Contenu commandité

Conseils d'expert

Profession : technicien-réparateur en électroménagers

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Avant, lorsqu’un appareil ménager brisait à la maison, il suffisait de faire le tour de ses connaissances pour trouver un beau-frère ou un ami qui serait en mesure de le réparer. Mais ce temps est révolu. Les appareils électroménagers sont devenus ultra sophistiqués. Pour les réparer, il faut avoir de bonnes connaissances en électricité, mais aussi en électronique. Pour éviter des situations désagréables, mieux vaut se référer à des professionnels en la matière. Les techniciens-réparateurs en électroménagers sont spécialement formés pour entretenir et réparer les composants mécaniques, électriques et électroniques de différents types d’appareils électroménagers domestiques (sécheuses à linge, laveuses, cuisinières, lave-vaisselle, réfrigérateurs, congélateurs, fours à micro-ondes, etc.).

Sylvain Grenon, technicien-réparateur en électroménagers chez Technigam, pratique ce métier depuis 23 ans. Le Toit & Moi l’a rencontré pour en apprendre davantage sur l’évolution des électroménagers au cours des deux dernières décennies. 

Q - Quels sont les changements marquants en électroménager?

R - Aujourd’hui, il y a beaucoup plus d’ingénierie qu’autrefois. Si auparavant une pièce pouvait être utilisée pour différents usages, aujourd’hui, les pièces sont conçues pour des fonctions spécifiques. Prenons par exemple la pompe de drain, plusieurs modèles sont fabriqués pour fonctionner 10 minutes en continu, pour 50 minutes d’arrêt. Dans notre jargon on dit 10 minutes « on », 50 minutes « off ». La mécanique a aussi été simplifiée, toutefois, il y a beaucoup plus d’électronique, un élément qui a beaucoup changé notre travail.

Maintenant, les réfrigérateurs ont des télévisions intégrées ou des écrans tactiles, les électroménagers dans la cuisine sont dotés de la technologie Wi-Fi, certaines cuisinières « intelligentes » nous disent même quel type de contenant utiliser pour avoir une meilleure cuisson. Pour trouver la problématique et réparer un appareil, il faut d’abord savoir comment entrer dans son système. La multitude d’options sur les appareils complexifie aussi considérablement la pose d’un diagnostic.

Bref, de nos jours le technicien-réparateur en électroménagers touche à plusieurs champs de compétences. Il fait de la mécanique, de l’électronique, de l’informatique, de la plomberie, de la réfrigération. Il faut aussi avoir une bonne base en anglais, puisque la majorité des guides sont dans cette langue. 

Conseils d'exert

L'entretien des gouttières: un mal nécessaire

Peu d’entre nous se passionnent pour le nettoyage des gouttières. Cependant, il s’agit d’une corvée nécessaire à l’approche de la saison froide afin de protéger sa maison des infiltrations d’eau qui pourraient s’avérer dommageables.

Le nettoyage des gouttières devrait s’effectuer au moins deux fois par année, soit au printemps et à l’automne. Si vous n’avez pas encore effectué cette tâche d’entretien automnal, ne tardez pas à vous acquitter de cette petite besogne, vous éviterez ainsi le désagrément de travailler dans les gouttières par temps froid. 

Voici quelques recommandations de la Société d’habitation du Québec (SHQ) qui vous faciliteront la tâche :

1.    Commencez le nettoyage de vos gouttières par la partie basse, celle à proximité du drain. Retirez tous les débris et lavez à grande eau, idéalement avec un nettoyeur à haute pression.

2.    Une fois cette opération complétée, installez votre échelle de manière sécuritaire en évitant de l’appuyer sur la gouttière.

3.    Enlevez tout ce qui obstrue les profilés : feuilles, aiguilles de pin, graines, noix, insectes et parfois même des nids d’oiseaux, qui empêchent la bonne circulation et l’évacuation des eaux pluviales. Au besoin, aidez-vous d’une pelle à gouttière ou encore d’une truelle de jardin qui fera aussi bien l’affaire.

4.    Bloquez temporairement l’extrémité de la partie descente et remplissez la gouttière d’eau. De cette manière, s’il y a des fuites le long de la gouttière horizontale, vous pourrez facilement les repérer et les réparer.

