’espace vous empêche d’accéder rapidement à vos vêtements, aménagez dans votre chambre une tringle sur laquelle vous pourrez suspendre les ensembles que vous souhaitez enfiler pour la semaine à venir! Dans le cas d’une pièce trop restreinte, choisissez plutôt des crochets que vous pourrez fixer dernière votre porte de chambre ou de garde-robe. Voici d’ailleurs quelques inspirations Pinterest afin de personnaliser votre rangement pour qu’il fasse partie prenante de votre décor. 

Habitation

À l'affût

Voici un résumé des événements à surveiller ainsi que des nouveautés qui ont récemment marqué le monde de l’habitation, de l’immobilier, du design et de la décoration.

Concours de design

Dans le cadre du projet d’aménagement de l’esplanade Clark, le Bureau du design de la Ville de Montréal, a lancé, le 15 août dernier, un concours de design pluridisciplinaire pour la conception d’un mobilier ludique. Le concours, d’une envergure nationale, prendra fin le 4 octobre 2019 à midi, après quoi, quatre finalistes seront sélectionnés.  

« Le concours de design permettra de sélectionner un projet de mobilier ludique amovible, qui viendra compléter le mobilier de base de l’esplanade Clark. On souhaite notamment y aménager un carrousel et des jets d’eau qui feront le bonheur des petits et des grands. Leur installation donnera à ce nouvel espace public un air festif, où l’on pourra aller se reposer, se rafraîchir et s’amuser, à l’ombre des grandes tours urbaines », a déclaré Magda Popeanu, vice-présidente et responsable de la culture et de la diversité montréalaise au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Les concurrents sont donc invités dans un premier temps à soumettre un concept de design préliminaire de façon anonyme. Les finalistes qui seront déterminés pourront par la suite peaufiner leur concept qui sera scruté par un jury composé de représentants du Partenariat du Quartier des spectacles, du milieu du design et de la Ville de Montréal. Les membres du jury choisiront le concept gagnant à l’automne 2019. Le budget alloué pour la fabrication et l’installation de tous les éléments de mobilier de la gamme est de 600 000 $ et chaque finaliste ayant présenté une prestation déclarée respectant le règlement se verra remettre la somme forfaitaire de 25 000 $.  

L’esplanade Clark

L’aménagement de la future esplanade Clark constitue la dernière phase du grand projet du Quartier des spectacles, pôle de la Place des Arts. Celle-ci est située à l’ouest de la rue Clark, entre les rues Sainte-Catherine et de Montigny. L’aménagement comprend un chalet multifonctionnel, une patinoire extérieure réfrigérée en hiver, laquelle sera convertie en été est une vaste terrasse urbaine conviviale et animée pouvant accueillir des spectacles et des concerts.      

Habitation

La vie en colocation; entre discorde et compromis

Vivre en colocation de façon harmonieuse exige une certaine période d’adaptation. Pour arriver à trouver un certain équilibre qui tend à respecter l’environnement de l’autre, des règles de base se doivent d’être établies dès le départ, sans quoi la discorde risque de compromettre cette nouvelle promiscuité avec vos nouveaux locataires. Que vous soyez deux ou quatre, la cohabitation comporte son lot de défis, mais rien ne vaut quelques petits compromis pour arriver à vivre sereinement dans un même environnement.

Le choix des colocataires

Si vous en avez l’opportunité, prenez le temps de bien choisir la ou les personnes avec qui vous partagerez votre espace de vie. La compatibilité entre votre mode de vie et celui de vos colocataires vous permettra entre autres d’éviter les conflits. Vous souhaitez vivre dans un environnement zen et préférez les petites soirées cocooning aux soirées arrosées? Le profil recherché n’est certes pas celui d’une personne fêtarde et exubérante. Pour espérer que vos violons s’accordent, prévoyez une rencontre préliminaire au cours de laquelle vous aurez la chance de poser vos questions et de partager votre vision de la colocation. 

Prévenir les conflits

Qui fait le ménage, qui s’occupe de faire les courses, qui s’occupe de payer les comptes? Voici autant de questions qui peuvent être la source de débats enflammés. Pour prévenir les potentielles disputes, établissez un plan sur papier et distribuez les différentes responsabilités. Assurez-vous que chacun cautionne cette attente en demandant à tous de signer le papier en question, comme un engagement à respecter. Ce document sera une preuve irréfutable en cas de dispute puisque chacun sera imputable de ses actes. 

