Contenu commandité

Construction/Rénovation

Les défauts de construction en baisse

Garantie de construction résidentielle (GCR) a publié, jeudi dernier, les résultats d’une étude sur les défauts de construction. L’organisme à but non lucratif neutre et indépendant, qui a pour mandat d’administrer le Plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs pour l’ensemble du territoire québécois, met ainsi en lumière une amélioration des pratiques en construction résidentielle. Il démontre cependant l’importance de maintenir les efforts en prévention et en surveillance de chantier pour relever le niveau.

«Garantie de construction résidentielle a comme mission première de protéger les acheteurs d’une habitation neuve en prévenant des problématiques avec leur résidence. L’une des façons d’y parvenir est d’amener les entrepreneurs à adopter les meilleures pratiques en construction. Nous avons toujours privilégié la voie de la prévention et cette étude démontre hors de tout doute que cette approche rapporte, tant pour le consommateur que pour l’entrepreneur», affirme Daniel Laplante, président-directeur général de GCR.

À la grandeur du Québec, entre septembre 2016 et décembre 2018, GCR a constaté une baisse importante des défauts de construction sur les chantiers de l’ordre de 54%. Au Saguenay – Lac-Saint-Jean, on parle d’une variation de -40%. C’est donc dire qu’en septembre 2017, GCR identifiait en moyenne 1,88 non-conformité parmi les dix principales non-conformités répertoriées alors qu’en décembre 2018, ce nombre baissait à 1,13.

Parmi les principales non-conformités constatées lors des inspections de chantier, on retrouve :

  1. Solins
  2. Étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau
  3. Lisses d’assise
  4. Protection des mousses plastiques
  5. Ponts thermiques 
  6. Isolation des murs de fondation
  7. Dimension des appuis aux poutres
  8. Protection contre l’humidité
  9. Chantepleures 
  10. Installation de plomberie


Entrepreneurs et acheteurs en sortent gagnants

Il fait nul doute qu’acheter une maison neuve est une source de stress pour les propriétaires. À juste titre, ils souhaitent s’assurer que leur propriété sera conforme au Code du bâtiment et qu’elle répondra à leurs attentes et leurs besoins.

Savoir qu’en cas de non-conformité, leur propriété est couverte par le Plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs est sécurisant.

«L’achat d’une habitation est souvent le plus grand investissement que fera un ménage au cours de son existence. Il faut savoir qu’un retard de livraison d’une habitation ou l’obligation d’effectuer des travaux correctifs peuvent leur causer de nombreux inconvénients et leur générer du stress, que ce soit de devoir vivre temporairement ailleurs ou de devoir entreposer leurs biens. Pour nous, éviter du stress et des désagréments aux acheteurs est la principale raison d’être de notre organisation», indique François-William Simard, vice-président Communications et Relations partenaires de GCR.

Qui plus est, l’étude menée par GCR permet également de constater qu’il est tout à l’avantage des entrepreneurs de bien réaliser les travaux de construction qui leur sont confiés puisque devoir effectuer des travaux corrections peut leur coûter jusqu’à 15 fois plus cher.

Par exemple, selon l’étude, il est près de dix fois plus dispendieux pour un entrepreneur de corriger l’installation et la pose de solins, tous types confondus. Il est également huit fois plus cher de réaliser des travaux correctifs pour l’étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau et il est près de quinze fois plus coûteux d’effectuer des travaux correctifs pour la protection contre l’humidité. L’augmentation significative des coûts s’explique essentiellement par les coûts liés à la démolition pour avoir accès à la zone concernée ainsi que les travaux de rénovation et de finition nécessaire pour remettre le tout en état. Les travaux correctifs requièrent également des matériaux et du temps supplémentaires. 

Pour en savoir davantage sur Garantie de construction résidentielle ou pour obtenir tous les détails de l’étude, visitez le garantiegcr.com

Construction/Rénovation

Congrès Woodrise 2019 : «Bâtir des villes pour les humains et les générations futures»

Les acteurs de l’industrie de la construction en bois ont rendez-vous à Québec, à l’automne 2019.

Du 30 septembre au 03 octobre 2019, la Capitale nationale sera l’hôte de la deuxième édition du congrès Woodrise, une tribune internationale réunissant les principaux intervenants, décideurs et professionnels du domaine de la construction de bâtiments de moyenne et grande hauteur. Ces derniers ont décidé d'unir leurs forces pour faire du bois le matériau essentiel au développement de la ville durable.

