Matthieu Boulianne et Jessica Ruel, copropriétaires de l'entreprise de Québec Atelier C3 Design.

Le design éclaté

Matthieu Boulianne et Jessica Ruel veulent simplifier le design et le faire éclater. Ils prêchent par l’exemple dans leur propre entreprise, l’Atelier C3 Design.

Une cuisine : 799 $, avec les perspectives 3D. Une salle de bain : 599 $. Des rénos générales : 175 $ par étage. L’Atelier C3 Design ne tergiverse pas lorsqu’un client demande : «Combien ça coûte, un designer d’intérieur?»

Matthieu Boulianne et Jessica Ruel, 22 ans chacun, respectivement président et vice-présidente de cette petite entreprise de Québec, ont décidé de «donner l’heure juste dès le début» avec des «forfaits fixes» qui correspondent à leurs honoraires de designer. Ces prix n’incluent pas le coût des matériaux ni la paye des ouvriers. Mais ils établissent de façon claire la valeur du travail du professionnel.

Il y a un an, Matthieu et Jessica ont installé leurs bureaux dans un centre commercial du boulevard Père-Lelièvre, dans le quartier Duberger. Ils y travaillent avec leurs collègues, Audrey Venick et Valérie Desgagné. 

Jessica Ruel, Audrey Vanick, Matthieu Boulianne et Valérie Desgagné, l’équipe de l’Ate­lier C3 Design

Ils ont fait des merveilles avec trois fois rien, profitant des grandes fenêtres pour faire pousser des plantes vertes partout. C’est le dada de Matthieu qui a même déniché une plante carnivore pour régler un problème d’insectes.

Quatre oiseaux (deux moineaux du Japon et deux diamants à longue queue) piaillent dans une belle cage qui anime la table de travail. Ils ont pondu cinq œufs, mentionne Jessica. On en oublie que les fenêtres donnent sur une zone industrielle et sur un grand stationnement bondé.

Matthieu Boulianne et Jessica Ruel se sont connus pendant leurs études en techniques de design d’intérieur au Cégep Garneau. Ils ont participé à leur premier Salon Expo Habitat de Québec en 2015, dans le kiosque de Garneau Travail. Ils ont vite constaté qu’ils avaient beaucoup d’éducation à faire auprès des clients pour démystifier leur métier et faire valoir leurs compétences. C’est là qu’a germé leur idée de clarifier la question de leurs honoraires.

Les plantes constituent une signature de l’Atelier C3 Design.

Coup de cœur

L’année suivante, ils s’inscrivaient au Salon Expo Habitat au nom de leur entreprise et raflaient le prix Coup de cœur avec leur kiosque, bâti dans l’urgence. «Nos deux partenaires s’étaient désistés à deux semaines d’avis», raconte Matthieu, qui s’est débrouillé avec de chouettes panneaux en trompe-l’œil noirs et blancs.

Du 19 au 21 janvier 2018, ils feront partie du Salon de l’habitation Chaudière-Appalaches, à Lévis. Ils ont déjà leur concept : un kiosque aménagé avec des bacs à lait pliants. Il s’agit de plateaux de plastique noirs qui s’emboîtent les uns dans les autres grâce à des panneaux latéraux rabattables. Des petites étagères bricolées avec ces bacs sont disséminées dans l’Atelier C3 Design. 

Matthieu Boulianne aime utiliser ce qui s’offre à lui, dans un souci de récupération et une optique de création. «Je veux faire éclater le design, confie-t-il. Je veux simplifier les choses.»

Il se mêle de tout. «Une fois que tu fais du design, tu peux tout faire», croit-il. Le travail de chantier, la conception des cartes professionnelles, la gestion du site Web et des réseaux sociaux, les communications, le développement de son image : il a bâti son équipe avec une vision globale du métier de designer. Il a appris la reproduction des plantes par essais et erreurs, il s’est ajusté malgré les accrocs et les pépins. Il compte appliquer cette philosophie au design.

Info : 418 809-9157, www.atelierc3design.com et la page Facebook Atelier C3 Design

***

Trois projets de l’Atelier C3 Design

1. La rétro

«Des formes rétro dans un concept moderne!» Cette salle de bain tout en lignes droites est adoucie par des éléments en rondeurs : miroir, vasque, mosaïque. Elle est habillée par diverses textures de bois, par des finis lustrés et mats, ainsi que par le bleu omniprésent, une couleur saturée, puissante, voire «osée».

La rétro
La rétro, avant

2. La pop-art redessinée

Avec ses couleurs vives et son esprit ludique, cette cuisine diffuse «un langage des années 60». Le jeu des textures crée un heureux contraste et un effet de grandeur. Des planches de bois ont été récupérées du sous-sol de la maison et utilisées sur l’îlot, sur l’espace de cuisson et sur la retombée du plafond.

La pop-art redessinée
La pop-art redessinée, avant

3. L’éveil printanier

Les matériaux naturels sont en vedette dans ce décor épuré. Le blanc donne à la salle de bain de la luminosité et une impression d’espace. Il magnifie le bois, exploité pour sa chaleur au sol et sur quelques armoires. La sobriété des lignes, la légèreté des textures et l’absence de couleurs vives confèrent de la douceur et de l’harmonie à l’espace.

L'éveil printanier
L'éveil printanier, avant