Les plus délicieuses courges sont assurément celles d'hiver, puisqu'elles sont généralement plus sucrées que leurs homonymes qui poussent durant l'été. De plus, les courges d'hiver sont riches en nutriments et se conservent entre trois et six mois.

Des cucurbitacées décoratives et nutritives

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Octobre, c’est le mois des courges et de la citrouille. Alors que les gens créent leurs décorations d’Halloween, les cucurbita pepo aux airs effrayants font leur apparition devant les maisons. Or, les citrouilles et les courges ne sont pas uniquement décoratives. Ces cucurbitacées sont délicieuses et surtout, elle comportent de nombreuses vertus médicinales et nutritionnelles.

Un concentré vitaminé

Courges poivrées, courgettes, courges spaghetti, courges musquées, citrouille, potimarrons… quelque soit la variété, les courges sont des plus nutritives. Leur forte teneur en bêta-carotène, permet de conserver une bonne vision, en plus d’aider à la croissance des os ainsi qu’à bien régulariser le système immunitaire. 

Elles contiennent également du manganèse, du potassium, du magnésium, de la vitamine C, de la vitamine B9 et de la vitamine B6. 

À ce concentré vitaminé s’ajoute une bonne quantité d’antioxydants, notamment de lutéine et de zéaxanthine. Ces deux antioxydants jouent un rôle important au niveau de la protection de la rétine, l’organe sensible de la vision. Les propriétés antioxydantes des courges favorisent aussi une meilleure conservation des cellules corporelles.  

Fait intéressant, il n’y a pas que la chair des courges qui contienne des antioxydants, les graines aussi! D’où l’intérêt de cuisiner la chair et les graines. On évite ainsi le gaspillage alimentaire et on profite au maximum des bienfaits de cet aliment.

Visitez les producteurs locaux

Les courges et la citrouille sont cultivées dans la province depuis des lustres et font partie des traditions du terroir québécois. Puisque la période de récolte bat actuellement son plein, profitez des belles fins de semaines du mois d’octobre pour vous rendre directement chez les producteurs pour acheter vos cucurbitacées. Vous y retrouverez des courges et citrouilles d’une fraîcheur inégalable et profiterez d’une plus grande variété qu’en épicerie.

De plus, certains producteurs proposent l’autocueillette, vous pourrez donc joindre l’utile à l’agréable!

Conseils de conservation

Le secret de la conservation des courges d’hiver repose d’abord dans la qualité de celles-ci. Si vous voulez conserver vos courges d’hiver entières, ces dernières doivent être fermes et intactes, sans taches et sans craquelures. 

Les courges d’hiver doivent être conservées dans un endroit frais (10 à 15 ºC / 50 à 59 ºF), sec et bien aéré. Il faut aussi entreposer celles-ci à l’abri du froid, de la chaleur et de la lumière.  Autre point important, il faut conserver la tige de la courge afin d’éviter la déshydratation. 

Surtout, ne réfrigérez pas vos courges d’hiver, à moins que celles-
ci soient coupées ou cuites.

La chair de la courge se congèle aussi très bien. Par contre, avant de congeler les morceaux de courges, il faut préalablement blanchir ceux-ci durant quelques minutes et les refroidir immédiatement. Il est conseillé d’emballer les morceaux de courge  dans des sacs conçus pour la congélation. Ces derniers se préserveront plus longtemps. 

On peut aussi faire cuire les morceaux de courge durant 15 à
20 minutes pour ensuite en faire une purée qui se conservera au congélateur jusqu’à 12 mois.

Sources : 

www.courgescie.com

www.alimentsduquebec.com