Be One Breed vient de remporter un Grand prix du design pour le Katt3, décrit comme un Habitat 67 pour chat.

Du beau pour nos animaux

Du grattoir pour chat en tapis gris terne à l’embarrassant coussin beige du chien, le mobilier pour animaux n’est pas ce qu’il y a de plus chic. Ou plutôt n’était pas. Car des designers se penchent désormais sur l’esthétisme du mobilier pour quadrupèdes. À la grande satisfaction de leurs maîtres.

Au Canada, 57 % des ménages possèdent un animal de compagnie. Les dépenses reliées à nos petites bêtes atteignaient 6,6 milliards $ en 2014, selon le rapport Canadian Pet Market Outlook. 

Ce n’est donc pas un hasard si des bannières aussi réputées qu’Ikea se lancent dans le marché du mobilier et des accessoires pour animaux. L’automne dernier, la chaîne suédoise annonçait la création de la collection Lurvig («poilu» en suédois) qui comprend notamment gamelles, laisses, coussins, niches, griffoirs et étagères. Le tout dans des couleurs et des styles s’intégrant à notre décor. Enfin, soupirent plusieurs.

Un Habitat 67 pour chats

Au Québec aussi, des entreprises ont sauté dans le train en marche. Et elles ont du succès! Be One Breed, qui a pignon sur rue à Beloeil, vient tout juste de remporter un Grand prix du design, dans la catégorie Objets et accessoires pour le Katt3, décrit comme un Habitat 67 pour chats. Le Katt3 permet de construire une maison pour chats à l’aide de cubes de plastique blanc assemblables sans outil. On peut y intégrer des accessoires, comme un lit à mousse mémoire, des tapis et des jouets. 

Anthony Deraps a fondé Be One Breed après avoir imaginé un lit pour son chien âgé, ne trouvant rien à son goût sur le marché. La demande a été très forte pour sa création. Tellement qu’il n’a cessé depuis d’ajouter des produits — on en compte 300 aujourd’hui.  Quatre designers travaillent actuellement pour la compagnie. L’entreprise fondée en 2011 double son chiffre d’affaires chaque année, démontrant l’intérêt des consommateurs. «Les gens sont de plus en plus gagas de leurs animaux de compagnie. Ils les considèrent comme un enfant dans la famille», explique M. Deraps.

Huve collection s’intéresse au mobilier design pour animaux depuis 2011.

Pour concevoir les produits, les créateurs consultent des experts en comportement animal. «Dans ce domaine-là, on a deux barrières à franchir : le maître et l’animal, énonce M. Deraps. Dans le temps, les manufacturiers faisaient des produits vraiment bons pour l’animal, mais qui étaient bruns et laids, ou quelque chose de vraiment beau, mais que l’animal ne voulait pas utiliser.» 

Allier bon goût et utilité demeure un défi. Il a d’ailleurs fallu deux ans pour arriver au concept de Katt3. Be One Breed travaille maintenant sur un gros projet, dont M. Deraps ne veut pas dévoiler trop de détails, mais qui intégrera la technologie au mobilier animal. Tout est possible.

Huve collection s’intéresse au mobilier design pour animaux depuis 2011.

Se fondre au décor

Dans les Cantons-de-l’Est, Huve collection s’intéresse au mobilier design pour animaux depuis 2011. «On est dans ce domaine vraiment par amour pour eux», indique la copropriétaire Véronic Doyon. Avec son conjoint ébéniste Hugo Simard, elle a d’abord conçu des urnes funéraires qu’on n’aurait pas honte de laisser sur notre manteau de cheminée! Ce marché occupe encore 70 % de leur entreprise. 

Cherchant en vain de beaux bols pour ses chiens, le couple a ensuite mis au point une ligne incluant gamelles, grattoirs et tablettes murales. Responsable du design, Véronic regarde beaucoup ce qui se fait du côté de l’Europe. «Ils sont beaucoup plus avancés que nous sur le sujet», affirme-t-elle. Elle s’inspire aussi des tendances actuelles en habitation pour que les produits s’intègrent bien aux pièces de la maison. 

L’entreprise Gautier Studio de Montréal, qui fournit les meubles pour enfants à Simons, a quant à elle mis sur le marché il y a quelques semaines la niche Pixie. Agrémenté d’un coussin Fatboy pour chiens et Fido dormira sur ses deux oreilles... avec style!

