Le canapé modulaire Josh, dessiné par le Néerlandais Edward Van Vliet, pour le fabricant italien Moroso. Inspiré de l'ikebana, l’art floral japonais.

Floraison sur canapé

Le canapé refleurit, façon herbier, nature morte, jardin anglais ou ikebana, l’art floral japonais. Regard sur une tendance en éclosion.

Selon l’expression anglaise three is a trend, à partir de trois éléments récurrents, nous avons une tendance. Eh bien voilà qu’IKEA offre une nouvelle housse fleurie pour son canapé Ektorp, qu’un sectionnel floral de Moroso s’est taillé une place au dernier Salon du meuble de Milan et que les jardins anglais s’invitent sur les sofas d’Anthropologie.

Le divan à imprimé Emma Tillie chez Anthropologie (non commandable au Canada)
Le canapé Liberty, modèle Geo Paradise Garden Angelina chez Anthropologie (non commandable au Canada)
Une nouveauté, le canapé Ektorp avec housse Lingbo multicolore d’IKEA
Le canapé Ektorp, housse Videslund multicolore d’IKEA

Un retour pas si étonnant, après la vague florale qui déferle depuis un certain temps dans le milieu de la mode, pétales et boutons en version mini ou maxi.

Chez Roche-Bobois, le canapé avec une touche fleurie a toujours existé. Justement parce que la maison de mobilier haut de gamme s’associe aux grands noms de la couture. 

En témoigne le Mah Jong modulable de la collection No Gaku, où les fleurs s’entrecroisent aux motifs géométriques et aux rayures. Les trois modèles habillés par Kenzo Takada, symbolisant les trois temps de la journée, Asa pour le matin, Hiru pour le midi et Yoru pour le soir, s’inspirent des kimonos anciens du théâtre Nô, réactualisés.

Le canapé Mah Jong de la collection No Gaku, composition Hiru (le midi), habillé par Kenzo Takada pour Roche-Bobois, est dans le catalogue d’automne de la succursale de la rue de Courcelette, à Québec.

Besoin de chaleur visuelle

Depuis 2008, «l’heure est à la grisaille, mais une grisaille bien accueillie par le public», indique Nathalie Dugré, designer d’intérieur et formatrice à la Galerie du meuble et chez Roche-Bobois, à Québec. Pensez céramique, bois, peinture, tous les matériaux et revêtements adoptent le gris. 

Résultat, les gens arrivent en boutique et demandent, «un peu gênés», de la couleur. «C’est un mouvement plus ou moins conscient.»

Nathalie Dugré analyse que dans les pays nordiques, où il fait froid, il y a un besoin de sentir une «chaleur visuelle» dans nos intérieurs souvent gris pâle ou tout blancs. 

Le retour des bordeaux, des dorés, des meubles plus romantiques réinterprétés, s’inscrit dans cette logique. Et il y a cette soif d’avoir de la nature chez soi. «Qui dit fleur, dit végétation. Ça fait du bien quand on a des couleurs de béton dans la maison», dit la designer.

Très contemporain et automnal, le canapé Escapade de Roche-Bobois surprend. Il est recouvert d’un tissu Missoni Home, appelé Lobelia, juxtaposé à un tissu uni haute technologie. «Son côté floral vient réchauffer, ajouter une note mutine, enfantine, coquine.»

La composition Escapade, habillée de tissu Missoni Home Lobelia, tissu Carioca et Indy, design Zeno Nugari, pour Roche-Bobois.

Les lignes très droites et dépouillées du canapé permettent de l’intégrer sans problème dans un décor moderne. 

Par contre, dans le cas du canapé floral à bras arrondis et jupon droit, Nathalie Dugré aurait tendance à le placer dans une maison plus classique, avec des moulures, et moins dans une architecture froide et nordique. 

Sur la boutique de mobilier en ligne Wayfair, les canapés fleuris adoptent tous les styles : épurés, victoriens et même Chesterfield. Plusieurs sont en rupture de stock. Signe de leur popularité?

Canapé Feng chez Wayfair

De la ruelle au salon

Isabelle Clément, styliste et auteure montréalaise du blogue De la ruelle au salon a déjà fait le voyage jusqu’à Québec pour un canapé à fleurs vertes payé 50 $. Dans son salon éclectique, il a trouvé sa place à côté du piano, sous un jeté à paons.

Le canapé fleuri de la styliste et blogueuse Isabelle Clément

«J’ai une conception du design intérieur différente, plus théâtrale. J’aime beaucoup marier les motifs, créer des univers singuliers», prévient-elle.

La dénicheuse de trouvailles ne dépenserait pas 600 $ pour un canapé à fleurs neuf, elle se tournerait vers l’usager, par habitude. «Et on a plus de risque de se tanner d’un canapé à motifs.»

Sur le site de petites annonces Kijiji, canapés, sofas et divans fleuris sont faciles à trouver, ajoute-t-elle. Certains sont même gratuits.

Il y a quelques années, Isabelle Clément a écrit un texte pour sauver les canapés à fleurs, ces «laissés-pour-compte», ces «mal-aimés». Et elle donnait des conseils pour révéler leur beauté. 

Elle salue la touche d’originalité et de couleurs qu’ils amènent au salon. Parfois, tant qu’à avoir quelque chose de kitsch, elle invite à pousser le concept au maximum pour le rendre intentionnel. Ou à exagérer le fleuri dans une pièce, «comme si un jardin se faisait aplatir par un 18 roues».

«Un canapé fleuri sur un mur blanc, c’est magnifique!» s’enflamme-t-elle encore aujourd’hui.

Voilà pour le plaidoyer. À vous de juger.

Canapé fleuri rouge vif sur murs blancs pour un effet wow! Vu sur Pinterest