L’argent, source de conflit

L’aspect financier peut également créer des tensions entre les colocataires. C’est pourquoi il est judicieux de déterminer préalablement les coûts qui devront être partagés mensuellement. Aussi, il est essentiel de déterminer si vous souhaitez diviser l’intégrité des dépenses entre les différents habitants ou si vous préférez vous acquitter de vos dépenses personnelles uniquement. C’est le cas notamment pour les aliments, les produits ménagers, le papier sanitaire, les essuie-tout, etc., qui doivent être renouvelés régulièrement. 

La discussion, la solution

Une communication fluide en toute franchise est la clé pour éviter de cumuler les frustrations. Ainsi, s’il existe des irritants, n’attendez pas que la colère vous gagne avant d’engager la conversation, au risque que l’émotion ne prenne le dessus sur la discussion. Pourquoi ne pas instaurer des réunions hebdomadaires avec vos colocataires afin de soulever les insatisfactions et d’enrayer les problèmes. 

À chacun son cocon

Il va s’en dire que l’intimité se fait plus rare lorsque vous partagez votre habitation avec d’autres gens. Le salon, la cuisine ainsi que la salle de bain sont des espaces communs où tous peuvent aller et venir. Toutefois, votre chambre demeure votre sanctuaire privé, votre petit cocon dans lequel vous pouvez vous retirer pour apprécier un peu de solitude et de tranquillité. Par extension, vous pouvez aménager et personnaliser cet endroit comme bon vous semble.   

Tout compte fait, la colocation requiert des ajustements constants pour arriver à maintenir une ambiance positive et conviviale, dans laquelle tous pourront vivre harmonieusement. 

Habitation

Sofa, causeuse, canapé, comment s’y retrouver?

Au même titre que la table dans la salle à manger, le sofa occupe une place centrale dans le salon. Choisir l’assise de vos rêves, celle qui conviendra à tous vos besoins, peut cependant s’avérer complexe puisqu’il existe sur le marché une variété impressionnante de modèles. Ainsi, avant de partir à la recherche du parfait sofa, celui que avez imaginé trônant au centre de votre pièce, il est essentiel de tenir compte de certains éléments phares comme les matériaux, les dimensions, les couleurs, l’emplacement, etc. Voici donc un petit guide d’achat afin de guider vos choix et de profiter des années durant de votre sofa!

Le bon terme 

Sofa, causeuse, sectionnel, autant de termes, qui à première vue, semble tous définir ce qu’on appelle plus communément un « divan ». Or, toutes ces significations représentent des déclinaisons des différents modèles que l’on retrouve dans les magasins. Par exemple, le sectionnel, qui prend la forme d’un L, se différencie du modulaire dont les sections indépendantes et amovibles permettent plus de latitude dans la configuration des pièces. Un fauteuil, quant à lui, est un siège d’une place composé d’un dossier et d’accoudoirs, alors qu’une causeuse, est composée de deux assises. Le sofa, le divan et le canapé, sont trois termes utilisés pour désigner un trois places dont les dimensions se situent entre 78 et 90 pouces.  

Utilisation 

Quelle utilisation ferez-vous de votre nouvel achat? Est-ce qu’il se retrouvera dans le salon, dans la salle familiale ou le cinéma maison? Est-ce que votre animal de compagnie aura la permission de faire la sieste sur le sofa? Toutes ces questions d’ordre pratique vous aideront à être plus pragmatique dans votre sélection. Les choix préliminaires que vous aviez réalisés en feuilletant les magazines de décoration ne correspondent peut-être pas à la réalité. Bien que l’esthétisme d’un sofa représente un critère d’achat, il ne doit pas altérer votre choix final, car tôt ou tard, le côté pratique de la chose vous ramènera à la raison! Ceci étant dit, un divan en tissu pâle, des jeunes enfants et une grosse boule de poils, ne font assurément pas bon ménage. 

L’espace 

Le jour de la livraison est enfin arrivé, les livreurs déposent la pièce maîtresse de votre salon et à cet instant, vous réalisez que le mobilier choisi ratisse l’entièreté de la pièce… Pour éviter cette situation des plus fâcheuses, assurez-vous de mesurer l’espace et de visualiser l’emplacement où vous souhaitez recevoir votre divan. Un meuble massif et foncé dépouillera assurément votre pièce de tout espace de vie habitable. 

