Contenu commandité
Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Design

Une famille qui voulait changer les choses

Et si on ne dessinait plus les choses comme elles l’ont toujours été? C’est la question que se sont posé les frères Castiglioni, dans le courant des années 1960. Ils voulaient créer des meubles surprenants, qui n’avaient pas la même forme que les autres et qui pouvaient répondre à d’autres besoins. Les deux hommes sont derrière de nombreuses créations novatrices, surprenantes et surtout modernes pour leur temps. Leur meuble le plus connu est sans aucun doute la lampe Arco, qui encore aujourd’hui, s’est taillée une place dans de nombreux intérieurs industriels.

Encore aujourd’hui, notre mobilier est marqué par leurs influences. Dans tous les foyers, on aperçoit des chaises inspirées celle de Charles Eames, des sofas douillets ressemblant à ceux de Florence Knoll et l’extérieur de nos maisons nous rappellent le style unique de Frank Lloyd Wright. Sans le savoir, les designers et architectes d’hier et d’aujourd’hui ont marqué l’intérieur et l’extérieur de nos demeures. L’équipe du Toit et moi vous présentera, au fils des prochaines semaines, une série de ces artistes qui ont changé à jamais l’avenir de nos décors.

Achille Castiglioni est né en 1918 à Milan. Fils de Giannino Castiglioni, un célèbre sculpteur, le jeune Achille a rapidement trouvé sa passion, le design. À 20 ans, il choisit d’étudier l’architecture à Milan, pour ensuite se joindre à ses frères Livio et Pier Giacomo dans l’entreprise familiale, que ses aînés avaient mis sur pied en 1938. Il fallut attendre 1944 pour que le plus jeune des Castiglioni se joigne à l’équipe.

Le frère le plus âgé, Livio, a quitté le bureau familial en 1952 pour poursuivre d’autres ambitions. C’est ce qui fait que c’est avec son frère Pier Giacomo qu’Achille passa la majorité de sa carrière. L’enfant du milieu était très impliqué dans le monde du design, alors qu’il avait étudié l’architecture et l’enseignait. Achille et Pier Giacomo travaillèrent ensemble sur une foule de réalisations en architecture, mais aussi sur l’élaboration d’une centaine de meubles innovants.

Ils sont rapidement devenus un duo inséparable et inarrêtable. Ils s’entendaient à merveille, voyaient les mêmes objectifs et apportaient autant l’un que l’autre dans leurs travaux. Il est impossible d’attribuer le mérite de leurs créations à seulement l’un d’entre eux. 

Visionnaires, ils sont venus bouleverser la vision des meubles modernes. Ils intégraient les couleurs, mais également les styles, matériaux, en brouillant les barrières de la fonctionnalité.  Ils donnaient un nouveau look à des meubles ordinaires, ce qui les rendaient tout sauf inintéressant.

La lampe Arco 

La lampe Arco est surprenante, élégante et pleine de surprises. Chacun de ses détails a été réfléchi. Elle est de loin la création la plus populaire, encore à ce jour, produit par les frères Castiglioni. Elle et ses répliques font toujours partie de nombreux décors contemporains.

L’inspiration derrière cette lampe est venue aux créateurs alors qu’ils marchaient dans la rue. Leur attention a été attirée par quelque chose de banal, soit un lampadaire. Ils voulaient recréer cet objet en une lampe qui serait utile, mais également belle à regarder.

Design

Les meubles novateurs d’Eero Saarinen

Épurés, novateurs et intelligemment dessinés, voilà comment on décrit les meubles créés par Eero Saarinen. L’ameublement imaginé par le designer d’origine finlandaise a traversé toutes les frontières, dont celles de la mode et du temps. Fils du célèbre architecte Eliel Saarinen, on peut dire que Eero avait un brillant avenir tracé devant lui et qu’il a livré la marchandise!

Encore aujourd’hui, notre mobilier est marqué par leurs influences. Dans tous les foyers, on aperçoit des chaises inspirées celle de Charles Eames, des sofas douillets ressemblant à ceux de Florence Knoll et l’extérieur de nos maisons nous rappellent le style unique de Frank Lloyd Wright. Sans le savoir, les designers et architectes d’hier et d’aujourd’hui ont marqué l’intérieur et l’extérieur de nos demeures. L’équipe du Toit et moi vous présentera, au fils des prochaines semaines, une série de ces artistes qui ont changé à jamais l’avenir de nos décors.

Eero Saarinen avait le design dans le sang. Son père était directeur de l’Académie des arts de Cranbook et sa mère, Loja Saarinen, artiste du textile. Le petit Eero avait déjà, à son plus jeune âge, un intérêt marqué pour le design. Il aidait son père à dessiner des meubles et des arrangements pour le campus de Cranbook. Pour suivre la destinée paternel, il choisit d’étudier la sculpture à Paris et l’architecture à Yale. 

Design

Les nouvelles tendances en céramique et en pierre pour la maison

Dévoilées par la compagnie Ciot inc. la semaine dernière, les nouvelles tendances en céramique et en pierre offrent un vent de fraîcheur et un véritable regain d’énergie pour l’hiver à venir. Les couleurs vives, les motifs et les textures opulentes, les finis métallisés et laqués seront à l’honneur, et ce, du plancher au plafond.

Ainsi, les produits en céramique et en pierre ne sont plus uniquement centrés sur la fonctionnalité et la durabilité, mais ils constituent maintenant une mode en soi. Ils rehaussent tout décor en leur donnant un caractère et une élégance sans précédent, a déclaré Kristina Panzera, acheteuse principale de Ciot. Les produits actuels offrent désormais une savante combinaison d’éléments naturels aux allures stylisées.

Design

Florence Knoll, designer d'exception

Même les plus grands talents de ce monde n’admettent pas toujours leur don. Florence Knoll, designer d’intérieur, architecte et femme d’aff aires, a pourtant bien marqué le monde du design intérieur, même si elle ne s’est jamais considérée comme une créatrice. Pourtant, ses meubles, pensés il y a 75 ans, se vendent encore à la tonne aujourd’hui.

Encore aujourd’hui, notre mobilier est marqué par leurs influences. Dans tous les foyers, on aperçoit des chaises inspirées de celle de Charles Eames, des sofas douillets ressemblant à ceux de Florence Knoll et l’extérieur de nos maisons nous rappellent le style unique de Frank Lloyd Wright. Sans le savoir, les designers et architectes d’hier et d’aujourd’hui ont marqué l’intérieur et l’extérieur de nos demeures. L’équipe du Toit et moi vous présentera, au fil des prochaines semaines, une série de ces artistes qui ont changé à jamais l’avenir de nos décors.

Design

La chaise de Ray et Charles Eames

Encore aujourd’hui, notre mobilier est marqué par leurs influences. Dans tous les foyers, on aperçoit des chaises inspirées celle de Charles Eames, des sofas douillets ressemblant à ceux de Florence Knoll et l’extérieur de nos maisons nous rappellent le style unique de Frank Lloyd Wright. Sans le savoir, les designers et architectes d’hier et d’aujourd’hui ont marqué l’intérieur et l’extérieur de nos demeures. L’équipe du Toit et moi vous présentera, au fils des prochaines semaines, une série de ces artistes qui ont changé à jamais l’avenir de nos décors.

