Cette cour d’inspiration scandinave et le reste de cette résidence de l’arrondissement des Rivières ont remporté le Mérite d’architecture de la Ville de Québec en 2018.
Cette cour d’inspiration scandinave et le reste de cette résidence de l’arrondissement des Rivières ont remporté le Mérite d’architecture de la Ville de Québec en 2018.

Une cour arrière à la scandinave [PHOTOS]

Francis Higgins
Francis Higgins
Le Soleil
On a parfois recours au style scandinave pour décorer un salon ou une chambre, mais plus rarement quand vient le temps de dessiner une maison et sa cour arrière. Pourtant, la recherche du hygge — ce sentiment de bien-être issu de l’art de vivre danois — peut aussi être une source d’inspiration à l’extérieur, comme en fait foi la terrasse de cette résidence unifamiliale lauréate d’un Mérite d’architecture de la Ville de Québec.

Terminée en 2018, la construction de l’arrière-cour de cette maison de l’arrondissement des Rivières comportait son lot de défis. D’abord, la municipalité possède une servitude qui empiète sur une partie du lot et en limite les possibilités. Ensuite, la topographie du terrain ne se prêtait pas à tous les designs.

La firme d’architecture Onico et l’équipe d’aménagement paysager de Regard Vert ont tôt fait de rencontrer les clients, avant le début du chantier, pour trouver la manière idéale d’implanter la piscine. Cette dernière était indispensable pour les clients, raconte Simon St-Pierre, président de Regard Vert, quitte à revoir l’architecture de la maison. Bref, valait mieux être proactif que réactif.

Une fois l’emplacement du point d’eau assuré (une piscine de béton autoportante), M. St-Pierre et son équipe se sont attaqués au design au reste de la terrasse. Au programme, des lignes simples, un décor épuré, des matériaux naturels, soit les piliers du design scandinave.

Cette cour d’inspiration scandinave et le reste de cette résidence de l’arrondissement des Rivières ont remporté le Mérite d’architecture de la Ville de Québec en 2018.

«Il a vraiment fallu s’assurer d’avoir une certaine sobriété malgré l’ampleur et le design de la maison, explique le paysagiste. On se devait d’être minimaliste, de miser sur des lignes épurées et de bien choisir nos matériaux. C’était une question d’harmonie avec l’ensemble du projet.»

Dans cette confection signée Construction Midalto et Regard Vert, on a donc préféré les lignes bien droites, à l’exception de deux petites courbes dans la plate-bande et dans le muret d’enrochement. On a réutilisé le cèdre teint pâle du porche avant de la résidence pour les murs extérieurs et le toit de la terrasse couverte, sa pâleur contrastant avec le gris foncé des briques voisines. Des pavés gris pâle (Beaton Hill couleur opale de la compagnie Rocvale) ont été posés pour recouvrir uniformément le sol. Finalement, on a installé une fenestration généreuse et des garde-corps vitrés pour laisser circuler la lumière naturelle (essentielle au Québec comme en Scandinavie).


« Au fond, ce qui compte dans ce design scandinave, c’est le sentiment de bien-être et la quiétude qu’on ressent quand on s’assoit dans cette cour »
Simon St-Pierre, président de Regard Vert

Le prix d’un pareil projet? M. St-Pierre préfère se «garder une petite gêne» (ce qui est un indice en soi!).

«La cour est comme la cerise sur le sundae. Son aménagement avec des niveaux de terrasse, un coin-repas et une piscine semble faire partie de la maison. Tout en étant convivial et sécuritaire pour les enfants, se félicite M. St-Pierre. Au fond, ce qui compte dans ce design scandinave, c’est le sentiment de bien-être et la quiétude qu’on ressent quand on s’assoit dans cette cour.»