5.    Débloquez ensuite l’extrémité et laissez l’eau s’évacuer librement. Utilisez un chiffon pour enlever la boue séchée ou les quelques débris qui pourraient bloquer ou ralentir l’évacuation. Si le débit d’évacuation demeure toujours lent, vérifiez le niveau d’inclinaison du tuyau de descente et ajustez-le au besoin. Celui-ci devrait être d’environ 3 millimètres par mètre. Par la même occasion, prenez le temps de bien examiner l’état des fixations et des crochets, l’emboîtement des boudins, les raccords et les embranchements.

Vous avez constaté quelques problèmes? 

Votre gouttière est fendue ou percée? Certains crochets sont cassés ou des joints de raccord sont défectueux? La Société insiste sur l’importance d’effectuer les réparations requises. Selon la nature des dommages, faites appel à des professionnels qui vous fourniront de judicieux conseils, qui vous guideront dans le choix des matériaux de remplacement ou, encore, qui effectueront le travail pour vous.


Conseils d'expert

Gare aux pratiques frauduleuses dans la vente de thermopompes

COLLABORATION SPÉCIALE / Dans les dernières années, plusieurs centaines de Québécois ont été pris au piège par des vendeurs itinérants utilisant des pratiques frauduleuses de vente de système de chauffage.

Par des appels ou par Internet, différentes compagnies ont rejoint des consommateurs, en leur promettant des économies d’énergies exceptionnelles s’ils achetaient leurs appareils à bas prix. Ils assuraient aux potentiels clients des subventions du gouvernement, puisqu’en achetant leurs technologies dites écologiques, ils pourraient bénéficier de crédits d’impôt. Ces vendeurs présentent souvent des factures d’Hydro-Québec, qui sont fausses, pour montrer des preuves aux futurs clients. «Ils misent sur la confusion, se prennent pour des organismes gouvernementaux ou sans but lucratif. Il faut toujours se méfier», ajoute Charles Tanguay, porte-parole pour l’Office de la protection des consommateurs (OPC).

Il y a quelques façons de savoir si on fait affaire avec un entrepreneur illégitime. «La règle d’or, c’est de ne jamais signer un contrat le jour même» conseille M. Tanguay. Ces entreprises veulent souvent signer le contrat le plus rapidement possible. «Demandez toujours de garder leurs papiers pour y penser. Très souvent, ils ne vous les laisseront pas, ce qui est un très bon signe de pratiques frauduleuses», ajoute M. Tanguay.

Cette situation n'est pas seulement problématique dans la vente de thermopompes, plusieurs personnes ont appelé l’Office pour signaler des pratiques frauduleuses qui touchaient l’efficacité énergétique. Cela pouvait être la vente de panneaux solaires ou encore des travaux pour améliorer l’isolation de sa maison, par exemple. Ils inventent des problèmes dans votre demeure qui doivent absolument être réglés le plus rapidement possible. Bien souvent, les factures sont beaucoup plus salées que si c’était une entreprise légitime qui s’en occupait. Le porte-parole rappelle qu’il faut toujours vérifier la source.

Quelques trucs peuvent aider les gens à détecter une situation louche. Si la facture montre un taux d’économie de plus de 50 %, sachez que c’est impossible. Une nouvelle thermopompe peut normalement faire diminuer les prix de chauffage entre 25 et 35 %. Aussi, à titre informatif, sachez que plusieurs experts ont cité que les prix d’une thermopompe de qualité vont entre 3000 $ et 4000 $. Pour une qualité plus modique, il y en aurait entre 1800 $ et 2400 $. 

Soulignons également qu’Hydro-Québec et Transition énergétique Québec ont rappelé à maintes reprises qu’ils ne faisaient jamais de sollicitations téléphoniques ou de portes à portes liées à leur programme en efficacité énergétique. Ils ne font pas non plus de vérifications non annoncées.

Conseils d'expert

Comment choisir la surface de cuisson idéale

(EN) - Vous recherchez une nouvelle cuisinière? Devant l’énorme choix d’électroménagers offert sur le marché , il peut être difficile d’en examiner toutes les caractéristiques et tous les avantages.

Il faut prendre le temps de bien réfléchir avant d’arrêter son choix, car il existe des différences très particulières entre les modèles à gaz, à induction et électriques.