Le revêtement 

Les tendances actuelles sont aux velours et aux couleurs éclatantes comme le vert émeraude ou le jaune safran. Toutefois, l’achat d’un canapé est une dépense substantielle et demande que l’on se questionne sur la longévité du meuble en question. Ainsi, faites 

votre en choix en conséquence de vos habitudes de vie et de vos besoins. Le cuir, le coton, le suède et les tissus synthétiques ont tous leurs lots d’avantages et d’inconvénients. Si vous prévoyez utiliser quotidiennement votre sofa et que vous avez de jeunes enfants, le cuir et le vinyle, connus pour leur robustesse et leur facilité d’entretien, sont des choix avisés. À l’antipode, si vous comptez utiliser votre canapé de façon périodique, vous pouvez oser pour des matières plus riches qui nécessitent plus d’entretien.   

Budget

Comme dans plusieurs sphères de l’ameublement, l’échelle de prix est sujette à changement selon la gamme de produits sélectionnés. L’achat d’un canapé est un investissement important qui peut osciller entre 2000 à 10 000 dollars, c’est pourquoi il importe d’établir un budget qui orientera par la suite votre magasinage. Les prix des sofas peuvent varier, notamment en fonction du style de recouvrement, de leur provenance ou de leur style. Néanmoins, un mobilier de bonne qualité aura une durée de vie pouvant s’étendre jusqu’à 15 ans. 

L’essayer, c’est l’adopter

Afin de vérifier la solidité et le confort du canapé, n’hésitez pas à essayer la marchandise en magasin. Vautrez-vous dans les coussins et essayez-le comme si vous étiez à la maison! Visitez plusieurs magasins à titre comparatif et renseignez-vous comme il se doit auprès des professionnels avant d’élire définitivement le divan qui se retrouvera dans votre logis. Une réflexion s’impose, prenez le temps d’analyser les différentes options et évitez les coups de tête, car vous pourriez le regretter pendant les 15 prochaines années! 

Habitation

À l'affût

Voici un résumé des événements à surveiller ainsi que des nouveautés qui ont récemment marqué le monde de l’habitation, de l’immobilier, du design et de la décoration.

Des abris de jardin entièrement québécois

L’entreprise québécoise Jardin de Ville, qui figure parmi les leaders en design et en commercialisation de mobilier de jardin haut de gamme, a tout dernièrement dévoilé ses nouveaux modèles d’abris de jardin pour l’été 2019. Ces mobiliers, alliant le style contemporain et minimaliste, embelliront les aires de vies extérieures en apportant un brin d’élégance et de raffinement.

La Sleek : simplicité et minimalisme 

Jardin de Ville propose désormais un nouveau modèle d’abri de jardin conçu par Cuscini Design : La Sleek. Entreprise manufacturière de Jardin de Ville depuis 1988 et fabricant des abris depuis 1996, Cuscini Design conçoit entièrement ses produits au Québec respectant les plus hauts standards de qualité.

La Sleek est un modèle très minimaliste composé d’un toit fixe. Cet abri rejoint par le fait même la famille du Square One, abri à toit fixe avec système de gouttière intégré pour la pluie, lui aussi d’un style épuré. 

Close-up : lames orientables

Parmi les nouveautés, ont retrouve également l’abri Close-up, dont les lames du toit sont ajustables, permettant ainsi d’ajuster la quantité de luminosité souhaitée. Facile à installer, cette structure autoportante est idéale pour les terrasses sur les toits.  

Pergola : entre auvent et véranda 

Pour compléter ces trois nouveaux modèles d’abris, Jardin de Ville offre également à sa clientèle les indémodables pergolas de Solicanada. Cet abri modulaire permet de nombreuses configurations pour des espaces plus spacieux.

Source : V2com 

Habitation

Un pinceau, plusieurs travaux!

Combien de fois avez-vous pris soin de laver soigneusement vos pinceaux ou vos rouleaux de peinture pour ensuite les retrouver quelques mois plus tard dans un état lamentable, secs et inutilisables. La conservation du matériel de peinture semble être un secret bien gardé! Au moment de réaliser vos travaux, vous multipliez ainsi les allers-retours à la quincaillerie à la recherche du PINCEAU, qui de par de son prix plus qu’onéreux, vous laisse présager une durabilité assurée. Ne soyez pas dupe et voyez plutôt comment faire pour entretenir votre matériel de peinture et ainsi assurer sa longévité. En plus de réaliser des économies considérables, vous diminuerez votre empreinte environnementale!