Programmation préliminaire

La rencontre, qui se déroulera sous le thème « Bâtir des villes pour les humains et les générations futures », offrira une programmation qui saura répondre, voire dépasser les attentes des participants. 

En outre, les participants auront la chance d’entendre deux conférences d’introduction et pourront prendre part à trois séances plénières touchant des enjeux liés à la construction en bois à l’échelle internationale. 

Dans le cadre de la troisième journée différents ateliers techniques seront proposés aux participants :

•    Performances acoustiques et vibratoires

•    Prévention du risque sismique

•    Sécurité incendie

•    Ressources forestières et produits du bois

•    Marché asiatique de la construction : R&D et marché

•    Conception durable de l’enveloppe du bâtiment. 

La dernière journée du congrès sera, quant à elle, consacrée à des visites sur le terrain.

Salon « B2B »

La programmation comprendra également un salon interprofessionnel de type « B2B » qui permettra aux intéressés d’échanger avec des collaborateurs et partenaires d’affaires potentiels.

Inscriptions

Les inscriptions pour le Woodrise 2019, qui se tiendra au Centre des congrès de Québec, débuteront en février 2019. 

Tous les détails de l’événement, notamment la programmation préliminaire, sont accessibles via le site www.woodrise2019.ca.

Construction/Rénovation

Bilan des mois de janvier à novembre sur les mises en chantier

Entre les mois de janvier et novembre 2018, le nombre de mises en chantier de propriétés a augmenté pour la région métropolitaine de recensement (RMR) de Saguenay, comparativement à la même période l'an dernier. C’est ce que démontre la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL), dans son rapport mensuel du mois de novembre. On y voit aussi que pour la province de Québec, l’ensemble des marchés est resté relativement stable, mais qu’au Canada, les mises en chantier de maisons individuelles étaient à la baisse, soit de 14 %.

Pour Saguenay 

Dans la RMR de Saguenay, le nombre de mises en chantier a connu, tous marchés confondus, une légère hausse. Il y a eu 393 constructions de résidences lors des onze premiers mois de 2018, une augmentation de 6 % comparativement à 2017. Pour ce qui est de la mise en chantier des propriétés absolues, soit les maisons individuelles et les jumelées, la RMR de Saguenay a connu une augmentation de 50 mises en chantier pour la même période de temps l'an dernier. Mbea Bell, analyste pour la SCHL, a expliqué dans son entretien téléphonique avec Le Progrès que cela était dû au regain dans l’emploi des personnes âgées entre 25 et 44 ans dans la RMR. De plus, il a souligné que le marché locatif était en décroissance, dû à un taux d’inoccupation relativement élevé et à un solde migratoire déficitaire. Il y a eu 70 mises en chantier de logements locatifs pour les onze mois de l’année 2018, alors qu’il y en avait eu 105, en 2017.

Au Québec 

Pour le Québec, la mise en chantiers de propriétés a été relativement stable. Le nombre de constructions de maisons individuelles est passé de 5 983 entre janvier et novembre 2017, à 5 801 pour la même période en 2018. Cela représente une diminution de 3 %. Pour ce qui est des autres types de logements, tels que les maisons en rangées, les appartements, et les copropriétés, ils ont connu une augmentation de 2 %, pour se rendre à 30 671 mises en chantier dans les onze mois de l’étude. Au total, le nombre de mise en chantier pour tous les types de résidences à augmenter de 1 % comparativement au même laps de temps l’année dernière. 

Au Canada

La tendance canadienne est un peu différente. Le marché des mises en chantier de maisons individuelles a légèrement chuté, comparativement aux 11 mois de l’année précédente. Il y a eu seulement 50 089 mises en chantiers de résidences individuelles, comparativement à 58 409 l’année précédente. «Au Canada, il est difficile d’établir un constat, puisqu’on prend en compte toutes les provinces. Avec la stabilité du marché québécois, cette baisse serait davantage attribuée aux provinces de l’Ouest. À première vue, ce serait le changement de tendance, marquée par le manque d’espace dans les villes qui incite les promoteurs à construire des logements, ou des jumelés, puisqu’il y a moins de terrains pour des maisons individuelles », a souligné l’analyste. Pour ce qui est des autres types de résidences, le Canada a connu une augmentation de 2 %.

