Jardiner est bon pour la santé du corps et de l’esprit. Plus encore, il s’agit d’un remède drôlement efficace pour combattre l’ennui.
Jardiner est bon pour la santé du corps et de l’esprit. Plus encore, il s’agit d’un remède drôlement efficace pour combattre l’ennui.

Jardiner pour combattre l’ennui

C’est scientifiquement prouvé, jardiner est bon pour la santé. Non seulement s’occuper de notre jardin nous garde actifs et renforcit nos muscles, mais cela contribue également à diminuer notre stress en ayant un effet thérapeutique sur nos nerfs.  C’est donc dire que jardiner est bon pour la santé du corps et de l’esprit. Plus encore, il s’agit d’un remède drôlement efficace pour combattre l’ennui et mettre un peu de soleil dans nos vies.

Alors que le mercure indique à peine quelques degrés de plus que zéro, vous vous demandez sans doute comment diable profiter des bienfaits du jardinage. Eh bien, sachez que cette pratique consiste avant tout à semer, planter, mais aussi entretenir et favoriser la croissance des végétaux. S’il est impossible de le faire au jardin à l’heure actuelle, il est tout à fait possible de le faire bien encabané chez soi, car la culture des végétaux prend de multiples formes.

Faire ses semis

En prévision du beau temps, pourquoi ne pas préparer vos semis. Même les enfants peuvent prendre part à l’activité et s’initier au plaisir du jardinage.

La préparation des semis a de nombreux avantages. Elle permet d’une part d’économiser de l’argent par rapport à l’achat de petits plants en serre, et d’autre part, elle offre la possibilité de découvrir de nouvelles variétés potagères.

Il existe en effet de nombreuses variétés de semences dont plusieurs se retrouvent chez les artisans semenciers du Québec. Même en période de confinement, alors que les Fêtes des semences prévues aux quatre coins de la province ont dû être annulées, il est possible de commander ces semences en ligne. Profitez-en pour découvrir les semences du patrimoine, celles des fruits et légumes anciens, les semences hybrides et autres.

Si vous débutez dans la préparation de semis, il est conseillé de vous attaquer à des semis plus faciles à réussir comme ceux des fines herbes, des cerises de terre et des tomates-cerises qui auront en plus une belle productivité cet été.

Fines herbes

Les serres de la région ont d’ores et déjà commencé à distribuer leurs plants de fines herbes chez les épiciers. Profitez de votre sortie hebdomadaire chez votre marchand pour mettre la main sur un pot de basilic, de coriandre ou de thym.

Ces plantes vivaces se cultivent très bien en pot. On les garde à l’intérieur tout l’hiver et au retour du beau temps, on se permet de les placer directement sur le balcon avant de les réintroduire dans la maison à l’automne.

En ayant sous la maison des fines herbes fraîches, vous pourrez les ajouter à vos plats préférés, les transformer en beurre ou en huile, les faire sécher ou bien congeler.

Pousses et germes

Produire ses pousses et ses germes est simple et accessible à tous. Qui plus est, on peut le faire à l’année ce qui nous permet d’avoir des produits frais et nutritifs sous la main, en tout temps.

Ce qu’il faut savoir, c’est que les pousses ou micropousses sont le résultat de semences plantées dans un terreau alors que les germinations sont des graines qu’on laisse simplement germer dans l’eau.

Les germes prennent de 2 à 10 jours à se former alors que pour les pousses, il faut compter de 7 à 21 jours avant consommation.

Pour l’un comme pour l’autre, il est recommandé de se procurer des semences de qualité. Il faut éviter d’utiliser des graines destinées au potager puisque celles-ci sont généralement enrobées de pesticides et sont toxiques.

Plusieurs entreprises offrent leurs produits en ligne comme les compagnies québécoises De germe en pousse et Mano Verde.

Pour en savoir plus sur la technique de culture de pousses et sur la technique de germination, consultez notre précédent article sur le sujet.

Plantes d’intérieur

Si vous n’avez que faire de cultiver légumes et fines herbes, rabattez-vous sur les plantes d’intérieur. Certaines comme les succulentes et les cactus sont particulièrement faciles à entretenir pour ceux et celles qui n’ont pas le fameux pouce vert.

Vous pourrez ensuite explorer d’autres espèces de familles botaniques qui se cultivent bien en pot. Éventuellement, vous pourrez même vous amuser à produire de nouveaux plants grâce au bouturage.

Pour des conseils avisés sur l’entretien des plantes d’intérieur, consultez le site espacepourlavie.ca ou renseignez-vous auprès de votre commerçant spécialisé.