«Le choix d’une table de cuisson est une question de préférence personnelle. Il faut réfléchir avant de prendre cette décision. Quel type de cuisinier êtes-vous? Qu’est-ce qui sera le plus important pour vous une fois que la nouvelle cuisinière sera installée dans votre cuisine?», précise Bob Park de GE Appliances. 

Il explique ici quelques-unes des différences entre les divers styles de cuisson.

Cuisson au gaz

La rapidité et la précision sont les avantages clés d’une cuisinière à gaz. En plus du niveau de chaleur qui est visible dès l’allumage du brûleur, les réglages de température sont essentiellement instantanés. Il n’est donc plus nécessaire d’attendre que le brûleur chauffe. Les cuisinières à gaz confèrent à la cuisine une allure professionnelle, même si les recettes les plus complexes que vous préparerez dans votre cuisine demandent que vous portiez de l’eau à ébullition. Bien entendu, une cuisinière à gaz nécessite un raccordement au gaz dans votre cuisine, et vous devrez en tenir compte dans la planification.

Tables de cuisson électriques

On retrouve sur le marché plusieurs styles de dessus de cuisinière électriques, mais les dessus lisses qui sont dotés d’éléments radiants sous une couche en vitrocéramique sont de loin les plus demandés. M. Park explique que les tables de cuisson électriques procurent une cuisson uniforme et maintiennent facilement une température constante, ce qui particulièrement utile pour les plats mijotés. De plus, les cuisinières électriques sont faciles à nettoyer. Les tables de cuisson continues de GE Appliances, par exemple, ne contiennent aucun silicone ni aucune fissure où les miettes peuvent s’accumuler, et elles se nettoient comme un charme. 

Cuisson à induction

Bien qu’un bon nombre d’entre nous soient moins familiers avec ce type de cuisson, M. Park conseille vivement aux gens de considérer ce style de cuisson unique. « La cuisson à induction combine la réactivité thermique d’une table de cuisson à gaz avec la facilité de nettoyage d’une table de cuisson électrique. De plus, la surface de cuisson est plus sécuritaire et plus froide. »

Les tables de cuisson à induction utilisent des éléments électromagnétiques pour chauffer directement les casseroles, au lieu de transférer la chaleur d’un élément radiant vers le fond des casseroles. La surface de la table de cuisson reste donc relativement froide au toucher, peu importe que le feu soit très élevé. Cependant, n’oubliez pas que les chaudrons et les casseroles que vous utilisez sur une table de cuisson à induction doivent être fabriqués à partir d’un matériau magnétique, comme la fonte ou l’acier inoxydable magnétique.

Conseils d'expert

Le compostage, plus simple qu’on l’imagine

COLLABORATION SPÉCIALE / D’ici 2020, les villes ne pourront plus enfouir leurs déchets organiques et plusieurs municipalités commenceront à en faire la collecte. Certes, il s'agit d'une étape à ajouter à sa routine, mais pas de panique, le compostage est plus simple qu’il en a l’air.

Selon Julie Bolduc, chargée de projet pour Eurêko, le compostage est la valorisation de nos déchets de matières organiques. C’est donc, dans un geste simple, de transformer quelque chose dont on ne se sert pas, comme les déchets, et d’en faire quelque chose de nouveau. « Je vois le compostage dans l’économie circulaire. C’est-à-dire que si tu jettes ta pelure de bananes au compostage, elle va devenir de la terre riche en engrais, et quelqu’un va pouvoir l’utiliser », a expliqué la chargée de projet.

Est-ce que c’est compliqué ? Non, pas selon la chargée de projet. Concrètement, la seule tâche du compostage est de faire le tri dans nos déchets; ce que vous faites déjà si vous effectuez du recyclage. Dépendamment du type de compostage choisi et des règlements municipaux, différents aliments peuvent s’ajouter ou se soustraire à la liste des produits autorisés. Généralement, on accepte les déchets humides, aussi appelés azotés, comme les pelures de fruits, ou les filtres à café.

Il y a plusieurs façons de composter. On peut le faire chez soi, ou encore, participer à la collecte de biodéchets de notre municipalité.

Conseils d'expert

Astuces pour un déménagement réussi

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Au Québec, le 1er juillet est la journée officielle du déménagement. En effet, puisque dans la province, la majorité des baux prennent fin le 30 juin à minuit, le 1er juillet est «LA» journée de l’année où les Québécois sont le plus nombreux à déménager.