Construction/Rénovation

Greenbuild 2018: une expérience enrichissante pour deux ingénieurs de la région

Depuis plus de deux décennies, le mouvement des bâtiments écologiques aide les gens à comprendre leur rôle dans la protection et la préservation de l’environnement naturel, notamment en tirant parti de l’environnement bâti pour améliorer la santé humaine et le bien-être, atténuer le changement climatique, renforcer l’égalité communautaire et sociale, restaurer et protéger nos écosystèmes, améliorer l’efficacité et la performance des bâtiments et promouvoir le design durable.

Le Greenbuild international Conference & Expo, présenté chaque année en partenariat avec l’USGBC, se veut la plus grande conférence et exposition mondiale dédiée à la construction écologique. Cet évènement d’envergure réunit des chefs de file de l’industrie, des experts et des professionnels de première ligne dédiés à la construction durable. À chaque édition quelque 25 000 membres de la communauté de la construction verte des quatre coins de la planète se donnent rendez-vous pour se revigorer, s’inspirer et partager leurs expériences.

Cette année, le Greenbuild 2018 s’est déroulé à Chicago, du 14 au 16 novembre dernier, sous le thème HUMAN BY NATURE // THE INTERSECTION OF HUMANITY & THE BUILT ENVIRONMENT.

Alexandre Bouchard et Cédrik Turcotte de la firme Martin Roy et Associés Saguenay ont fait partie de la cohorte d’une trentaine de Québécois qui ont participé à l’évènement de l’industrie du bâtiment vert de l’année. D’ailleurs, Alexandre Bouchard, ingénieur, associé et directeur bureau du Saguenay de Martin Roy et Associés est l’un des trois entrepreneurs du Québec à avoir bénéficié du soutien de LOJIQ (Les Offices jeunesse internationaux du Québec) pour prendre part au Greenbuild 2018 à Chicago.

Les deux ingénieurs de Martin Roy et Associés Saguenay sont revenus emballés de leur passage dans la ville des vents.

«Le Greenbuild est assurément le meilleur endroit pour aller chercher de nouvelles connaissances, accroitre son expertise et développer son réseau. Le fait que l’événement comporte un volet de conférences et un volet exposition permet de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs, en plus de découvrir une panoplie de produits novateurs », affirme d’entrée de jeux Alexandre Bouchard.

Construction / Rénovation

Des applications pour vous aider dans vos rénos!

RÉDACTION PUBLICITAIRE / La rénovation de sa maison peut être tout un casse-tête. Avec le budget à prévoir et le rassemblement de tout le matériel nécessaire, il peut parfois être stressant de devoir organiser tous ces travaux. Un coup de main n’est jamais refusé. Plusieurs applications gratuites, tant pour les appareils Apple qu’Android, se retrouvent sur le marché depuis quelques années et peuvent vous aider dans vos démarches. En voici quelques-unes.

IKEA Place (IOS et Android) Pour imaginer votre nouvelle pièce

Il existe plusieurs façons de jouer avec cette application qui vous permet de faire des choix éclairés en terme de décor intérieur. Si vous trouvez un meuble de votre goût, et que vous ne savez pas d’où il provient, vous n’avez qu’à prendre l’objet qui vous plaît en photo et l’application vous proposera des objets similaires. L’application recherche dans tout l’inventaire d’IKEA des produits qui lui ressemblent. En plus, grâce à la réalité virtuelle, IKEA Home vous laisse placer des meubles Ikea dans votre espace, avec votre appareil photo, afin de voir s’ils vont bien dans la pièce.

De nombreuses applications telles que Homestyler et Hutch, vous permettent d’installer des meubles dans des décors fictifs. C’est une bonne façon de vous donner un aperçu à quoi ressemblerait votre espace avec quelques changements. Certaines permettent même de changer la couleur des murs et les revêtements de plancher afin de représenter le mieux possible votre maison.

Notée 4,6 étoiles sur 5 sur l’App Store  

Notée 3,2 étoiles sur 5 sur le Google Play

Magicplan (IOS et Android) Pour prendre des mesures

MagicPlan vous permet de créer des plans de qualité de vos pièces, tout cela sans difficulté et à partir de votre téléphone. Des vidéos avec des étapes détaillées vous expliquent ce que vous avez à faire. Vous n’avez qu’à les suivre pour faire un plan détaillé de votre salon, par exemple. Un plus pour cette application: que si jamais votre appareil fait une erreur de calcul, vous pouvez toujours entrer manuellement les mesures, que ce soit des meubles ou des dimensions de la pièce choisie. On peut donc bien visualiser les meubles qui entreront dans la pièce pour voir si on détient l’espace nécessaire. On peut aussi placer des meubles à vendre dans des espaces simples pour bien les visualiser dans un espace.