Qui aurait pensé qu’une chaise de plastique aurait changé le monde du mobilier? Et bien, pourtant, c’est le cas. La première chaise de plastique à être fabriquée en série fut la chaise de plastique Dining height Side chair Wood base (DSW), du couple Charles et Ray Eames, dont les tous premiers croquis proviennent de 1958.

Qui est Charles Eames?

Toute sa vie, Charles Eames a mélangé les projets. Le designer, architecte, mais aussi directeur était reconnu pour son mode de pensée pragmatique. Avec sa femme, l’homme natif du Missouri souhaitait démocratiser le design intérieur. Il voulait créer de belles choses, mais qui seraient accessibles au plus grand nombre. Le visuel de ses créations devait aller dans le plus de décors possible et devaient répondre aux besoins de toute la population.

Un classique indémodable

Charles et Ray Eames ont présenté leur première chaise DSW au Low Cost Furniture Fair du Museum of Modern Art (MoMA), en 1950. Simple, mais efficace, elle a su tout de suite attirer l’attention de plusieurs. Elle avait des caractéristiques bien à elle : sa coquille était faite d’une seule pièce et était adaptée à la morphologie humaine. La DWS n’était pas encore en plastique, elle était fait de fibre de verre, mais cela a été rapidement changé pour le polypropylène pour des raisons environnementales. La fibre de verre avait été préalablement choisie puisqu’elle était très robuste et difficile à marquer, mais le plastique a démontré qu’il était tout aussi solide. Les couleurs des premières coquilles étaient sobres: des tons de gris, de beige et de blanc cassé.

Les pattes de la chaise étaient quant à elles en bois et légèrement en axe, reliées par de minces lignes de métal. C’est leur forme pyramidale et les barres de métal qui leur ont valu le surnom de pied «tour Eiffel». 

Le design simple, mais élégant de la chaise faisait qu’elle pouvait être ajoutée dans tous les décors, passant par les maisons, les commerces et les bars, ce qui fait qu’elle a connu un succès fulgurant. C’est la compagnie Herman Miller qui se chargea de les produire. La DWS partit ensuite à la conquête du monde grâce à un accord de licence avec Vitra, quelques années plus tard, qui s’occupa du marché européen et du Moyen-Orient. 

De nombreuses déclinaisons

La DSW s’est, avec les années, diversifiée, améliorée et modifiée pour suivre les tendances, mais elle est restée toujours aussi pratique. Coussinés, avec ou sans accoudoir, il y a maintenant une foule de différents modèles tous inspirés de la chaise des Eames. On retrouve également la chaise dans de plus en plus de couleurs. Parfois discrète, elle est versatile, alors qu’elle peut être dissimulée ou ajoutée à une pièce, afin d’introduire une touche de couleurs à notre intérieur.

Les pattes de la chaise aussi ont connu un lot de changements; quatre pattes de métal simples, un piédestal central, version « cat’s cadre base », avec roulettes ou encore en chaise berçante, il est possible de trouver la base de la chaise des Eames dans une foule de déclinaisons, de bois ou de métal ou encore les deux.

Aujourd’hui, la chaise de plastique du couple Eames est un incontournable des décors tendances. Rembourrées, colorées, seules ou autour de la table, on les retrouve dans toutes les gammes de prix et dans tous les décors.

Design

Une collaboration inédite entre IKEA et Virgil Abloh

À compter du 1er novembre, une toute nouvelle collection des plus contemporaines fera son apparition dans tous les magasins IKEA du Canada. Cette collection collaborative en édition limitée, comprend 15 produits qui ont été réfléchis et pensés par le designer de renom Virgil Abloh et l’équipe de création de chez IKEA.

Virgil Abloh

Virgil Abloh, figure emblématique de la mode et du design, est un artiste multidisciplinaire reconnu mondialement. Il cumule d’ailleurs les collaborations avec certaines des marques les plus réputées au monde telles que Nike ou encore Louis Vuitton. 

Des produits recherchés et stylisés

Un travail de recherche a été réalisé afin de transformer les objets de la vie quotidienne pour en faire des objets inusités et uniques. Ainsi, le créateur Virgil Abloh a utilisé des références artistiques pour transformer des articles courants de style minimaliste classique et ajouter une touche d’ironie et d’humour dans les foyers.

«Je suis vraiment heureux que MARKERAD soit prête à être présentée au public. J’ai hâte de voir comment ces objets de tous les jours s’intégreront dans la maison des gens et, avec un peu de chance, les émouvront. Parce que c’est ça, la philosophie qui inspire toute la collection. De la même façon que l’on accroche une œuvre d’art au mur, l’art peut s’exprimer dans des objets comme une chaise, une table ou un tapis. C’est ce qui a été mon premier défi lorsque j’ai créé cette collection avec IKEA», dit Virgil Abloh.

Le travail de création derrière cette nouvelle collection audacieuse a commencé en 2017 alors que Virgil Abloh et IKEA se sont interrogés sur les éléments nécessaires à avoir dans une première habitation tout en tenant compte du style et de la praticité de ces objets. 

«Cette collaboration s’est caractérisée par la curiosité réciproque du champ d’expertise de l’autre et une authentique volonté de s’aventurer sur de nouveaux chemins. En fusionnant nos approches en matière de design, nous nous sommes mis au défi l’un l’autre de penser différemment. Nous avons ainsi créé une collection qui, je le crois, est audacieuse et contemporaine en plus d’être à l’image de notre époque», explique Henrik Most, leader créatif chez IKEA Suède.

La collection MARKERAD 

La collection MARKERAD comprend des produits de base nécessaires lorsque l’on emménage dans sa toute première maison. Les acheteurs pourront entre autres y retrouver des meubles, comme une table, une chaise et un lit d’appoint, ainsi que de petits articles, dont une boîte à outils, une horloge et des tissus. La caractéristique première de ces objets est sans aucun doute leurs propriétés multifonctionnelles. Par exemple, les lits d’appoint peuvent servir de plateforme où dormir, travailler, manger et discuter avec des gens. 

Étant donné que la collection est limitée, celle-ci sera distribuée et vendue de façon unique. Par conséquent, le matin du vendredi 1er novembre, les membres de IKEA Family auront la chance d’être les premiers à pouvoir acheter des produits de la collection. IKEA Family est le programme de fidélité du détaillant. Vous pouvez d’ailleurs vous y inscrire facilement et gratuitement via le IKEAFamily.ca.

Design

Haier dévoile sa gamme de produits connectés

Le fabricant d’appareils électroménagers Haier a dévoilé la semaine dernière de nouveaux produits appelés à révolutionner l’industrie de l’entretien des textiles. C’est à l’occasion du lancement de sa Stratégie de l’industrie du lavage et du soin des tissus Haier 2019, tenue en Chine, qu’il a présenté sa toute dernière gamme de produits connectés.

Développés pour ce que l’entreprise appelle l’ère de l’Internet des vêtements (IdV), les électroménagers ont en commun des technologies révolutionnaires facilitant les tâches du lavage, du séchage et du repassage des vêtements.

Tout d’abord, la machine à laver Qianhe propose une expérience de lavage sans repassage grâce à sa technologie ultrasonique qui convertit l’eau en particules microniques qui pénètrent le tissu des vêtements pour en lisser les plis.

Quant à lui, le lave-linge Yiren est fabriqué sans tambour extérieur réglant ainsi les problèmes de tambour sale qui risque de contaminer les vêtements fraîchement lavés.