Entretien des pinceaux 

Pour donner une seconde vie à vos pinceaux et les remettre à l’état neuf, faites-les tremper dans du vinaigre chaud pendant environ 30 minutes et rincez-les abondamment à l’eau tiède par la suite. Attendez qu’ils soient entièrement séchés avant d’entreprendre vos travaux. Ainsi, vos pinceaux regagneront en souplesse et retrouveront leur allure de jeunesse! De plus, cette méthode se veut beaucoup plus écologique que l’utilisation de solvants.  

Entre chaque couche de peinture, enveloppez vos pinceaux dans un sac en plastique et placez-les au réfrigérateur pour un maximum de 24 heures. Cette méthode vous permettra de sauver du temps et diminuera considérablement la quantité d’eau nécessaire pour le rinçage. 

Si vous utilisez de la peinture au latex, retirez d’abord l’excédent de peinture sur les poils du pinceau. Trempez ensuite le pinceau dans une solution d’eau savonneuse et rincez ensuite à l’eau claire. En terminant, brossez le pinceau sur un vieux papier journal afin d’enlever le surplus d’eau. Évitez surtout de tordre votre pinceau pour ne pas endommager les soies. 

Lorsque vos travaux sont terminés, veillez à ce que vos pinceaux soient rangés dans un endroit sec et à l’abri de la poussière et des débris de tous genres. Idéalement, placez-les dans une boîte étanche. 

Entretien des rouleaux 

Avant de vous atteler à la tâche, assurez-vous de toujours nettoyer vos rouleaux. Qu’ils soient neufs ou usagés, plongez-les dans l’eau chaude pour enlever les poussières et les particules blanches de fibres susceptibles de se détacher. L’étape du séchasse nécessite un temps d’attente, prévoyez donc de faire l’entretien de vos rouleaux la veille ou quelques heures avant l’application de la peinture.  

Vos coups de rouleaux sont apparents et laissent leurs traces sur les murs? Pensez à tailler légèrement les bouts afin d’éviter le détachement des particules et une application défectueuse. 

Pour nettoyer vos rouleaux après utilisation, roulez dans un premier temps l’excédent de peinture sur votre mur. Essorez ensuite votre rouleau avec l’aide d’une spatule de bois, retirez le manche du rouleau et plongez-les dans l’eau savonneuse. Répétez cette étape autant de fois que nécessaire pour éliminer toute trace de peinture, puis faites sécher pour la prochaine utilisation. 

Conserver les contenants de peinture 

S’il vous reste de la peinture, remettez-la dans son contenant d’origine en prenant soin d’essuyer les rebords du contenant ainsi que les rainures du couvercle, car elles pourraient empêcher la fermeture hermétique du contenant. Pour vérifier que le couvercle est bien positionné, cognez doucement sur celui-ci à l’aide d’un marteau tout en suivant le contour du contenant. Aussi, afin d’éviter qu’une pellicule sèche ne se forme sur le dessus du contenant, placez-le à l’envers. De ce fait, la pellicule se formera au fond du contenant empêchant ainsi que cette peinture se retrouve sur vos murs lors de la prochaine utilisation.

Un contenant de peinture entreposé dans un endroit sec et frais peut se conserver jusqu’à deux ans après quoi, vous pouvez les apporter dans un point de dépôt près de chez vous. Depuis 2011, 92 millions de kilos de peinture ont été détournés des sites d’enfouissement grâce au programme d’Éco-Peinture qui vise à faciliter la récupération des résidus de peinture. Au total, ce sont 7 millions de kilos de résidus et de contenants de peinture qui sont récupérés au Québec chaque année.  

Pour localiser le point de dépôt le plus près de chez vous,  visitez le www.ecopeinture.ca

Source: ecopeinture.ca

Habitation

À l'affût

Voici un résumé des événements à surveiller ainsi que des nouveautés qui ont récemment marqué le monde de l’habitation, de l’immobilier, du design et de la décoration.

Concours d’architecture pour le projet Lab-École

L’équipe du Lab-École a tout récemment fait l’annonce officielle des modalités reliées au concours d’architecture qui sera lancé le 12 août prochain. Au terme de ce concours, cinq lauréats seront dévoilés et la construction des écoles de demain pourra enfin débuter.

Rappelons d’ailleurs que l’ancienne école primaire Marguerite-D’Youville est l’élue de la région. Au cours des prochaines années, une somme de 15 000 sera allouée pour démolir le bâtiment afin de permettre l’érection d’une toute nouvelle école qui comptera 15 classes de la maternelle quatre ans à la sixième année.

