«La Petite Coquette», véritable cocon douillet

Gérald Dion et sa femme Diane Simard font partie de ceux et celles qui ont choisi de donner une seconde vie à une roulotte vintage, une Trillium de 1973. Achetée en 2012, ce n'est qu'en 2014 qu'ils ont entièrement rénové l'intérieur de celle qu'ils nomment «La petite Coquette».
«C'est mon frère Jasmin qui nous a donné la piqure, lance M. Dion. En 2012, une belle occasion s'est présentée à nous pour l'achat d'une Trillium 1973 et nous l'avons saisie. Il nous a ensuite fallu deux ans de recherches et de réflexion avant de trouver ce que nous souhaitions en faire», explique Gérald Dion.
Le couple de retraités n'a pas ménagé les efforts pour transformer du tout au tout sa petite roulotte. Au total ce sont quelques 800 heures de travail qui ont été nécessaires pour mener à bien leur projet commun.
«J'ai vidé la roulotte au grand complet et je l'ai ramenée sur la fibre de verre. J'ai commencé par faire mes plans sur l'ordinateur, puis dans du carton avant de concevoir mes structures en bois», confie l'ancien dessinateur technique.
«Il est très habile et manuel. Il a tout fait lui-même ce qui représentait beaucoup de travail et d'ajustement car aucune tablette n'a les mêmes dimensions», s'empresse d'ajouter son épouse des six dernières années qui de son côté s'est chargé de la peinture et de tout ce qui est couture.
Pratique et confortable
Pour répondre à leurs besoins, le couple a choisi d'inverser l'emplacement du sofa et celui de la table. Puisque madame est seule à dormir dans le lit principal, M. Dion a pu en réduire la taille originale et ainsi maximiser le rangement tout autour.
Il a transformé l'ancien sofa se convertissant en lit superposé pour le remplacer par la table à manger qui se transforme en lit pour monsieur.
Des espaces de rangement ont été ajoutés partout où l'espace le permettait. Sous le lit principal, un grand tiroir sur rails; tout atour de la roulotte, en hauteur, des tablettes; un support à épices sur la porte de la garde-robe; chaque recoin est utilisé à son plein potentiel.
M. Dion a également changé le système de ventilation pour un modèle plus efficace et fait l'ajout d'un climatiseur. L'isolation, l'électricité et la finition intérieure ont également été refaits à neuf. Le réservoir d'eau a été changé, un réservoir d'eau grise et un chauffe-eau instantané au propane ont quant à eux été ajoutés.
Seuls la cuisinette et l'évier ont été conservés.
Parmi les autres modifications apportées, sans doute la plus impressionnante, les propriétaires ont fait l'ajout d'un coffre en fibre de verre à l'arrière de la roulotte. «Nous connaissions une personne travaillant la fibre de verre. Je n'avais alors qu'à créer mon moule en bois pour qu'il puisse ajouter le coffre comme un prolongement de la roulotte», explique M. Dion.
Le rêve devient réalité
Suite à leur première saison de camping avec leur Trillium fraîchement rénovée, le couple Dion-Simard a procédé à quelques ajustements. Ils ont notamment fait l'ajout d'une porte-moustiquaire, ont changé l'essieu et ajouté des freins électriques.
Puis, en 2016, Gérald Dion et Diane Simard réalisaient un rêve. Durant 99 jours, ils ont parcouru pas moins de 23 000 km à travers le Canada et les États-Unis, un périple qu'ils ont fait à bord de leur Mercedes décapotable 1985 et de leur Trillium 1973 entièrement rénovée. Un voyage extraordinaire qu'ils conseilleraient à tous.
«Dans notre petite roulotte, nous ne manquons de rien. C'est petit, ça demande peu d'entretien et c'est confortable. Nous y avons tout ce dont nous avons besoin», conclut Mme Simard.
Alors qu'ils profitent de leur été pour visiter les quatre coins du Québec, suivant entre autres les expositions de vieilles voitures, le couple prévoit un autre voyage de plus longue durée, cette fois dans les Maritimes.
De beaux moments à venir et de belles aventures avec leur «Petite Coquette».