67 % des ingénieurs et architectes qui ont participé à l’Étude de marché pour le bois de structure dans la construction non résidentielle au Québec ont affirmé qu’il est très ou assez facile de construire des bâtiments en bois.

Les défis du bois

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Est-il difficile de construire en bois ? Ingénieurs et architectes sont d’avis que non. 67 % des répondants qui ont participé à l’Étude de marché pour le bois de structure dans la construction non résidentielle au Québec, enquête menée pour le compte de Cecobois, ont affirmé qu’il est très ou assez facile de construire des bâtiments en bois. Comment expliquer alors le fait que l’acier et le béton demeurent plus prisés ? En combinant les avis des ingénieurs et architectes qui ont participé au sondage, le coût d’une structure en bois, la difficulté d’estimation et de conception sont perçus comme les principaux obstacles à l’utilisation du bois comme matériau de structure pour les bâtiments non résidentiels.

Adapter les programmes universitaires

D’autre part, 82% des répondants au sondage mené pour le compte de Cecobois estiment que la conception en bois et les produits du bois devraient être davantage enseignés dans les facultés d’architecture et de génie.
À ce chapitre, l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) fait figure de leader. En effet, l’établissement universitaire a procédé, en 2012, à une refonte de son baccalauréat en Génie civil pour y intégrer le matériau bois.

Afin de poursuivre le développement des compétences en lien avec le matériau bois chez les professionnels de l’industrie de la construction (architectes, ingénieurs, entrepreneurs généraux, chargés de projets, enseignants, etc.), le Centre du savoir sur mesure (CESAM) de l’UQAC a mis sur pied, depuis quelques années, différentes formations portant sur le matériau bois, ainsi qu’une communauté de pratique sur le matériau bois (www.uqac.ca/espace-bois). Le CESAM organise également des missions de transfert d’expertise, via la communauté de pratique Réseau Espace-bois. D’ailleurs, une mission en Colombie-Britannique vient tout juste d’être complétée. L’activité s’est déroulée du 11 au 17 mars dernier. Une vingtaine de participants issus de l’industrie de la construction ont participé à cette mission de transfert d’expertise. Les professionnels ont pu se familiariser avec les pratiques en construction bois de la Colombie-Britannique, visiter des usines de fabrication de produits structuraux et s’entretenir avec des ingénieurs et architectes reconnus comme des leaders dans le domaine de la construction bois. En outre, ils ont eu la chance de visiter le North Vancouver City Hall en compagnie de l’architecte Michael Green et ont visité l’usine de BC Passive House avec l’ingénieur et associé d’Equilibrium Consulting, Éric Karsh.

Le projet Origine a été complété en 2017. Il s’agit d’un édifice à condos de 13 étages, dont 12 étages en bois massif et un podium de béton. L’édifice, qui est situé dans l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, à Québec, fait 40,9 m de haut.

Des bâtiments porteurs d’avenir

Le matériau bois a fait de grandes avancées au cours des dix dernières années. Les efforts déployés par le gouvernement du Québec et l’industrie du bois ont redonné au bois ses lettres de noblesse, notamment en ce qui a trait à l’utilisation du bois dans la construction non résidentielle. Toutefois, il y a loin de la coupe aux lèvres, puisque beaucoup d’infrastructures sont encore érigées sans que le bois soit envisagé.

Heureusement, des projets d’envergure sont porteurs d’avenir pour la structure bois au Québec. Les projets comme le complexe Arbora à Griffintown, qui regroupe 3 bâtiments de 8 étages en bois lamellé-croisé (CLT) totalisant 434 unités d’habitation, les Condos Tod, un immeuble de 6 étages en bois totalisant 46 unités de condo situé dans Bois-Franc, un quartier novateur inspiré du nouvel urbanisme, le complexe d’habitation 8 Duplessis situé sur les berges de la rivière Saint-Maurice à Trois-Rivières, immeuble de 6 étages avec une ossature de bois fabriqué en usine par Barrette Structural, le projet Origine, immeuble de 13 étages (40,9 m de haut), dont 12 étages en bois massif, érigé dans l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres à Québec, le Centre de découverte et de services du Parc national des Îles-de-Boucherville dont la structure est entièrement faite de bois, ainsi que l’édifice à bureaux écologique Synergia de Saint-Hyacinthe, bâtiment de 6 étages présentant une structure apparente en bois, constituent des modèles forts inspirant. Souhaitons que ces réalisations encouragent d’autres promoteurs et organismes à se lancer dans des projets de ce genre, partout dans la province.

Source: Cecobois

Le 8 Duplessis se démarque par son immeuble de 6 étages avec ossature de bois fabriqué en usine par Barrette Structural. Le complexe est situé à Trois-Rivières, sur les berges de la rivière Saint-Maurice. Le projet devrait être complété pour juillet 2018.

Les programmes du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec

En endossant la Charte du bois et en mettant en place la Stratégie d’utilisation du bois dans la construction au Québec, le gouvernement s’est engagé à favoriser la construction de bâtiments de moyenne et grande hauteur en bois et à encourager la recherche et l’innovation dans le domaine. Dans ce dessein, le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP) a mis en place des programmes pour encourager et soutenir les intervenants de l’industrie qui ont des projets mettant en valeur le bois.

En outre, les programmes Vitrine technologique pour les bâtiments et les solutions innovantes en bois et Innovation Bois, sont des programmes majeurs qui, dans les années à venir, permettront au bois de s’imposer davantage et, du même coup, de gagner des parts de marché dans la construction au Québec.

Programme de Vitrine technologique
Depuis 2017, le MFFP offre le Programme de vitrine technologique pour les bâtiments et les solutions innovantes en bois. Il vise à réduire le GES en utilisant le bois en remplacement de matériaux dont l’empreinte de carbone est plus lourde, tout en développant des systèmes de construction et des solutions novatrices et avant-gardistes. L’aide financière maximale est d’un million de dollars pour les systèmes constructifs et jusqu’à 200 000 $ pour des solutions innovantes.

Programme Innovation Bois
Le Programme Innovation Bois vise à soutenir les entreprises à but lucratif, les centres de recherche et d’enseignement reconnus, ainsi que les organismes spécialisés dans l’industrie des produits forestiers. Ce programme a été créé pour stimuler les investissements dans la réalisation de projets dans l’industrie des produits forestiers ou toute autre industrie utilisant des produits forestiers.

Plus précisément, le programme a pour objectifs :
• d’encourager la recherche appliquée et le développement de produits, de procédés, de technologies et de systèmes innovants destinés à l’industrie des produits forestiers;
• d’accroître progressivement le nombre de projets de démonstration et l’implantation en usine de technologies et produits innovants;
• d’augmenter ou de maintenir la consommation de bois de qualité inférieure (feuillus ou résineux).

Source : Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP)

Le Centre de découverte et de services du Parc national des Îles-de-Boucherville a été créé par la firme Smith Vigeant Architectes. La structure des bâtiments, entièrement faite de bois, met à l’honneur des essences qu’on retrouve dans la nature environnante. Ainsi, le cèdre de l’est est employé comme parement extérieur (en fini naturel) et intérieur (vernis ou blanchi), évoquant la dualité écorce / aubier de l’arbre, tandis que le comptoir d’accueil est fait de chêne blanc et de merisier.
Vue sur l'intérieur du Centre de découverte et de services du Parc national des Îles-de-Boucherville.