Deux autres machines à laver font partie des nouveaux produits Haier dont la laveuse Leader 2 équipée d’un assistant de lavage virtuel rendu possible grâce à l’IA. Ce dernier émet des recommandations sur les réglages de l’entretien et de lavage du linge. Il fonctionne même sans accès Internet. La machine à laver Leader 2 est aussi équipée de la technologie antimoisissure et de douche 3D.

Finalement, la machine à laver Casarte par fusion offre une solution quatre-en-un pour les articles de luxe configurant automatiquement toutes les étapes du lavage jusqu’au séchage selon le tissu des vêtements identifiés par la machine.

«Nous avons élargi le champ d’action de la machine à laver Haier, partant de ses fonctionnalités pour en faire une plateforme de gestion qui supervise le cycle de vie des vêtements dans son ensemble. En rassemblant des ressources multiformes sur la marque de vêtements et les produits de lavage, nos produits peuvent offrir aux utilisateurs des solutions complètes pour le lavage, la protection, le stockage, l’appariement des vêtements et l’achat», a déclaré le responsable de l’unité opérationnelle Haier.

Design

Un plancher de bois franc aux motifs à chevrons

Les motifs à chevron ont résolument la cote. Leur look intemporel, s’adaptant à tout type de décors qu’ils soient modernes ou plus classiques, en fait un élément prisé par les designers, les décorateurs et les propriétaires. Pourtant lorsqu’il est question de reproduire ce motif comme couvre-plancher, les embuches liées à son installation et à son assemblage ont souvent le dernier mot. Plus maintenant! La compagnie canadienne Torlys dévoile une nouvelle collection de planchers de bois franc d‘ingénierie aux motifs à chevrons durable et facile d’installation pour un intérieur qui ne passera pas inaperçu!

Everest Twist se compose de planches à chevrons de ½ po d’épaisseur avec bords biseautés sur les quatre côtés. Munie de joints latéraux brevetés UNICLIC et de joints d’extrémité UNIFIT X, la collection TWIST TORLYS assure une installation simple, efficace et rapide (jusqu’à 50% plus rapide que celle de chevrons traditionnels collés.)

Qui plus est, grâce au joint breveté UNICLIC, ce couvre-plancher peut se désassembler et se réinstaller dans la pièce ou la maison de votre choix. 

Everest Twist peut par ailleurs être installé en pose flottante (recommandée par le fabricant), collée ou clouée. Il convient à toutes les pièces de la maison y compris le sous-sol. Il peut par ailleurs être installé sur un plancher au chauffage radiant et ne requiert aucune moulure de transition sur des surfaces allant jusqu’à 30 pi x 30 pi.

Des propriétés épatantes

Dotées d’un noyau de fibre de bois ultra-stable et ultra-dense (HDF) conçu pour résister aux enfoncements, les planches Everest Twist se composent d’une sous-couche fixe de liège CorkPlus BLEU dotée de la protection antimicrobienne Microban. Cette dernière agit de manière efficace pour repousser la prolifération de moisissure et de mildiou à la source des taches, des odeurs et de la détérioration des planchers. La sous-couche de liège permet aussi une meilleur insonorisation du plancher en plus d’accroitre le confort en procurant plus de chaleur au sol.

Everest Twist est aussi écologique. En plus de sa sous-couche faite de liège recyclé, le couvre-plancher est conforme aux normes régissant la qualité de l’air les plus rigoureuses au monde.

Trois couleurs offertes

Ce type de plancher se décline en trois couleurs sobres et élégantes aux finis subtils et légèrement texturés. Les planches s’installent aisément pour créer des motifs à chevrons simples ou doubles.

Garantie

Le bois franc d’ingénierie « smart floors » s’accompagne d’une garantie à vie sur la structure et les brèches (ouverture des joints) lors d’un usage résidentiel, et d’une garantie contre l’usure allant jusqu’à 35 ans.

Source : v2com

Design

Tendances dans l'ameublement; style, confort et praticité

Le changement de saison est souvent accompagné d’un désir de revamper l’intérieur de sa maison et d’y apporter un souffle nouveau inspiré des tendances actuelles. Bien que le printemps ne tarde à s’installer, l’achat de nouveaux meubles est une excellente façon de redorer l’espace et d’apporter une petite touche de nouveauté en attendant l’arrivée du soleil. Ameublements Tanguay vous propose des mobiliers au goût du jour à la fois pratiques, stylisés et confortables. Voici quelques produits qui pourront aiguiller vos recherches pour l’achat de nouveaux mobiliers.

Des meubles multifonctionnels

Le confort étant un critère de sélection très important pour les consommateurs, l’aspect fonctionnel des meubles est également de plus en plus recherché. Ameublements Tanguay propose d’ailleurs une vaste gamme de produits multifonctionnels qui allient confort et praticité afin de désencombrer l’espace et de multiplier les espaces de rangement.

Pour le salon, les sectionnels «medias flipper» sont très populaires. Ce meuble convertible passe de sofa à chaise longue et à lit pour répondre à tous vos besoins. Les composantes modulaires permettent également d’opter pour différentes configurations. Ainsi, il est possible d’obtenir un gain d’espace en déplaçant uniquement une partie du mobilier. Pour une soirée cinéma ou pour recevoir des invités, ce produit est idéal. Plusieurs modèles offrent aussi du rangement sous l’assise, vous n’aurez qu’à sortir vos couvertures et vos oreillers pour une soirée télé dans le confort de votre foyer.

Avec l’avènement des mini-maisons et la forte popularité pour les condominiums, la superficie des habitations est grandement diminuée, l’économie d’espace apparaît alors un enjeu important pour les acheteurs. Dans le cas de la chambre à coucher, il est possible d’optimiser l’espace tout en ajoutant du rangement supplémentaire en optant soit pour un lit cabine escamotable ou bien un lit muni de plusieurs tiroirs.   

Design

Loft de Silestone: nouvelle série de Cosentino

Exposée pour la première fois à la Foire du design du Canada de Toronto en janvier, la compagnie espagnole Cosentino a lancé sa nouvelle série de produits, Loft de Silestone. Elle contient deux nouvelles couleurs et une texture inédite de matériau.

Cosentino chapeaute plusieurs marques de mobilier, mais Silestone se démarque spécialement pour ses comptoirs de cuisine et de salle de bains faits de quarts naturels à 94 %. Silestone est aussi le nom du matériau utilisé pour créer les meubles de la compagnie. Pas seulement pour les comptoirs de cuisine et de salle de bains, le Silestone peut avoir plusieurs autres utilités.  Il peut être utilisé pour les revêtements de murs, de planchers, de comptoirs de bar, de meubles, etc.

La nouvelle série Loft de Silestone est marquée par la tendance industrielle et architecturale. Avec ses surfaces naturelles, la série propose des pièces contemporaines et modernes. En plus d’avoir sa place dans tous les décors, ces nouveaux comptoirs ont toutes les qualités qui ont fait la réputation des produits Silestone. Ils sont résistants aux chocs, aux tâches et aux rayures. Ils sont offerts en plusieurs couleurs, textures et épaisseurs.

Il y a deux nouvelles couleurs dans cette nouvelle gamme sophistiquée. La première, Brooklyn, présente une finition grise avec des contrastes et des effets aléatoires uniques. Le meuble, avec cette couleur, devient la pièce maîtresse de l’espace par son caractère rustique et industriel. 