Notée 4,7 étoiles sur 5 sur l’App Store

Notée 4,1 étoiles sur 5 sur le Google Play

ColorSmart by BEHR (Android) - Color Capture (IOS) Pour trouver la couleur parfaite

Parfois, l’inspiration vient d’un lieu public. Vous adorez la couleur du mur d’un restaurant et vous voudriez exactement la même dans votre salon ? Des applications telles que ColorSmart vous permettent de dénicher la même couleur, sans vous casser la tête avec les échantillons. Vous n’avez qu’à prendre une photo du mur que vous aimez et l’application vous sort le nom et la marque de sa couleur en peinture. En plus, il vous propose une palette de couleurs qui accompagnent bien cette teinte. Soyez vigilants avec la qualité de votre image pour vous assurer d’avoir les bons accords.

Colorsmart:

Notée 3,1 étoiles sur 5 sur Google Play

Color Capture :

Notée 3,1  étoiles sur 5 sur l’App Store

S’inpirer pour la décoration avec Pinterest et Houzz

Il existe plusieurs applications pour simplement s’inspirer un nouveau décor, à l’aide de galeries photos et de textes sur les différents styles. L’application Houzz se spécialise dans la décoration. Il est même possible de commander des meubles directement sur l’application. Elle nous permet aussi de faire des tableaux d’inspiration et de nous imaginer des décors en collant des meubles dans des pièces virtuelles.

Houzz :

Notée 4,6 étoiles sur 5 sur le Google Play

Pinterest :

Notée 5 étoiles sur 5 sur  l’App Store

Construction / Rénovation

Ditra-Heat relève le niveau

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Si vous avez déjà profité des avantages d’un système de plancher chauffant, il y a fort à parier que vous ne pouvez plus vous en passer. Appréciés de tous, les planchers carrelés chauffants sont une façon efficace d’améliorer son niveau de confort à la maison, d’augmenter la valeur de sa propriété et de réaliser des économies d’énergie.

Parmi toutes les marques de systèmes de planchers chauffants offerts sur le marché, l’une d’entre elles tire son épingle du jeu et relève le niveau de qualité. Ditra-Heat, de la compagnie allemande Schluter Systems, est en effet le seul à intégrer la technologie de désolidarisation à son système de plancher chauffant électrique. Un avantage non-négligeable!

«C’est afin de trouver des solutions concrètes aux causes habituelles de dommages des planchers carrelés que Schluter Systems a développé les membranes Ditra, explique Claudia Voyer de Zone Décor, détaillant autorisé Schluter. Concrètement, ces dernières ont pour rôle de séparer les sols et de réduire le stress occasionné par les changements de taux d’humidité, le mouvement et les lourdes charges comme le poids des ilots et des bains autoportant», souligne-t-elle.

La désolidarisation permet notamment au carrelage de s’adapter au mouvement naturel des matériaux sans occasionner le craquelage des carreaux ou du colis en plus de répartir adéquatement la charge statique.

Le système Ditra-Heat permet aussi de remplacer la seconde épaisseur de contreplaqué nécessaire pour ajuster le niveau du plancher de céramique à celui d’autres matériaux. Il solidifie par ailleurs le plancher, gère efficacement l’humidité sous le revêtement carrelé et étanchéifie le substrat.

Facile à installer 

«L’installation du système de plancher chauffant Ditra-Heat est somme toute assez simple et rapide, confie Claudia Voyer. Une fois la membrane en place, les câbles chauffants s’insèrent facilement entre les petites alvéoles, sans pince ni attache, et il n’est pas nécessaire de les recouvrir d’auto-nivelant, ce qui permet d’économiser beaucoup de temps. Naturellement, par sa configuration, la membrane protègera le fil», ajoute la spécialiste.

«Schluter Systems a par ailleurs développé son propre ciment-colle universel s’appliquant aussi bien sous les membranes Ditra que par dessus. Les risques d’erreur sont ainsi réduits à leur minimum grâce à l’utilisation de l’ensemble des produits Schluter Systems», ajoute-t-elle.

Une autre version du système de plancher chauffant électrique Ditra-Heat est également offerte par Schluter Systems. Le Ditra-Heat-TB intègre un isolant thermique qui lui permet d’offrir un chauffage jusqu’à 70% plus rapide sur substrats de béton. Informez-vous!

