Pour une nouvelle pelouse, quelle solution choisir ?

RÉDACTION PUBLICITAIRE, Collaboration spéciale / Quand arrive le temps d’ensemencer de la pelouse sur un nouveau terrain ou sur une partie réaménagée, trois solutions s’offrent aux gens. Ils peuvent opter pour les plaques de gazon cultivé, le semis de graines ou l’hydro-ensemencement.

Gazon cultivé

Le gazon cultivé représente une solution intéressante qui permet d’obtenir des résultats rapides. Ce qui permet de réduire de la prolifération de plantes indésirables et une protection instantanée du sol contre l’érosion. L’investissement en argent est plus important, mais les chances de réussite sont très élevées. La surface à couvrir doit être considérée avant de prendre une décision.

Des entreprises régionales comme la gazonnière de Normandin se spécialisent dans la préparation de gazon cultivé et d’un gazon nordique, bien adapté à notre climat.

Avant de commander du gazon cultivé, mais il faut alors bien préparer le terrain et s’assurer d’avoir une terre de qualité. On peut appliquer si nécessaire un engrais qui favorise l’enracinement. Le meilleur temps pour le poser est au printemps et à l’automne. L’engozonnage peut aussi se faire en été, alors il faut s’assurer de bien arroser la surface après la pose.

Ensemencement par semis

L’ensemencement par semis coûte moins cher que la pose de gazon cultivé. Cette façon de faire peut s’avérer utile et efficace pour les petites surfaces de terrain à couvrir. Comme le temps de germination est d’au moins deux semaines, les gens doivent être patients avant d’obtenir des résultats et il peut arriver que la surface soit clairsemée au début.

Avant de procéder, il est préférable de se faire conseiller sur le type de semences à choisir. Selon que votre terrain soit ensoleillé ou ombragé et selon le type de sol, un mélange adéquat vous sera proposé.

Il faut bien préparer le terrain. S’il ‘agit d’une nouvelle terre, il faut l’étendre, égaliser le terrain et s’assurer qu’il n’y ait pas de roches, bois ou autres résidus. Il vaut mieux utiliser un distributeur de graines qui va permettre un ensemencement uniforme. Par la suite, il faut recouvrir les graines d’une fine couche de terre à l’aide d’un râteau à feuille. Idéalement, il faut procéder au roulage de la surface avec un rouleau pour augmenter le contact de la semence avec le sol.

Les opérations durant la période d’établissement sont cruciales pour obtenir une pelouse dense, vigoureuse et en santé. Il faut maintenir le sol humide durant les 2 premières semaines en arrosant 2 à 3 fois par jour pendant environ 30 minutes. Par la suite, il faut arroser aux deux à trois jours, s’il n’y a pas eu de pluie.

Avant de tondre, une première fois, il faut attendre que la pelouse ait atteint 10 cm.

L’ensemencement hydraulique

Une troisième solution s’offre aux gens, l’hydro-ensemencement. Il s’agit d’un procédé relativement simple qui consiste à arroser avec un équipement spécialisé un mélange composé d’eau, de semences, de fertilisants et d’une couche protectrice à base de paillis.

Ce procédé est moins cher que le gazon cultivé et plus cher que les semis. Les résultats sont assez rapides avec une germination de 3 à 5 jours. Il s’agit d’une solution très efficace pour gazonner des endroits difficiles d’accès comme les buttes et collines ou endroits obstrués par des arbres ou arbustes.

La préparation du terrain est la même que pour les semis et le gazon cultivé.