« C’est en consultant et en travaillant avec les intervenants de tous les milieux sélectionnés pour recevoir un Lab-École que nous avons déterminé les spécificités des différents projets. C’était une étape importante pour nous en vue du déploiement du concours d’architecture. Il est reconnu que les projets réalisés par voie de concours contribuent à élever les standards de qualité en design. Ainsi, nous pourrons concevoir de nouveaux modèles d’écoles innovantes, axées sur les meilleures pratiques, qui favoriseront la réussite des élèves », a affirmé Pierre Thibault, architecte et cofondateur. 

Un concours en deux temps

Présentement en analyse pour des fins d’approbation de la part de l’Ordre des architectes du Québec, le concours sera officiellement ouvert le 12 août prochain. Les firmes qui désirent participer pourront se référer à la plateforme SEAO pour toutes informations. Les architectes sont invités dans un premier temps à soumettre leur proposition de façon anonyme, via SEA, selon les modalités prescrites et spécifiques à chacun des cinq projets, soit celui de Gatineau, Shefford, Maskinongé, Rimouski et Saguenay. Les jurys se pencheront après coup sur les propositions reçues et sélectionneront quatre finalistes par projet pour l’étape deux. Ces derniers seront connus en octobre 2019.

Finalement, c’est au début de l’année 2020 que les jurys dévoileront enfin les cinq lauréats. Les écoles issues de cette première vague ouvriront leurs portes entre septembre 2021 et septembre 2022.

Le Lab-École

Organisme à but non lucratif, le Lab-École s’est donné comme mission de rassembler une expertise multidisciplinaire afin de concevoir les écoles de demain. Les trois fondateurs : Pierre Thibault, Pierre Lavoie et Ricardo Larrivée, souhaitent intégrer le savoir du personnel scolaire à celui des professionnels d’autres horizons pour créer les meilleurs écoles et favoriser le bien-être des élèves et de tous ceux qui gravitent autour. Le Lab-École est appuyé financièrement dans sa missive par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Pour plus de détails concernant le concours, visitez le www.lab-ecole.com/concours 

Habitation

Apprivoiser un nouvel espace

Emménager dans une nouvelle demeure exige une période d’adaptation. Soudainement, vos repères disparaissent, l’odeur familière de votre petit nid douillet n’est plus et vous vous sentez imposteur dans ce nouvel espace de vie. Certains petits gestes fort simples peuvent vous aider dans cette transition pour recréer ce sentiment d’appartenance dans votre nouvelle habitation.

Déménager les souvenirs

Une maison recèle de souvenirs et d’anecdotes, et en déménageant vous faites en quelque sorte le deuil de cet espace significatif qui représente des périodes charnières de votre vie. Vous emportez dans vos boîtes des objets, mais également des souvenirs contenants une importante charge émotionnelle. Pour faciliter votre arrivée dans votre nouvelle demeure, tentez de recréer un espace familier en accrochant des photos de familles ou en installant une horloge dont le tic tac est source de réconfort. Graduellement, vous prendrez vos aises dans cette maison et les nouveaux souvenirs s’accumuleront pour s’ajouter à ceux que vous avez transportés lors du déménagement. 

Habitation

À l'affût

Voici un résumé des événements à surveiller ainsi que des nouveautés qui ont récemment marqué le monde de l’habitation, de l’immobilier, du design et de la décoration.

JennAir redéfinit les produits de luxe

JennAir a dernièrement dévoilé sa nouvelle campagne au Canada « Des possibilités infinies ». Créée à partir de données recueillies auprès de consommateurs de produits haut de gamme, la campagne met l’accent sur l’innovation en présentant de nouveaux appareils ménagers qui démontrent une vision progressiste du luxe. 

« JennAir existe pour faire progresser l’industrie des appareils ménagers en offrant des possibilités illimitées à nos consommateurs haut de gamme et en les aidant à créer la cuisine de leurs rêves », affirme Janice Ryder, directrice principale du marketing chez Whirlpool Canada. « Notre nouvelle gamme de produits se caractérise par un design innovateur, un savoir-faire méticuleux et une technologie sans contact. Grâce à celle-ci, nous réalisons un progrès et des innovations dans la catégorie. »

Des designs audacieux

« Les nouveaux designs provocateurs de JennAir RISE™ et NOIR™ défient les conventions tout en ajoutant style et luxe moderne à la cuisine », déclare Mme Ryder. « Consommateurs et designers pourront y trouver l’esthétique d’avant-garde qui leur convient. » Voici les deux nouveaux designs de JennAir

Rise™ :    Cette collection inaugure une nouvelle ère de proportions avec des lignes robustes, des boutons revêtus de laiton, des poignées texturées asymétriques et antidérapantes qui redéfinissent les produits de luxe. 

