Fonte des neige et gazon : les bonnes pratiques

Il n’aura fallu qu’une fin de semaine ensoleillée pour que déjà, plusieurs propriétaires se lancent à l’assaut de leur banc de neige. Eh oui! Comme si gratter la cour en hiver n’était pas suffisant, voilà que certains s’évertuent à pelleter la neige accumulée sur leur terrain pour «la faire fondre plus rapidement». Mais cette pratique est-elle vraiment bénéfique?

Si on se fit aux sites spécialisés en entretien paysager et en traitement de la pelouse, il vaudrait mieux laisser Dame Nature faire son travail.

Tout au long de l’hiver, la neige agit comme couche protectrice. Elle protège le gazon contre les intempéries, les périodes de gel et de dégel, mais aussi contre les ravageurs. La retirer de façon prématurée, au printemps, n’aiderait ainsi en rien votre gazon. Au contraire, cela pourrait lui occasionner plus de tort que de bien.

Par ailleurs, une fois la fonte des neiges complétée, vous devriez éviter de marcher sur la pelouse et de la râteler tant et aussi longtemps qu’elle sera gorgée d’eau. Autrement, la terre, encore tout humide, aura tendance à se compacter sous votre poids. Cela nuira notamment à l’enracinement du gazon.

Laissez aussi le temps aux graminées (composant majoritairement le gazon) de sortir de leur période de dormance et d’entreprendre leur phase de croissance. Vous ne voudriez pas arracher toute une section de gazon sain pensant que les brins sont morts alors qu’ils sont sur le point de reprendre de la vigueur.

Préparer son terrain

Une fois que votre pelouse aura repris un peu du poil de la bête, là, il sera temps de la ratisser afin d’enlever les herbes mortes, les roches et le sable accumulés pendant l’hiver. Vous pourrez ensuite terreauter les endroits dégarnis et ensemencer les zones endommagées.

C’est aussi au printemps que vous pourrez effectuer la première tonte de la saison. Pour donner de la force à votre pelouse, coupez-la à environ 5 cm du sol. Par la suite, vous pourrez revenir à une hauteur normale de 7,5 cm. Fertilisez également votre gazon avec un engrais naturel qui lui fournira les matières nutritives dont il a besoin.

Si votre sol est très compact, n’hésitez pas à l’aérer. L’aération devrait se faire avant l’ensemencement ou la fertilisation.