Plein feux sur les foyers d’extérieur

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Au cours des cinq dernières années, on les a vus prendre une part de marché de plus en plus grande. Aujourd’hui, on les retrouve à peu près partout, dans les commerces proposant des produits saisonniers autant que dans les boutiques spécialisées. Les foyers d’extérieur au gaz et tables à feu ont véritablement la cote et la flamme n’est pas près de s’éteindre!

Alors qu’ils sont désormais bien présents dans nos intérieurs, les foyers au gaz gagnent la cour arrière. Il faut dire que le «outdoor living», ou vie à l’extérieur, est une tendance plus forte que jamais. Après les cuisines extérieures, les Québécois aménagent maintenant des salons extérieurs auxquels s’intègrent parfaitement les foyers au gaz.

Ces derniers offrent de nombreux avantages par rapport aux foyers au bois qui de prime abord nécessite la manipulation et l’entreposage de bois. Ainsi, non seulement les foyers au gaz sont faciles d’utilisation et d’entretien, mais ils sont aussi très esthétiques, s’intègrent facilement dans les aménagements paysagers existants et ils ne requièrent pas de cheminée, ni de pare-étincelles.

Le «patioflamme» avec bûches ou braises de verre de Napoléon peut être utilisé seul ou intégrer à un aménagement en pierre. Il peut être utilisé sur les surfaces de bois, de pierre, de brique ou de béton. Le modèle parfait pour réchauffer les soirées entre amis à la maison, au camping ou au chalet.

De nombreux modèles offerts

«Les grandes compagnies comme Napoléon proposent des «patioflames», des tables de «patioflame» et des brûleurs de différents formats pouvant s’intégrer facilement à pratiquement tous les types d’aménagements», mentionne Claude Perron, directeur des succursales Maçonnex de Saguenay et d’Alma. «Certains modèles peuvent être déposés directement au sol, d’autres sont intégrés à une table à feu ou à un aménagement en pierre», souligne-t-il. 

Les modèles, comme les options d’aménagement, sont en effet nombreux pouvant ainsi répondre au besoin de tout un chacun. Si certains les intègrent dès la conception des plans de leur nouvel aménagement, d’autres les ajoutent simplement à une terrasse ou un patio existant. 

Le prix des foyers d’extérieur débute à quelque 260$ (chez Napoléon) et peut grimper à plus de 1000$ selon le modèle choisi. Il est aussi possible de faire l’ajout, dans certains cas, de déflecteur en verre, de grillage de sécurité ou encore de remplacer les braises de verre inclut par un ensemble de braises de verre d’une autre couleur ou encore par des roches
de rivière.

Quant à la performance des brûleurs, elle loin d’être négligeable.

«Il y en a à partir de 20 000 Btu et plus. Certains appareils peuvent être très performants, on parle de 50 000 ou 60 000 Btu. Ce n’est donc pas que pour l’esthétique qu’on les choisit, mais aussi pour la chaleur et le confort qu’ils procurent», confirme M. Perron.

Le fabricant Napoleon n’est évidemment pas le seul à offrir des foyers d’extérieur, bien qu’il possède une grande expertise en la matière. L’entreprise québécoise Cuinox se distingue également avec ses produits hauts de gamme.

Cuinox propose différents modèles de foyers d’extérieur de luxe développant jusqu’à 60 000 Btu. L’entreprise conçoit également des tables à feu sur-mesure.

Dans le cadre du Festival des vins de Saguenay, Maçonnex, en collaboration avec différents partenaires dont Napoléon et Cuinox, accueillera les festivaliers dans un aménagement extérieur complet. Il sera alors possible de voir en démonstration différents modèles de foyers d’extérieur.