Noir™ :    Ce style minimaliste et audacieux présente des lignes épurées avec des matériaux conçus pour durer notamment des surfaces en acier inoxydable mates et miroitantes et des brûleurs doubles superposés en laiton. 

La gamme JennAir®, disponible dans les designs RISE™ et NOIR™, propose également de nouvelles caractéristiques innovantes : 

•    Colonnes de réfrigération : Les bacs et cadres de tablettes, en verre solide et en métal, mettent l’accent sur la qualité des matériaux et du design. Le refroidissement Trinity des réfrigérateurs à colonnes JennAir permet de créer trois zones de température distinctes et personnalisables grâce à des capteurs de précision calibrés chaque seconde, qui assurent le maintien de températures optimales.

•    Fours muraux et cuisinières de style professionnel : Les fours muraux et les cuisinières de style professionnel offrent à la fois performance et design. Vous pouvez cuire au four, griller et garder au chaud en appuyant sur un seul bouton. Enfin, les consommateurs ne sont plus liés à la cuisine : contrôlez à distance votre four mural ou votre cuisinière de style professionnel connecté grâce à l’application JennAir.

•    Lave-vaisselle : La marque de lave-vaiselle de luxe la plus silencieuse ne fait aucun compromis en matière de puissance et de connectivité technique. Ses caractéristiques comprennent le système de lavage JennAir Trifecta™, l’éclairage cinématique et l’option Precision Dry®, plus efficace avec les plastiques difficiles à sécher. 

Pour plus de détails visitez le www.jennair.ca

Habitation

Viva Scandinavia arrive au Canada

L’entreprise danoise Viva Scandinavia se lance à la conquête du marché canadien. C’est par le lancement de sa boutique en ligne ca.shopviva.com qu’elle entend séduire les consommateurs.

Fondée en 2010, Viva Scandinavia s’est donnée pour mission de moderniser la tradition millénaire qu’est celle de consommer du thé en en faisant une expérience détente hors du commun. Concrètement, cela se traduit par la création d’une collection d’accessoires au design sobre et élégant fabriqués à partir de matériaux durables de qualité supérieure.

Ils sont le plus souvent faits de verre, de liège, de silicone et de porcelaine. Les produits sont conçus à Copenhague et fabriqués à la main par des artisans qualifiés et passionnés.

Chaque détail de chaque pièce est d’ailleurs soigneusement pensé, du bec verseur des théières à la prise en main des tasses. Ainsi, non seulement le design des produits fait honneur au style scandinave, mais le désir de les rendre agréables et faciles à utiliser s’inscrit également dans la tendance nordique. 

Plusieurs produits liés à la préparation et à la dégustation du thé sont offerts sur la boutique en ligne. C’est le cas de tasses et verres de formats variés, de théières et carafes, d’infuseurs, d’ensembles de pots à lait et de sucriers et bien plus encore.

Source : v2com

Habitation

Les 5 commandements du parfait voisin

Avec la pièce de théâtre plutôt loufoque de Claude Meunier et Louis Saia, Les Voisins, présentée un peu partout cet été au Québec, on en vient à se questionner sur la relation que l’on entretient avec nos propres voisins. Comme le dit si bien le synopsis de la pièce « (…) les banlieusards se croisent sans se voir et se parlent sans s’écouter (…) amoureux des haies trop bien taillées, des piscines trop bleues et des formules vides de sens. » Voisin courtois, social à souhait, trop bruyant ou même envahissant, nous sommes en proie à nous demander quelles sont les règles de bienséance en matière de voisinage. Pour une relation des plus harmonieuses, nous vous proposons quelques recommandations!