***

Informations

› Be One Breed

beonebreed.com (le site transactionnel sera en service au début de l’été. Les produits sont dispo-nibles chez Mondou)

*

› Huve

huvecollection.com (possibilité d’acheter des produits en ligne)

*

› Ikea

ikea.com

*

› Gautier Studio

gautierstudio.com (produits offerts en ligne et à la boutique Elliott & Lily à Lévis)

***

Éduchateur offre un service de designer intérieur. Les chats aiment entre autres se retrouver en 
hauteur sur des tablettes murales pour surveiller leur territoire.

Une maison pensée pour nos petites bêtes

Notre maison n’est pas toujours adaptée pour le bien-être de nos animaux de compagnie. Pourtant, le milieu de vie a un énorme impact sur eux. «L’environnement chez le chat est probablement la cause de 90 % des problèmes de comportement», avance Daniel Fillion, président d’Éduchateur, une entreprise spécialisée en comportement félin. 

Les chats aiment entre autres se retrouver en hauteur sur des tablettes murales pour surveiller leur territoire et voir venir les dangers, ce qui réduit leur anxiété.

Éduchateur offre un service de designer d’intérieur depuis un an. Le concept est tellement demandé que le carnet de rendez-vous pour 2018 est complet. «Ça répond à un besoin des gens qui ne veulent pas une maison qui ressemble à une maison de chats, mais qui veulent plutôt avoir quelque chose qui se fond avec le décor», explique M. Fillion.

Le designer prend ainsi en considération les besoins des animaux et de leurs maîtres. Par exemple, plusieurs aspects doivent être considérés lors de l’installation de tablettes murales comme la dimension, l’espace entre elles et la façon pour le chat d’y accéder. «S’il y a plusieurs chats et une seule façon de se rendre à la tablette la plus haute, il risque d’y avoir une embuscade», illustre M. Fillion.

Du côté des chiens, l’éducatrice canine et propriétaire de De main de maître, Simone Raffa, rappelle que si notre chien utilise une cage, il faut prévoir un espace pour elle dans un endroit passant dans la maison. «[Les chiens] vont préférer être capables de nous voir. Ça va moins les inquiéter, donc ils vont moins japper», signale-t-elle. La cour extérieure doit évidemment être clôturée.

Une partie de notre vie

Dans sa pratique, la designer Mélodie Violet porte une attention particulière aux animaux dans ses projets de rénovation. «C’est généralement moi qui amène la discussion autour des besoins et des habitudes des clients», admet-elle. Où sera installée la litière du chat? Posés les bols de nourriture et d’eau? Rangés les sacs de croquettes? Est-ce que le coussin du chien trônera en plein milieu du salon? Et quels matériaux utiliser?

«Il faut être honnête, quand on a des animaux, ils font partie de notre vie de tous les jours et ça doit être intégré dans notre intérieur. Beaucoup d’entreprises ont réfléchi à du mobilier et des accessoires esthétiques. On veut que ce soit beau, pratique et on veut pouvoir les changer en fonction de nos goûts.»

Dans une maison avec un chien, Mme Violet privilégie des matériaux faciles à entretenir étant donné les sorties extérieures quotidiennes. «Je suggère une entrée de maison en céramique avec des tuiles de grande dimension pour faciliter l’entretien. Le matériau doit être lisse, non poreux.» Un tapis lavable aide à ramasser le surplus de saletés. 

Pour le coin-repas, Mme Violet propose de ranger les croquettes dans des bacs esthétiques ou dans le coup de pied des caissons de cuisine. 

**

Informations

›  Éduchateur: educhateur.com

›  De main de maître: demaindemaitre.ca

›  Mélodie Violet: agimagine.com

***

Côté litière

La litière est probablement l’accessoire pour animaux qui fait le plus pester les maîtres. «Elle doit être facile d’accès, invisible, inodore et facile d’entretien», énumère la designer d’intérieur Mélodie Violet. «Les gens essaient de cacher la litière, mais ce n’est pas la solution, affirme Daniel Fillion d’Éduchateur. Souvent, je retrouve la litière dans le sous-sol sur le ciment froid à côté de la fournaise, dans un garde-robe. Et c’est probablement la pire place! Le chat veut l’avoir dans un endroit isolé, mais pas trop, et qu’elle soit facilement accessible.» 

Et que penser de la litière couverte ? M. Fillion déplore que celles qu’on retrouve sur le marché soient trop petites. Elle doit avoir une entrée et une sortie pour ne pas que le chat se sente emprisonné, mentionne-t-il. Et idéalement, des trous pour permettre à minou de voir son environnement. Be One Breed travaille justement sur une litière évolutive qui comblera maître et animal, promet son président Anthony Deraps. Le produit devrait être mis en marché l’automne ou l’hiver prochain. Il y a également possibilité de concevoir des meubles sur mesure, rappelle Mme Violet.