Garantie à vie

Les fabricants de systèmes de plancher chauffant électriques offrent généralement des garanties contre les défauts de fabrication de leurs produits. Certains s’avancent même à proposer des garanties à vie si le système acheté est installé par un professionnel reconnu par le fabricant. 

Du côté de Schluter Systems, la garantie offerte sur les sytèmes Ditra-Heat est à vie et s’applique dès lors que les normes d’installation sont respectées, qu’importe l’installateur. La garantie offerte est par ailleurs la plus complète sur le marché, couvrant l’ensemble des coûts de votre projet (matériaux et main d’œuvre).

«Il est essentiel de bien s’informer et de bien s’outiller avant d’entreprendre l’installation d’un système de plancher chauffant électrique. La moindre erreur peut coûter cher et empêcher le propriétaire de profiter de la garantie offerte par le fabricant. C’est pourquoi il ne faut pas avoir peur de poser des questions et de demander conseil. Il nous fait toujours plaisir de renseigner nos clients autoconstructeurs. Schluter Systems offre aussi beaucoup de support aux installateurs, des capsules-vidéos, de la documentation et autres», soutient Claudia Voyer.

Il est évidemment possible de confier l’installation d’un tel système à des professionnels reconnus comme les carreleurs de chez Zone Décor. Formés par Schluter Systems, ces derniers connaissent les normes d’installations du fabricant et sont les mieux placés pour répondre aux attentes et aux besoins de confort des clients.

Construction/Rénovation

Thermopompes et fournaises électriques:des solutions de chauffage écoénergétiques

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Les thermopompes murales et centrales ainsi que les fournaises électriques de nouvelle génération sont plus performantes que jamais.

«Une véritable révolution a eu lieu au cours des dernières années, notamment dans le domaine de la thermopompe, alors que certains systèmes peuvent aller jusqu’à – 30oC à l’extérieur, tout en offrant un excellent coefficient de performance durant la saison de chauffage (HSPF – Heating Seasonal Performance Factor). La cote HSPF est un indicateur très important, puisque l’efficacité d’une thermopompe est mesurée à partir de cette donnée», explique Richard Trottier, estimateur, copropriétaire de Frigotemp.

« Il faut aussi savoir que plus un produit est efficace, moins il coûte cher à faire fonctionner. D’où l’importance de choisir un appareil avec un HSPF élevé. À ce chapitre, les exigences relatives aux systèmes de chauffage de type thermopompe à air de RénoVert constituent une bonne référence. Ainsi, selon les critères d’admissibilité de RénoVert, une thermopompe à air de type bibloc central ou minibloc sans conduits (modèle mural) doit être homologuée Energy Star. Elle doit avoir une capacité de chauffage d’au moins 12 000 BTU/h, une cote HSPF d’au minimum 7,4 et un SEER (taux de rendement énergétique saisonnier) de 15,0 ou plus.» 

Thermopompe murale

La série de technologies novatrices dont profitent désormais les thermopompes en fait des appareils performants qui allient éco-efficacité et rendement énergétique. Grâce à leur coefficient de performance élevé, les thermopompes murales permettent de réduire de façon significative le besoin d’utiliser un système de chauffage standard, dans une ou plusieurs pièces de la maison. 

Prenons le cas d’une thermopompe allant jusqu’à -30oC, ce n’est qu’une fois ce seuil atteint à l’extérieur que le système de chauffage standard viendra prendre le relais. Durant toute la période où le chauffage aura été assuré uniquement par la thermopompe ce sont des économies d’énergie substantielles qui auront été réalisées. Si en plus l’appareil est doté de la technologie Inverter basée sur le principe de vitesse variable, les économies seront encore plus importantes, puisque le compresseur ne fonctionne pas en permanence au maximum de sa capacité, il s’ajuste plutôt en fonction de la température extérieure de manière à offrir une température constante et confortable, il n’y a donc pas de démarrages intempestifs.

Les avancées technologiques dans le domaine de la thermopompe ne touchent pas uniquement le système mécanique, mais aussi les modes de contrôle. Aujourd’hui, la majorité des appareils sont équipés d’une télécommande infrarouge à affichage DEL et du Wi-Fi, ce qui permet de contrôler sa thermopompe à distance via son téléphone intelligent ou sa tablette. Un portail permet aussi d’accéder au système de chauffage lorsqu’on est à l’extérieur de la maison. Ce qui s’avère fort pratique pour s’assurer que le système se comporte bien lorsqu’on s’absente de la maison pour une période prolongée. 