1. Éviter le tapage

Vous êtes une personne matinale et souhaitez tondre votre gazon à l’aube? Prenez votre mal en patience et ayez une pensée pour le voisin, qui lui, désire profiter de la quiétude du matin sans avoir à endurer en bruit de fond le vacarme de votre tondeuse. Bien que le bruit ambiant fasse partie des inconvénients légitimes du voisinage, le règlement sur le bruit en vigueur à Saguenay stipule que toute musique ou bruit nocturne provenant d’un bâtiment ou audible de l’extérieur entre 23 heures et 7 heures est interdit. Ainsi, tout bruit susceptible de troubler la paix, la tranquillité, le confort, le repos ou le bien-être d’un ou plusieurs citoyens, constitue une nuisance et est prohibé. Pour en savoir davantage à ce sujet, référez-vous auprès de votre municipalité. 

2. Un chien qui hurle à la lune 

Le chien du voisin pratique ses vocalises à la journée longue et vous retrouvez à l’occasion de petits cadeaux malodorants sur votre terrain? Glissez-lui en un mot et discutez avec lui de la situation. Peut-être n’est-il pas au fait de la situation… 

3. Respirer le même air 

Votre voisin accumule des détritus sur son terrain et des odeurs nauséabondes s’en dégagent? Sachez qu’il est interdit d’entasser des déchets dans sa cour ou encore même de les abandonner sur la voie publique. Les riverains sont également tenus d’entretenir leur espace.

4. Agir de façon responsable 

Vous ne voudriez certainement pas devoir recourir aux services d’un avocat pour avoir planté un arbre ou érigé une clôture. Avant d’entreprendre un tel geste, renseignez-vous sur la responsabilité civile qui vous incombe. Par exemple, dans le cas d’une plantation d’arbre, vous êtes généralement responsable de vos arbres et des dommages que ceux-ci peuvent causer par leurs branches et leurs racines. Par conséquent, il est de votre responsabilité de vous assurer que votre arbre n’incommode pas votre voisin, notamment en ce qui a trait à la visibilité et l’empiètement.

5. Des indésirables 

Selon le Code civil du Québec, il est de votre responsabilité de vous assurer que l’eau, la neige et la glace qui s’écoulent du toit tombent sur votre terrain et non sur celui du voisin. Dans le cas contraire, votre voisin est en mesure d’exiger l’installation d’un garde-neige ou d’une gouttière qui garderont la neige et l’eau de votre côté. Dès lors, sachez qu’il est interdit de souffler, de déplacer ou même de transporter la neige chez votre voisin immédiat ou face à votre demeure. 

Mettre des gants blancs

En cas de litige, essayez d’abord d’ouvrir le dialogue avec la personne concernée pour arriver à un arrangement à l’amiable. Vous pouvez également vous tourner vers la méditation citoyenne qui peut être un excellent moyen de régler un conflit de façon calme et posée. Pour en savoir davantage à ce propos, visitez le www.justice.gouv.qc.ca


Habitation

Juillet sans plastique : un mois pour entreprendre le virage

Vous y songez depuis un moment; le mouvement zéro déchet vous interpelle. Qu’à cela ne tienne, embarquez dans le défi Juillet sans plastique. Peut-être que l’essayer vous permettra de l’adopter…ou du moins de faire un pas dans la bonne direction.

Instiguée par les Australiens en 2011, la campagne Juillet sans plastique (Plastic free july) a pour objectif de réduire l’utilisation du plastique à usage unique dans le monde, mais plus globalement de sensibiliser la population à la cause environnementale.

Le concept est simple. Durant tout un mois, des millions de personnes à travers le globe font le pari de dire non au plastique à usage unique, qu’il s’agisse de gobelets de café, d’ustensiles en plastique, de pailles, de contenants de nourriture prêt-à-manger, etc.

En 2018, ils sont plus de 120 millions d’individus provenant de 177 pays à y avoir pris part. La Plastic Free Foundation qui chapeaute désormais la campagne invite les personnes intéressées à embarquer dans l’aventure à s’inscrire via le plasticfreejuly.org/take-the-challenge/. Elles recevront ainsi des conseils et de l’information tout au long du mois de juillet pour les aider à garder le cap sur leur objectif.

Habitation

À l'affût

Voici un résumé des événements à surveiller ainsi que des nouveautés qui ont récemment marqué le monde de l’habitation, de l’immobilier, du design et de la décoration.

Le quiz des aliments

Les vacances d’été approchent et vous êtes à la recherche d’un petit quelque chose pour occuper les enfants durant les longs déplacements en voiture? Oubliez la tablette et le lecteur DVD. Optez plutôt pour un jeu-questionnaire qui permettra à toute la famille de se divertir tout en approfondissant ses connaissances.