La seconde se nomme Silver Lake et elle saisit par son audace. Elle a une identité forte et élégante. Sur une base de blanc, elle est empreinte de dégradés de gris. 

Finalement, la toute dernière nouveauté de la série Loft de Silestone: sa texture Silestone Raw.  Toujours sous la tendance de l’industriel, elle reproduit les caractéristiques des matériaux de construction, comme le béton, avec sa finition mate et son élégance. 

On peut retrouver les produits Silestone dans plusieurs commerces de la région.

Design

Plusieurs nouveautés pour Planchers Mirage en 2019

En soulignant l’arrivée de 2019, Planchers Mirage a fait l’annonce des nouvelles textures offertes pour ses planchers de bois franc. Leur éventail de choix est maintenant plus garni, ce qui permet à tout le monde d’y trouver le style qu’il recherche, afin de créer son espace de rêve.

La collection Admiration gagne deux textures

De prime abord, on retrouve deux nouvelles textures pour la collection Admiration qui regroupe des teintes étonnantes, au goût du jour. La première, la texture brossée, est faite pour les familles actives. Son relief camoufle les marques reliées aux imprévus de la vie. Plus audacieuse, la texture engravée fait quant à elle apparaître les variations de couleur du bois, en donnant au décor un look plus naturel. Dans les deux cas, le plancher devient un élément clé de la pièce.

Il y a quatre couleurs dans lesquels on peut retrouver ces textures : Charcoal, Rio, Savanna et Isla. Ces deux nouvelles textures peuvent être combinées au fini DuraMatt de Mirage. Rappelons que ce fini donne l’impression d’un plancher huilé, sans les efforts et les difficultés liées à son entretien en plus de le rendre plus robuste. Le fini rend le revêtement mat et soyeux et fait ressortir la beauté naturelle du bois.

Le vice-président ventes et marketing chez Boa-Franc, fabricant de la marque Mirage, est persuadé que ces nouvelles textures plairont aux clients. Il affirme, par voie de communiqué de presse : «Ces nouvelles textures dans la collection Admiration sont un véritable vent de fraîcheur et sauront plaire autant aux consommateurs à la recherche d’un plancher actuel s’accommodant à leur style de vie qu’aux architectes et designers.»

Texture brossée pour le Chêne blanc naturel

La compagnie québécoise a aussi profité de la nouvelle année pour annoncer un ajout du coté des textures pour l’essence de chêne blanc, qui est combinée avec le fini DuraMatt. La texture brossée est maintenant disponible pour cette essence épurée et très demandée. Elle rend le bois résistant aux marques et a un caractère chaleureux qui égaie les pièces.

On retrouve les nouvelles textures de chêne blanc brossé dans deux collections. La première est la collection Naturels, où on peut se procurer un chêne blanc Exclusif brossé et un chêne blanc Caractère brossé. Ils se démarquent par leurs couleurs riches et apaisantes. En nouveauté, on retrouve aussi cette combinaison d’essence et de texture dans la collection Sweets Memories, avec son chêne blanc Carousel qui donne au décor de la lumière et un look moderne.

Ces textures combinées au fini DuraMatt apportent une qualité supérieure aux produits. «[Cette combinaison est] parfaite pour répondre aux fortes demandes des architectes, designers et consommateurs désireux d’obtenir un look naturel, intemporel, mat et qui sort de l’ordinaire », continue M. Williams.

Les planchers Mirage sont reconnus depuis plus de 35 ans partout au Québec pour la qualité, la durabilité ainsi que la beauté de leurs produits. Conçus et fabriqués par l’entreprise Boa-Franc, à Saint-Goerges, la marque ne cesse de surprendre et d’innover avec ses produits durables.

Design

Une toilette pour chien qui a de la gueule

Vous rêvez depuis longtemps d’offrir à votre ami à quatre pattes une solution plus esthétique et efficace que le fameux «pipi pad» déposé dans un coin du salon? Le designer Alain Courchesne a conçu un produit qui devrait vous plaire. Le Doggy Bathroom est ni plus ni moins qu’une toilette pour chien dont le design s’harmonisera parfaitement à votre décoration intérieure.

Lui-même propriétaire d’un lévrier italien âgé de trois ans nommé Sterling, Alain Courchesne a créé une solution novatrice pour faciliter l’apprentissage de la propreté chez les chiens de petite taille tout en permettant à leur maître de continuer à profiter d’un aménagement intérieur soigné et moderne.

Le Doggy Bathroom se définit ainsi comme un enclos rectangulaire fait de plastique antibactérien équipé de tapis absorbants disposés à l’horizontale et à la verticale. Ce dernier est évidemment destiné à un usage intérieur, mais il peut aussi servir à l’extérieur, lorsqu’installé sous une zone couverte.

Solution permanente ou temporaire pour la propreté de votre animal, il offre un environnement sécurisant et confortable pour pitou tout en créant une barrière d’intimité visuelle pour les maîtres.

Son design est par ailleurs moderne, épuré et intemporel. Il s’intègre aisément à toutes les pièces de la maison ou du chalet.

Dévoilé lors de l’Expo SuperZoo de Las Vegas en juin dernier, le Doggy Bathroom est offert en prévente depuis janvier sur la plateforme de financement participatif Kickstater. Si vous désirez encourager le designer et son ami Sterling en vous procurant l’une de ces toilettes pour chien, vous avez jusqu’au 14 mars 2019 pour le faire.

Design

Grands prix du design: les lauréats dévoilés

C’est le 10 janvier dernier, au Casino de Montréal, que s’est déroulée la 12e édition des Grands prix du design, une soirée fort attendue par les membres de l’industrie. Cette année, ce sont pas moins de 85 projets qui ont été récompensés pour leur excellence, leur originalité et leur caractère distinctif.

Les Grands prix du design est un concours annuel qui met de l’avant des projets réalisés au cours des deux dernières années par des designers d’intérieur, des designers industriels, des architectes et des architectes paysagistes du Québec.

Les lauréats sont choisis par un jury composé d’experts des domaines du design d’intérieur, de l’architecture, de l’architecture de paysage et des communications. Ils sont dévoilés lors d’une soirée fastueuse tenue en début d’année au cours de laquelle on lance également la plus récente édition du magazine Intérieurs. Ce dernier présente une édition spéciale dédiée entièrement aux projets lauréats. Il s’agit d’une source d’inspiration pour les professionnels et les amateurs de design de partout à travers le Québec.

Voici quelques-uns des projets lauréats 2019. Pour en voir davantage, visitez le prixdesign.com.

Source: v2com

Design

Recycler des produits en meubles, c’est possible!

De plus en plus populaire dans le domaine de la décoration, des créateurs s’intéressent à la réutilisation de produits pour construire. Ayant une conscience collective environnementale grandissante, plusieurs consommateurs y adhèrent et font davantage attention à ces efforts lors de l’achat d’un produit. Saviez-vous qu’il se fait aussi des meubles à partir de matériaux recyclés? Différentes compagnies mettent au point des pièces de mobilier faites à partir de matériaux recyclés. Que ce soit ici au Québec ou à travers le monde, les ébénistes, manufacturiers et menuisiers travaillent pour faire des pièces élégantes, de qualité, mais aussi écoresponsables.