Construction/Rénovation

Efficacité énergétique: des programmes pour réduire les coûts des travaux

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Saviez-vous qu’il existe des programmes pour aider à améliorer la performance énergétique des maisons et remplacer les systèmes de chauffage au mazout ou au propane ? Les programmes Rénoclimat, Chauffez vert, Éconologis, ainsi que le crédit d’impôt RénoVert sont autant des ressources pouvant aider les propriétaires à réduire le coût des travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique de leur habitation. Voici les détails de chacun.

ÉCONOLOGIS

Vous êtes propriétaire ou locataire, vous aimeriez améliorer la consommation énergétique de votre domicile, mais vos moyens financiers sont plutôt limités? Le programme Éconologis peut vous aider ! 

Ce programme en efficacité énergétique destiné aux ménages à revenu modeste permet de profiter gratuitement de conseils personnalisés et même, de l’installation de thermostats électroniques. Pour connaître les critères d’admissibilité, ou en savoir davantage sur Éconologis, consultez le lien suivant econologis.ca ou composez le 1 866 266-0008. 

Ne tardez pas à entreprendre vos démarches, ce programme est offert uniquement d’octobre à mars.

Plus de 130 000 ménages aidés

Depuis sa création, en 1999, Éconologis a contribué à réduire la consommation énergétique de plus de
130 000 ménages québécois. 

Le taux de satisfaction des ménages ayant profité de ce programme est très élevé. Selon un sondage de satisfaction effectué auprès des participants de la saison hivernale 2015-2016, 95 % des participants se sont dits satisfaits ou très satisfaits du programme, et ce, aussi bien en ce qui a trait aux conseils reçus, qu’aux produits installés.

Construction/Rénovation

Le nouveau siège social de Maçonnex Saguenay

RÉDACTION PUBLICITAIRE / La reconstruction du siège social de Maçonnex Saguenay va bon train. L’édifice du 2223 boulevard Saint-Paul devrait être en opération juste à temps pour les Fêtes.

La nouvelle bâtisse de Maçonnex Saguenay mettra en valeur les matériaux vendus par le commerce. En outre, l’édifice qui a été pensé par l’architecte Sonia Simard de la firme Éric Painchaud, architecte, et associés inc., arborera une toiture en acier noir titane de la compagnie québécoise M.A.C., une portion du revêtement sera également en produit d’acier de cette même compagnie, en façade on retrouvera des blocs architecturaux Shouldice, tandis que les mansardes d’un rouge vif seront conçues à partir de matériaux de la compagnie Produits Architecturaux Simard, de Québec. Le revêtement sera aussi fait de panneaux et de déclin de fibrociment James Hardie.

À l’intérieur, les boutiques de poêles et foyers, grils et barbecues ainsi que de revêtements reposeront sur des concepts d’aménagement qui permettront à la clientèle de se figurer l’effet visuel et esthétique que donnent les matériaux. Ils pourront ainsi avoir un meilleur aperçu de ce à quoi pourrait ressembler leur projet, une fois celui-ci complété.

Il y aura également une boutique extérieure où seront mis en valeur les différents produits d’aménagement paysager.

À l’extérieur comme à l’intérieur, le rouge, couleur signature de Maçonnex, sera très présent. 

Surveillez l’ouverture de la nouvelle place d’affaires de Maçonnex Saguenay. Vous y découvrirez un nouveau concept de mise en marché très intéressant!

Construction/Rénovation

Conférence sur l’édifice Le Phénix, siège social de Lemay

RÉDACTION PUBLICITAIRE /

La Branche Saguenay-Lac-Saint-Jean du Conseil du bâtiment durable du Canada-Québec fera le lancement de sa programmation 2018-2019, le mardi 23 octobre prochain. L’événement présenté en formule 5 à 7 aura lieu à l’Hôtel Chicoutimi. La soirée débutera par un cocktail et sera suivie d’une conférence de M. Hugo Lafrance, directeur stratégies durables  chez Lemay. 

M. Lafrance présentera le nouveau siège social de l’entreprise : Le Phénix du 3500 Saint-Jacques à Montréal. Cet édifice accueille quelques 350 professionnels œuvrant au sein d’un véritable laboratoire en matière de développement durable et de conception d’espaces de travail.