C’est par une approche à la fois amusante et pédagogique que le livre pour enfants Le quiz des aliments amène les tout-petits à découvrir le monde de l’alimentation. Au nombre des 220 pages que contient l’ouvrage, on retrouve pas moins de 270 questions-réponses, 54 quiz imagés, 90 faits insolites, 90 défis et plus encore!

Écrit par Ricardo Larrivée et publié au Éditions Auzou, le livre Le quiz des aliments est disponible en librairie depuis mai 2019.

Habitation

Flairer les aubaines avec vigilance

En se baladant dans les quartiers de la ville, on devine que la saison des ventes de garage bat son plein. Des affiches annonçant les événements en question trônent sur les arrêts-stops et plusieurs personnes en profitent pour flairer des articles à prix modiques. Certaines aubaines très alléchantes permettent non seulement d’économiser des sommes substantielles, mais également de redonner vie à des objets laissés-pour-compte. Néanmoins, quelques précautions sont à prendre pour magasiner avec prudence tout en faisant de bonnes affaires! Voici quelques recommandations tirées de Santé Canada.

D’abord, Santé Canada rappelle de toujours faire passer la sécurité avant les économies et d’être vigilant lorsque vous achetez ou vendez des articles dans une vente de garage ou dans un magasin de produits usagés, surtout si ces produits sont destinés aux enfants. À ce sujet, la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation (LCSPC), en vigueur depuis le 20 juin 2011, vise à protéger la population en remédiant au danger pour la santé et la sécurité humaine que présentent certains produits de consommation vendus au Canada. Ainsi, toute personne qui vend, distribue ou donne un produit de consommation non conforme à la loi commet une infraction. 

Acheteurs

La prudence est toujours de mise lorsqu’il s’agit d’acheter du matériel usagé, notamment pour les articles de bébé, comme les jouets, les meubles, le siège d’auto, etc. Par conséquent, avant d’entreprendre une féroce négociation pour obtenir l’objet convoité à un prix moindre, renseignez-vous sur l’historique du produit, vérifiez s’il est endommagé et s’il possède toujours l’étiquette d’origine. Certains objets qui vous font de l’œil peuvent sembler en parfait état, mais ne soyez pas dupe et procédez à une inspection pour éviter de vous retrouver avec des produits non sécuritaires entre les mains. 

Pour l’achat de lits d’enfant, de berceaux et de moïses, Santé Canada recommande d’abord de faire une inspection complète afin de repérer tout signe apparent de dommage. Il est également déconseillé d’acheter des lits d’enfants de plus de dix ans, car ceux-ci risquent davantage d’avoir des pièces brisées, usées, desserrées ou manquantes et de ne pas être accompagnés de mises en garde ou d’instructions. D’ailleurs, il n’est pas improbable que les lits d’enfants fabriqués avant septembre 1986 ne respectent pas les exigences règlementaires actuelles. 

Dans le cas des sièges d’auto et des sièges d’appoint, ceux fabriqués avant le 1er janvier 2012, sont susceptibles de ne pas répondre aux récentes exigences établies par Santé Canada et Transport Canada. De plus, aucun siège n’ayant subi le choc d’une collision routière ne devrait être utilisé et donc, vendu. 

En ce qui concerne les jouets, puisque de nombreux jouets ont été rappelés en raison de la teneur élevée en plomb présent dans la peinture, vérifiez auprès du fabricant et de Santé Canada s’ils ont fait l’objet d’un rappel (www.santecanada.gc.ca/rappels-spc). Assurez-vous également de les désinfecter soigneusement et de les inspecter pour éviter qu’ils ne se retrouvent en morceaux. 

Vendeurs

Puisqu’il incombe à tout vendeur de s’assurer que les produits vendus respectent la Loi, il est de votre responsabilité de vérifiez leur conformité. 

•    Assurez-vous que tous les articles sont conformes aux règlements actuels, qu’ils ne sont pas endommagés et qu’ils ne font pas l’objet d’un rappel. 

•    Assurez-vous qu’il ne manque aucune pièce, que les instructions concernant l’utilisation et l’entretien de l’article soient existants et que l’article de dépasse pas la durée de vie prescrite par le fabricant. 

•    Assurez-vous que les étiquettes d’avertissement sont toujours fixées à l’article et qu’aucune pièce ne constitue un danger.

Pour plus de renseignements concernant les risques associés à l’achat de produits usagés, référez-vous au www.canada.ca