KUNGSBACKA, par Ikea

Le géant du meuble suédois a lui aussi décidé de participer à ce virage vert. L’un de ses produits, KUNGSKACKA, est une porte d’armoire moderne faite de bois recyclé. On y a ajouté une pellicule de plastique créée à partir de bouteilles PET recyclées. «Environ 25 bouteilles d’un demi-litre sont utilisées pour chaque porte», peut-on lire sur le site d’Ikea. Sur le marché depuis plus d’un an, cette porte présente un look moderne et épuré.

En fin de vie, elles pourront aussi être recyclées et transformées en quelque chose de nouveau. Cette création s’inscrit dans l’éthique d’Ikea qui tente de développer des méthodes de travail qui respectent l’environnement le plus possible.

Les portes KUNGSBACKA ont la même garantie que les autres meubles de cuisine de la compagnie, soit 25 ans. Elles sont disponibles sur le site Web de la compagnie et en magasin.

Design

Un «je ne sais quoi» français qui inspire la planète

Quel est le lien entre la première dame, Brigitte Macron, le chorégraphe Benjamin Millepied et la chanteuse Christine and the Queens... en dehors du fait qu’ils sont tous Français? Selon Vincent Grégoire du bureau de conseil international en style et innovation à l’agence NellyRodi, ils possèdent chacun un certain je ne sais quoi — cet attribut indéfinissable, qui rime avec charme naturel, «effortless chic» et le sens du beau. C’est ce «je ne sais quoi» français qui sera mis à l’honneur, à l’occasion de Maison&Objet Paris, en janvier prochain, qui aura pour thème d’inspiration «Excuse my french».

Rendez-vous international des professionnels de l’art de vivre, de la décoration d’intérieur et du design, le Salon Maison&Objet propose deux fois par année des sources d’inspiration, en décryptant les tendances d’aujourd’hui et de demain. 

Qui détermine le thème inspiration?

Pour chaque édition de Maison&Objet, l’agence NellyRodi, société de conseil en innovation et en création, analyse les dernières tendances sociologiques et les habitudes de consommation afin de proposer un thème d’inspiration en osmose avec l’air du temps. 

Un thème plusieurs variantes

Au-delà de la note humoristique, «Excuse my french» pose un regard sur un phénomène indéniable : le retour de la France au premier plan international. 

«Il y a une nouvelle curiosité pour les Français à l’étranger, une sorte de fascination», affirme Vincent Grégoire. Pour lui, cette impulsion peut être en partie attribuée à la mondialisation : « Dans un univers qui s’uniformise, où tout devient pareil, on s’attache aux exceptions et aux différences». 

Le Pays des Lumières est reconnu depuis des lustres comme une référence incontestable dans les domaines des arts, de la mode et du design. Pour certains, l’Hexagone représente l’essence même de l’élégance. Mais on assiste actuellement à une renaissance. Une nouvelle vague de créateurs cosmopolites adoptent une approche multiculturelle, détournant le chic français en y injectant des inspirations venues d’ailleurs dans un esprit de fusion. 

«Une profusion de petits éditeurs et autres petites maisons françaises réinventent les savoir-faire traditionnels pour imaginer des produits innovants et exclusifs. »

Selon M. Grégoire, l’importance de la «French Tech» est également primordiale. Paris abrite le plus grand incubateur de start-up au monde, Station F. Également, de nombreuses entreprises françaises sont des chefs de file dans le domaine des nouvelles technologies et contribuent à apporter des changements révolutionnaires à nos intérieurs.

En ce qui a trait au monde du design, les designers français débordent de talents. Ces derniers se distinguent par leur style que Vincent Grégoire qualifie de classique avec une «twist» qui apporte une certaine excentricité et extravagance, une note d’irrévérence et d’audace typiquement française.

Tous ces éléments forment des composantes essentielles du fameux «je ne sais quoi» français.  Ces acteurs, qui œuvrent dans le domaines de l’art de vivre, de la décoration d’intérieur et du design français seront rassemblés lors du salon Maison&Objet Paris, du 18 au 22 janvier 2019. Pour les visiteurs, qui proviendront des quatre coins du globe, le salon parisien sera donc l’occasion de découvrir de nouveaux designers et de nouvelles marques de l’Hexagone.

Source : Maison&Objet

Design

Les lauréats des Grands prix du design dévoilés le 10 janvier

L’événement se tiendra au Cabaret du Casino de Montréal et sera animé par nul autre qu’Herby Moreau, journaliste, animateur, chroniqueur des plus «jet set», que l’on surnomme à juste titre, le chasseur d’étoiles.

La soirée qui aura pour thème Tropical Lush, promet d’être «punchée» et rafraichissante. 

Un évènement attendu

Les Grands Prix du Design est un concours annuel visant à mettre à l’avant-plan le talent des designers et des architectes québécois. Il constitue une vitrine contemporaine de projets témoignant du talent de la communauté du design et de l’architecture au Québec. 

Rendez-vous incontournable, le Gala des Grands Prix du Design est l’occasion de récompenser le talent de la communauté du design au Québec et ce, qu’il s’agisse d’aménagement résidentiel, commercial, institutionnel, de bureau ou de design de produits. 

Magazine INTÉRIEURS

Les projets lauréats feront l’objet d’une publication dans l’édition spéciale du magazine INTÉRIEURS qui est entièrement dédié au concours. Cette publication se veut un véritable outil de référence et de promotion. Elle sera d’ailleurs lancée en primeur le soir du Gala, au Casino de Montréal.

Design

Torquemada une collection inspirée de l’inquisition espagnole

Depuis sa création, en 1968, la société italienne Driade collabore avec les designers les plus renommés pour proposer aux consommateurs une véritable philosophie «d’habiter la maison». Plus qu’un manufacturier de meubles, Driade a fait sa marque grâce à son mobilier dont le design repose principalement sur les matrices d’architecture et d’urbanisme.

Philippe Starck fait partie de la liste bien garnie de créateurs de renommée internationale qui collaborent aux collections de Driade. Parmi ses conceptions les plus marquantes pour cette société italienne, on retrouve la collection Torquemada, qui se compose d’un ensemble fauteuil, tabouret, chaise et table, en bois massif. Outre son design aux lignes épuré et ses variantes de finition (rouvre brossé, rouvre brossé avec assise ciselée, hêtre laqué opaque texturisé dans les couleurs blanc, gris, jaune, gris lavande ou beige poudré), cette collection se distingue par le thème qui entoure sa création.

Imaginée par Starck dans le cadre de la 56e édition du «Salone internazionale del mobile 2017» de Milan, Torquemada By Starck, s’inspire du thème de la Révolution. Plus précisément, afin de se démarquer autour du thème de la Révolution, Driade avait invité plusieurs concepteurs à créer des pièces autour de la référence aux dispositifs de tortures lors de l’inquisition espagnole à la fin du XVe siècle.

Tomás de Torquemada, Grand Inquisiteur d’Espagne, c’est imposé comme la source d’inspiration de Starck. Reconnu pour son austérité, sa dévotion et son érudition, Torquemada a donné à l’Inquisition espagnole une importance et une puissance sans précédent. En outre, il a joué un rôle décisif d’initiateur dans la Reconquista de l’Espagne musulmane, ainsi que dans la persécution et l’expulsion des juifs d’Espagne. Ce personnage espagnol est souvent décrit comme un symbole des horreurs de l’Inquisition, de l’intolérance religieuse et du fanatisme cruel (Encyclopædia Britannica). 

