Une famille qui voulait changer les choses

Et si on ne dessinait plus les choses comme elles l’ont toujours été? C’est la question que se sont posé les frères Castiglioni, dans le courant des années 1960. Ils voulaient créer des meubles surprenants, qui n’avaient pas la même forme que les autres et qui pouvaient répondre à d’autres besoins. Les deux hommes sont derrière de nombreuses créations novatrices, surprenantes et surtout modernes pour leur temps. Leur meuble le plus connu est sans aucun doute la lampe Arco, qui encore aujourd’hui, s’est taillée une place dans de nombreux intérieurs industriels.

Encore aujourd’hui, notre mobilier est marqué par leurs influences. Dans tous les foyers, on aperçoit des chaises inspirées celle de Charles Eames, des sofas douillets ressemblant à ceux de Florence Knoll et l’extérieur de nos maisons nous rappellent le style unique de Frank Lloyd Wright. Sans le savoir, les designers et architectes d’hier et d’aujourd’hui ont marqué l’intérieur et l’extérieur de nos demeures. L’équipe du Toit et moi vous présentera, au fils des prochaines semaines, une série de ces artistes qui ont changé à jamais l’avenir de nos décors.

Achille Castiglioni est né en 1918 à Milan. Fils de Giannino Castiglioni, un célèbre sculpteur, le jeune Achille a rapidement trouvé sa passion, le design. À 20 ans, il choisit d’étudier l’architecture à Milan, pour ensuite se joindre à ses frères Livio et Pier Giacomo dans l’entreprise familiale, que ses aînés avaient mis sur pied en 1938. Il fallut attendre 1944 pour que le plus jeune des Castiglioni se joigne à l’équipe.

Le frère le plus âgé, Livio, a quitté le bureau familial en 1952 pour poursuivre d’autres ambitions. C’est ce qui fait que c’est avec son frère Pier Giacomo qu’Achille passa la majorité de sa carrière. L’enfant du milieu était très impliqué dans le monde du design, alors qu’il avait étudié l’architecture et l’enseignait. Achille et Pier Giacomo travaillèrent ensemble sur une foule de réalisations en architecture, mais aussi sur l’élaboration d’une centaine de meubles innovants.

Ils sont rapidement devenus un duo inséparable et inarrêtable. Ils s’entendaient à merveille, voyaient les mêmes objectifs et apportaient autant l’un que l’autre dans leurs travaux. Il est impossible d’attribuer le mérite de leurs créations à seulement l’un d’entre eux. 

Visionnaires, ils sont venus bouleverser la vision des meubles modernes. Ils intégraient les couleurs, mais également les styles, matériaux, en brouillant les barrières de la fonctionnalité.  Ils donnaient un nouveau look à des meubles ordinaires, ce qui les rendaient tout sauf inintéressant.

La lampe Arco 

La lampe Arco est surprenante, élégante et pleine de surprises. Chacun de ses détails a été réfléchi. Elle est de loin la création la plus populaire, encore à ce jour, produit par les frères Castiglioni. Elle et ses répliques font toujours partie de nombreux décors contemporains.

L’inspiration derrière cette lampe est venue aux créateurs alors qu’ils marchaient dans la rue. Leur attention a été attirée par quelque chose de banal, soit un lampadaire. Ils voulaient recréer cet objet en une lampe qui serait utile, mais également belle à regarder.

Ses caractéristiques

La lampe Arco a encore aujourd’hui ses caractéristiques bien à elle. Son pied est toujours en marbre blanc de Carrate et ses coins sont arrondis, pour ne pas blesser si jamais quelqu’un l’accrochait. Elle a un trou, sur sa largeur, pour faciliter le transport. Elle a une petite taille, parce que les créateurs ne voulaient pas qu’elle prenne trop de place dans la pièce, afin que les gens puissent bien circuler.

Sa longue tige de métal télescopique peut atteindre jusqu’à sept pieds. Elle sert à aller éclairer un endroit précis de la pièce, comme une table de travail ou un sofa. Cela a été pensé pour répondre aux besoins en éclairage des demeures. Trop de pièces avec des systèmes lumineux en suspension manquaient d’éclairage à des endroits précis! Finalement, elle a toujours un réflecteur en aluminium qui peut être orienté, afin d’offrir le choix d’obtenir une source de lumière directe ou indirecte. 

La lampe Arco est venue casser l’image de la lampe ordinaire. Avec elle, les frères Castigliano ont pu démontré que l’éclairage pouvait avoir toutes sortes de formes et de grandeurs. 

En plus, sa popularité a grimpé lorsqu’elle a été aperçue dans les films italiens Les diamants sont éternels (1971) et L’os se barre (1969).

Parmi les créations marquantes des frères Castiglioni, on retrouve le Taxacum 88, une lampe qui représentait la floraison d’un pissenlit. Elle comprenait 60 ampoules.
En donnant l’illusion d’une lampe à l’envers, la lampe Taccia a été imaginée en 1962. Avec ce projet, l’objectif  des frères Castiglioni était de changer la perception de la façon dont on voyait les meubles.