Pestos, vinaigrettes, huiles aromatisées, une pléiade de recettes mettant en vedette les fines herbes sont disponibles sur le net. Assurez-vous toujours de respecter les méthodes de conservation.

Conserver ses fines herbes - Pratique et économique

Tout l'été vous avez profité de fines herbes fraîches pour parfumer vos viandes, vos salades, vos marinades et même vos desserts. À l'approche de l'automne, vous voyez venir les mijotés, les soupes et autres plats réconfortants et aimeriez également pouvoir y ajouter quelques feuilles ou quelques branches de vos herbes favorites. Pourquoi alors ne pas récolter les fines herbes qu'il vous reste et les conserver en prévision de la saison morte.
Il est possible de sécher la plupart des fines herbes à l'air libre, telles que l'origan, le thym, le basilic et le persil. On peut aussi les sécher en sacs ce qui est idéal pour les fines herbes dont on souhaite conserver les graines plutôt que le feuillage ou les tiges.
Selon l'artisan semencier Jardins de l'Écoumène, le meilleur temps pour récolter ses fines herbes est lorsque celles-ci commencent à fleurir. C'est à ce moment que leur goût est le plus concentré donc riche en saveur et parfait pour la récolte.
On recommande de les cueillir tôt le matin, tout juste après la rosée, laissant suffisamment de temps aux plantes pour sécher. Autrement, on s'assure de les sécher manuellement avec du papier absorbant.
Aussi, lors de la récolte, on conserve les jeunes feuilles qui poussent sur les deux tiers supérieurs des tiges et on se permet de rejeter celles situées plus au bas, plus vieilles et moins goûteuses.
Astuces de conservation
Il existe différentes techniques de conservation pour vos fines herbes, la plus populaire étant sans doute le séchage.
Il est en fait possible de sécher la plupart des fines herbes telles que l'origan, le thym, le basilic et le persil à l'air libre. On peut aussi les sécher en sacs ce qui est idéal pour les fines herbes dont on souhaite conserver les graines plutôt que le feuillage ou les tiges. C'est le cas de la coriandre, de l'aneth et autres variétés.
Dans les deux cas, on ficèle les herbes par petits bouquets. Il est bien important de faire des paquets de petite dimension afin de permettre à l'air de circuler entre les feuilles et les tiges et ainsi éviter la formation de moisissure.
On les suspend ensuite dans un endroit aéré et de préférence à l'abri du soleil. Pour les paquets placés en sacs, il faut penser à utiliser un sac suffisamment grand pour que les feuilles ne touchent ni au fond ni au côté.
Il faut d'une à deux semaines pour que les fines herbes sèchent complètement. Une fois chose faite, on conserve les feuilles entières dans des flacons hermétiques, bien identifiés.
Il est aussi possible de sécher les plantes au four, à très basse température (autour de 500 C). Il suffit alors d'étendre les herbes sur une plaque à biscuit en prenant soin de bien les espacer, et on laisse sécher de deux à quatre heures en laissant la porte du four entrouverte pour que l'air circule.
Finalement, une autre méthode de conservation fort efficace est la congélation. Vous pouvez congeler les herbes en petits paquets, en les emballant hermétiquement dans un sac de plastique pour congélation ou encore dans un morceau de papier d'aluminium.
Vous pouvez aussi hacher vos fines herbes avant de les placer dans des bacs à glaçons et de les couvrir avec de l'eau ou de l'huile.
Une fois congelées, les fines herbes se conservent jusqu'à six mois.
Transformez vos fines herbes
Vous avez des fines herbes en grande quantité, conservez-en une partie séchée ou congelée et transformez le reste. Pestos, vinaigrettes, huiles aromatisées, une pléiade de recettes mettant en vedette les fines herbes sont disponibles sur le net. Assurez-vous toujours de respecter les méthodes de conservation.