Dans la collection Torquemada By Starck de Driade, de subtils détails d’assemblage rappellent le thème des dispositifs de tortures. 

L’assemblage par éléments en acier inoxydable effet miroir des chaises et tabourets se veut un rappel des jambes liées par un carcan, ou des menottes. Tandis que les jambes en écartement et sectionnées de la table font référence aux dispositifs de tortures lors de l’inquisition espagnole.

Un exercice de réflexion sur l’objet qui nous démontre que l’histoire peut influencer la création et le design, même lorsqu’il s’agit d’une période historique plus obscure.

Design

Quand la technologie s’invite à la salle de bains

En 2019, plus que jamais, la technologie sera présente dans nos intérieurs. Que ce soit les appareils connectés ou les produits intelligents, la technologie sera partout et la salle de bains n’y échappera pas. Les fabricants de robinetterie et autres accessoires destinés à cette pièce d’importance sont d’ailleurs nombreux à avoir déjà lancé sur le marché des produits innovateurs, performants et hautement technologiques visant à améliorer l’expérience des consommateurs. Le Toit & Moi a fait un survol de ce qu’on retrouve actuellement sur le marché.

Miroir avec éclairage intégré

Ceux qui en possèdent un vous diront qu’ils ne peuvent plus sans passer. Les miroirs avec éclairage intégré sont particulièrement appréciés pour la routine beauté quotidienne, le maquillage, le rasage de la barbe et la coiffure. Leur éclairage à DEL est doux et d’une efficacité remarquable.

Alors que certains miroirs avec éclairage intégré remplacent carrément les luminaires jadis présents dans la salle de bains, d’autres offrent un éclairage d’appoint dont l’intensité peut être ajustée au besoin.

Les miroirs sont généralement munis de boutons tactiles. Certains modèles intègrent aussi d’autres fonctionnalités comme le miroir à éclairage DEL intégré de Bain Dépôt qui est équipé d’un haut-parleur Bluetooth.

Porte-serviettes chauffants

Sans doute la moins spectaculaire des innovations apportées à la salle de bains, mais l’une des plus accessibles, le porte-serviette chauffant est un petit ajout au confort quotidien. Imaginez sortir de la douche et vous envelopper dans une serviette tiédie, un réel bonheur.

Diverses compagnies proposent un tel produit à commencer par Warmlyyours et Bain Dépôt. 

Toilettes sans contact

Même les toilettes deviennent technologiques. Qui l’eut cru? Chez Kohler, on propose notamment des toilettes sans contact, le modèle à une pièce San SouciR et le modèle à deux pièces CimarronR. Tout comme les robinets sans contact, il suffit de passer sa main près du capteur pour activer, dans ce cas-ci, la chasse d’eau.

Le même fabricant nous propose également d’autres innovations comme un siège de toilette avec lumière à DEL intégré, parfait pour les pipis nocturnes.

Mais la palme de l’innovation en matière de toilette revient définitivement à la compagnie Toto et à son modèle Neorest 700H. Ce dernier, avec siège bidet intégré, propose non seulement l’ouverture et la fermeture du couvercle de façon automatique, mais il est également équipé d’un système de purification d’air, d’un siège chauffant avec lumière à DEL intégré, de trois modes de nettoyage (arrière, avant et doux) et d’un système de contrôle de la température de l’eau. Il possède par ailleurs sa propre télécommande et peut enregistrer les préférences de deux utilisateurs. Il est offert pour la coquette somme de 8840$.

Douches programmables

La douche ne sert plus uniquement à se laver, elle offre désormais une expérience détente complète. En effet, les douches sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses à être dotées de fonctionnalités étonnantes. Chez Kohler, par exemple, le système DTV+ permet à l’utilisateur de contrôler l’eau, le son, la vapeur et la lumière, via un écran tactile. Concrètement, le système permet d’enregistrer six préréglages pour six expériences distinctes. 

Chez Moen, on propose un système un peu moins sophistiqué, mais qui possède néanmoins les caractéristiques les plus recherchées. Le système U by Moen permet l’ouverture et la fermeture de la douche, l’ajustement de la température de l’eau et le contrôle de la durée de la douche d’un simple clic. Il est même possible d’activer le système vocalement avec l’assistant personnel intelligent Alexa de Amazon.

Riboel a pour sa part présentée la GeniusTM Shower en 2017. Il s’agit d’une douche électronique qui permet le contrôle de l’ouverture, de la fermeture et de la température de l’eau d’un simple clic.

Baignoires

Élément de détente par excellence, la baignoire offre maintenant une expérience qui se rapproche de plus en plus de ce qu’offrent les spas. Chez Kohler par exemple, la technologie VibrAcoustic intègre l’hydrothérapie, soit la thérapie par l’eau.

Des haut-parleurs dissimulés derrière la coquille de la baignoire émettent des ondes sonores qui résonnent partout dans le corps de l’utilisateur déliant ainsi les tensions. D’autres haut-parleurs permettent également de profiter de ses airs favoris via son téléphone intelligent ou sa tablette, au moyen d’un câble auxiliaire ou d’une connexion sans fil Bluetooth.

Les baignoires munies de la technologie VibrAcoustic offrent aussi la chromathérapie avec séquence de huit couleurs.

D’autres technologies sont évidemment disponibles sur le marché.

Design

Faites-le plein de découvertes

RÉDACTION PUBLICITAIRE / La 38e édition du Salon des métiers d’art du Saguenay – Lac-Saint-Jean s’est amorcée mercredi dernier sous le signe de la nouveauté. Cette année, l’événement prend en effet une tout autre dimension avec l’arrivée de producteurs du terroir parmi les artisans. Ainsi, la visite du Salon devient une occasion de faire le plein de découvertes artistiques et gourmandes avec la présence de dix entreprises agroalimentaires.

Le Toit & Moi a eu l’occasion de visiter le salon. Voici quelques-uns de nos coups de cœur parmi les artisans et producteurs présents.

Design

Un nouveau site pour le «Meuble du Québec»

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Après avoir créé la signature «Meuble du Québec» en 2017, voilà que l’Association des fabricants de meubles du Québec (AMFQ) lance meubleduquebec.com un site développé avec la collaboration du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec.

Faisant partie intégrante de sa stratégie pour promouvoir le meuble québécois, le nouveau site Web se veut un outil de découverte, de recherche et d’inspiration pour les consommateurs.

L’ensemble des membres de l’AMFQ y sont répertoriés. On les trouve en effectuant une recherche par type de produit ou par fabricant. Une section Inspirations permet également aux internautes de découvrir les tendances de l’heure en plus d’obtenir des conseils, trucs et astuces en rapport à l’achat de meubles (choix de tissus, qualité de fabrication, design, etc.)

L’objectif derrière le lancement de meubleduquebec.com est évidemment d’offrir une plus grande visibilité aux fabricants de meubles québécois, ce qui va de pair avec toute la campagne «Meuble du Québec».

«L’AFMQ a constaté une demande grandissante chez les Québécois pour l’achat de meubles faits au Québec, mais également une difficulté pour les consommateurs à les trouver en magasin. Nous avons donc lancé la signature Meuble du Québec, afin de fournir un repère incontournable pour les Québécois et de favoriser le développement d’un réflexe d’achat local pour ces biens de consommation qui sont au cœur de notre quotidien», a déclaré Pierre Richard, président-directeur
général de l’AFMQ par voie de communiqué.

La signature «Meuble du Québec» est ainsi mise gratuitement à la disposition des fabricants et des détaillants qui peuvent l’utiliser pour identifier les meubles d’ici en magasin, lors d’exposition, dans leur publicité et bien sûr sur le Web.

Quant à lui, le site Internet Meuble du Québec devient une référence pour les consommateurs à la recherche de meubles québécois.

Acheter local

Saviez-vous que ce sont plus de 25 000 travailleurs qui oeuvrent dans l’industrie québécoise du meuble? Créatrice d’emploi, cette même industrie est également porteuse d’avenir d’un point de vue environnemental. En effet, l’achat de meubles fabriqués au Québec permet aux consommateurs de réduire leur empreinte environnementale, notamment grâce à la réduction des émanations de gaz à effet de serre produit lors du transport international.

«Les consommateurs québécois sont de plus en plus exigeants quant à la protection de l’environnement et cela oblige les fabricants d’ici à adopter un «virage vert».Dès la conception des produits, nous devons penser à l’économie d’énergie, au choix des matériaux, à la réduction du gaspillage et la limitation des déchets. Ce souci va jusqu’au choix des solvants et des produits de finition. Certains optent maintenant pour des «tissus bios» certifiés, par exemple. Évidemment, c’est la fabrication de meubles non seulement beaux, mais durables qui est fondamentalement le meilleur choix pour l’environnement», affirme Theodore Homa, directeur général de G. Romano, fabricant de meubles québécois.

L’achat local permet aussi dans bien des cas de profiter de l’option de fabrication sur mesure.

Design

La forêt source de création

RÉDACTION PUBLICITAIRE / L’ébéniste Martine Girard a développé un créneau particulier : elle crée des pièces à partir de sections d’arbres à l’état brut. Créative et passionnée, elle conçoit uniquement des pièces sur mesure et chaque concept qu’elle développe est unique.

«Ce qui est le plus difficile lorsqu’on travaille directement avec des sections d’arbres, c’est qu’on dépend de la nature. Je crée donc en fonction des arbres que m’offre la nature. Aussi, puisqu’il n’y a pas une bûche ou un arbre identique, je ne fais jamais deux pièces pareilles. J’essaie aussi de marier le beau et l’utile. J’aime que les objets que je conçois aient une fonction, que les gens les utilisent au quotidien», explique l’ébéniste propriétaire de De l’arbre à la table. 

«Les tables d’appoint sur pied d’acier que j’ai conçues dernièrement, je les ai créées avec ma fille Julie, sur l’inspiration du moment. Pour combler les trous de certains rondins, j’ai ajouté des incrustations de pierres, puis j’ai enduit le bois de résine d’époxy. Pour d’autres, j’ai seulement recouvert la tranche de bois d’huile danoise. Ce type de produit est vraiment plaisant à créer puisque le dessus de la table varie d’une fois à l’autre, étant donné que je ne travaille jamais avec la même bûche. En ce qui a trait aux pieds d’acier, je les crée sur-mesure et c’est l’entreprise Art Soudure qui les confectionne.»

Design

Fabrique1840: nouvelle vitrine pour les artisans canadiens

RÉDACTION PUBLICITAIRE / La Maison Simons a lancé, le 10 octobre dernier, un nouveau marché en ligne appelé Fabrique1840. L’entreprise familiale de Québec, qui œuvre depuis 178 ans dans le domaine de la mode, a créé cette nouvelle communauté de vente de détail pour offrir une vitrine d’exception aux talentueux artisans canadiens.

Cette dernière met en vedette une large sélection de créations allant des objets décoratifs et d’art contemporain aux accessoires de mode et à la papeterie.

 « Avec Fabrique1840, nous voulons former un écosystème dans lequel tout le monde trouve son compte, explique Peter Simons, copropriétaire et président de Simons. Il faut créer une destination qui soutient et célèbre notre créativité et nos valeurs. L’économie canadienne a des racines coopératives et communautaires. »

Maison

Floraison sur canapé

Le canapé refleurit, façon herbier, nature morte, jardin anglais ou ikebana, l’art floral japonais. Regard sur une tendance en éclosion.

Selon l’expression anglaise three is a trend, à partir de trois éléments récurrents, nous avons une tendance. Eh bien voilà qu’IKEA offre une nouvelle housse fleurie pour son canapé Ektorp, qu’un sectionnel floral de Moroso s’est taillé une place au dernier Salon du meuble de Milan et que les jardins anglais s’invitent sur les sofas d’Anthropologie.

Design

Laissez vous surprendre par les Passages insolites

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Jusqu’au 14 octobre 2018, découvrez Passages Insolites dans la ville de Québec. Ce parcours déambulatoire libre, qui en est à sa 5e édition, réunit neuf œuvres d’art public temporaires dans un tracé qui s’étend de la gare du Palais jusqu’au quartier Petit Champlain.

Tantôt ludiques, tantôt introspectives, mais toujours surprenantes, ces œuvres d’art singulières surgissent à travers l’architecture historique de ce secteur pour vous offrir une relecture actuelle des espaces urbains qu’elles habitent.

De jour comme de soir, arpentez librement les rues du secteur pour aller à la rencontre de ces œuvres hors du commun qui animent les espaces publics du quartier avec ludisme tout en présentant une réflexion sur le monde dans lequel nous évoluons. 

Activité inclusive et accessible, Passages insolites vous donnera un accès inusité aux créations d’artistes visuels et collectifs d’architectes du Québec et du Canada. Cette expérience artistique unique est tout simplement merveilleuse. 

Design

Les luminaires finalistes de l’International Lighting Design Competition

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Le L A M P (Lighting Architecture Movement Project) a dévoilé les luminaires finalistes en vue de la 5e édition de l’International Lighting Design Competition qui se tiendra à Vancouver le 18 septembre prochain.

Voici les 10 luminaires finalistes :

  • OVO par Adrian Fisher, Vancouver, BC, Canada
  • Boom par Stickbulb/RUX Studios, New York, NY, USA
  • Apollo Chandelier par Taylor McKenzie-Veal,  Chicago, IL & New York, USA
  • Just Another Lamp par David Grifols, Barcelona, Spain
  • L n°004 par Pierric De Coster, Antwerp, Belgium
  • Cube Petra par Stanev, Philadelphia, PA, USA
  • Mito par Tom Fereday, Melbourne, Australia
  • EastWest Light par Ákos Huber, Kecskemet, Hungary
  • Portal par Mark Kinsley, Chicago, IL, USA
  • Orbital Series par Michel Duvernet, Nelson, BC, Canada

Ces luminaires ont été jugés par certains des plus grands leaders mondiaux de l’industrie de l’éclairage. Ils se sont distingués parmi plus de 142 candidatures en provenant de 85 villes et de 28 pays.

Design

MAISON&OBJET: Soyons «Virtuous»

RÉDACTION PUBLICITAIRE / MAISON&OBJET, salon des professionnels de l’art de vivre et de la décoration d’intérieur, a dévoilé le thème phare de son édition d’automne, qui se déroulera à Paris du 07 au 11 septembre 2018. « Virtuous » sera le thème autour duquel s’articulera le nouveau Cahier d’Inspirations et tout ce qui en découle (conférences, ateliers, présentation de produits, etc.).

Rendez-vous incontournable des amateurs de tendances, MAISON&OBJET est l’événement par excellence pour connaître les grands thèmes, les tendances et les métiers de demain dans les domaines du design, de l’architecture et tout ce qui touche de près ou de loin la maison. 

À chaque édition, soit en janvier et en septembre, MAISON&OBJET établit un thème Inspirations pour faire ressortir les influences plurielles, transversales qui imprègnent le marché et balisent l’avenir. Pour analyser les nouvelles tendances de consommation et en illustrer une thématique majeure, les organisateurs du salon sollicitent les meilleurs experts.

MAISON&OBJET a confié la conception et la scénographie entourant le thème d’Inspirations de septembre 2018 à l’Agence NellyRodi. La société de conseil en innovation et en création, basée à Paris, Tokyo et New-York, investira l’Espace d’Inspirations et le Café-Librairie avec le thème «Virtuous». 

Vincent Grégoire, de l’Agence NellyRodi est le concepteur et scénographe de l’Espace d’Inspirations et du Café-Librairie MAISON&OBJET PARIS de septembre 2018. Ce dernier a accepté de décortiquer en cinq point le thème « Virtuous ».

Design

Des baignoires nouvelles vagues

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Le fabricant montréalais d’ameublement de salle de bains WETSTYLE inaugurera l’automne et l’hiver prochains trois nouveaux modèles de baignoire au design inédit: Cloud, Straight et Wave.

Conçues par le WETSTYLE Design Lab, ces pièces sont représentatives de la fabrication artisanale et de la simplicité stylistique qui contribuent au renom de la marque. Chacun des modèles, arbore un style recherché, et se caractérise par ses lignes à la fois contemporaines et intemporelles. 

Non seulement ces baignoires sont d’un esthétisme incomparable, mais en plus, le confort et la fonctionnalité sont des critères qui ont primé tout au long du processus de conception. Elles sont donc extrêmement bien pensées et s’intègrent parfaitement à tous types d’aménagements.

« Nous avons conçu cette série de baignoires pour répondre aux besoins variés des consommateurs, explique Mark Wolinsky, président de WETSTYLE. Nous recherchons une allure moderne qui ne se démodera jamais. Que l’espace du bain soit petit ou grand, que la maison soit ancienne ou neuve, ces baignoires s’y intégreront parfaitement. En présentant Cloud, Straight et Wave, nous espérons inspirer les consommateurs à rechercher de baignoires innovantes et leur faire prendre conscience que le luxe sur mesure ne leur est pas inaccessible. »

Design

Des oeuvres en Lego

Rédaction publicitaire / Un artiste de Miami a trouvé le moyen de vivre de son art en faisant rêver petit et grand. Dante Dentoni réalise de fabuleuses sculptures à partir de blocs Lego. Ces créations, qui n’ont rien à voir avec de simples maquettes à assembler, sont de véritables œuvres originales, ludiques et spectaculaires qu’il intègre carrément dans les murs.

Pour ce faire, l’artiste utilise des legos recyclés, du ciment, du bois et parfois des vis. Il incorpore ses créations dans les murs, les plafonds et même les celliers de ses clients. Rien ne semble impossible pour le créateur. Mais attention, s’il vous prenait l’envie de faire appel à ses services, sachez que ces créations valent leur pesant… de Legos. On parle ici d’œuvres sur mesure dont le prix débute aux alentours de 12000$ américain selon le journal Daily Mail.

Pour suivre son travail, visitez sa page Facebook ou abonnez-vous à son compte Instagram. Dante Dentoni y partage des photos et vidéos de ses plus récentes créations.

Photos tirées de Facebook

Design

HanStone dévoile sa collection Boutique

RÉDACTION PUBLICITAIRE / HanStone dévoile sa toute dernière collection de surfaces de quartz, inspirée de quelques-unes des destinations les plus courues du monde. La collection Boutique se compose de sept différentes surfaces de quartz uniques, sophistiquées, fantaisistes et à la fine pointe de la technologie.

rir une collection aux lignes pures et fraîches mettant en vedette des veines marbrées. Le summum de l’élégance!

Fabriquées au Canada, dans son usine de London en Ontario, les surfaces de quartz offrent une qualité remarquable et un design hautement recherché.

«Notre nouvelle collection Boutique a été soigneusement conçue pour répondre à la tendance constante pour la classique palette de blancs feutrés combinés à des veines bien pensées qui donnent un style intemporel à votre lieu résidentiel», affirme Jennifer Donati, directrice du marketing chez HanStone Canada.

Sept couleurs, sept motifs, sept destinations 

Avec sa collection Boutique, HanStone nous propose sept nouvelles couleurs et nouveaux motifs de quartz inspirés de destinations étonnantes: Yorkville, Montauk, Chatilly, Monterey, Mercer, Whisler et Soho.

Design

Bien plus qu'un hamac

RÉDACTION PUBLICITAIRE / En 2017, elle remportait le prix «Best outdoor group seating» à l’exposition «Hospitality Design» de Las Vegas. Depuis, cette entreprise de l’Oregon n’a cessé de faire parler d’elle et ses produits se retrouvent maintenant aux quatre coins des États-Unis. À quand la conquête du marché canadien?

Kodama Zomes conçoit et fabrique des structures suspendues haut de gamme à mi-chemin entre le hamac, la chaise suspendue et la balançoire. Le concept élaboré vise à promouvoir le confort et la vie à l’extérieur.

Les zomes sont faits d’une structure tubulaire en acier ainsi que de sangles en polyester tissées. Leur design n’est pas sans rappeler celui des dômes géodésiques.

Ils peuvent être accrochés à de grands arbres ou encore suspendus sur trépied à l’intérieur ou à l’extérieur.

Modèles offerts

Le modèle Lounger, prisé des complexes hôteliers, des spas et autres établissements de détente, peut accueillir de trois à quatre adultes. Il est possible de le personnaliser en choisissant le fini de la structure, la qualité et la couleur du tissu, la qualité de la mousse des coussins, ainsi que le type de support désiré (sur trépied, attache pour un arbre ou deux arbres, attache pour structure en bois, etc.)

L’entreprise propose aussi la Pod, un modèle de plus petite dimension, plus abordable et accessible. Ce dernier peut accueillir deux adultes.

Propriétés apaisantes

N’étant suspendus qu’à partir d’un seul point d’ancrage, les zomes produisent un doux mouvement de balancement qui apaise et invite à la détente La qualité de finition du produit permet aux utilisateurs de se laisser porter par le mouvement des zomes en toute quiétude. 

Kodama Zomes

C’est en 2013 que Kodama Zomes a vu le jour en Orégon, aux États-Unis. L’entreprise qui conçoit et fabrique des produits suspendus de haute qualité,  s’est donné comme mission de promouvoir la santé et le bien-être grâce aux «zomes». Ces structures au design unique et élégant sont fabriquées à la main.

L’entreprise qui distribue partout à travers les États-Unis travaille présentement à développer le marché canadien et québécois. Pour le moment, les commandes en provenance du Québec sont traitées cas par cas.

Pour plus d’information : kodamazomes.com