Cette année encore, plusieurs familles québécoises perpétueront cette tradition et prendront possession de leur nouveau logement le jour de la Fête du Canada. Il ne leur reste donc que quelques semaines avant le jour J. Puisque la planification est l’élément clé d’un changement de logement réussi, voici quelques conseils pour gagner du temps et faciliter le déroulement de la journée de déménagement/emménagement.

1. Un camion et des bras

Ne tardez pas à retenir les services d’un déménageur ou à louer un véhicule si vous prévoyez effectuer le déménagement vous-même. Dans un cas comme dans l’autre, n’hésitez pas à faire des appels téléphoniques pour obtenir les devis de trois ou quatre entreprises de déménagement ou de location de camion. Informez-vous des assurances qu’elles ont à vous proposer.

C’est aussi le temps de sortir la carte de la pizza à volonté pour remercier vos amis qui vous auront gentiment prêté leurs bras!

2. Triez, jetez, donnez

Au moment de faire des boîtes faites le ménage parmi les biens que vous avez accumulé au fil des ans, vous éviterez ainsi de déménager des choses qui vous sont maintenant inutiles.

Pour sauver du temps, emballez d’avance les articles qui ne seront pas nécessaires avant le déménagement (vêtements d’hiver, literie, jouets, décorations, etc.). N’oubliez pas de clairement identifier ces boites, comme ça vous n’aurez pas à les chercher lorsqu’on vous en aurez besoin.

3. Changement d’adresse

Bien que le facteur ne vous livre souvent que des factures, il est primordial de faire son changement d’adresse dans les règles de l’art. Le Service québécois de changement d’adresse vous permet de joindre six ministères et organismes d’un seul coup. Du côté fédéral, on doit s’adresser à l’Agence de revenu du Canada. Transmettez également vos nouvelles coordonnées à votre banque, aux émetteurs de vos cartes de crédit, à votre compagnie d’assurance et à vos services d’abonnement.

Il est également possible d’utiliser le service de réacheminement du courrier proposé par Postes Canada.

4. Transfert des services

N’oubliez pas de procéder à la fermeture ou au transfert de contrats avec vos principaux fournisseurs de services – électricité, chauffage (gaz, mazout ou huile), télévision, Internet et téléphonie.

Communiquez aussi avec votre compagnie d’assurance pour interrompre le contrat en cours et négocier le prochain.

5. Planification du jour J

Même en planifiant dans les moindres détails le jour du déménagement, des imprévus sont susceptibles de se produire. Prenez chaque situation imprévues qui survient avec calme, il sera ainsi plus facile de trouver des solutions. Voici un aide-mémoire pour vous aider à planifier quelques éléments indispensables:
- Prévoyez le gardiennage des enfants et des animaux domestiques.
- Confirmez les détails (heure du déménagement, adresses actuelle et future, etc.) avec la compagnie de location du camion ou les déménageurs et assurez-vous d’avoir des sangles de déménagement ou un diable à votre disposition, si nécessaire.
- Faites un plan de votre future demeure pour permettre aux déménageurs de s’y retrouver et de savoir à quel endroit déposer les meubles.
- Préparez une boîte pratique dans laquelle vous mettrez les outils et le matériel nécessaires au déménagement : tournevis, marteau, ruban adhésif, ruban à mesurer, essuie-tout, crayons-feutres, couteau à lame rétractable, solution antiseptique, pansements, des comprimés pour les maux de tête, etc.

6. Établissez un budget

Vous aurez certainement pensé aux frais pour la location du camion ou les déménageurs, mais aurez-vous planifié toutes les dépenses?
- Les frais de branchement, d’ajout de prise ou autres qu’entraînera le transfert des services de téléphone, d’Internet et de câblodistribution.
- Un budget pour nourrir les troupes le jour du déménagement.

7. Grand nettoyage

Par respect pour les nouveaux locataires, laissez les lieux aussi propres que possible.

Avant de partir, faites le tour des pièces pour vous assurer que rien n’a été oublié. Nettoyez les planchers et, surtout, ne laissez pas de déchets derrière vous! Enfin, faites la lecture du compteur d’électricité, verrouillez la porte et remettez la clé au nouveau propriétaire.

8. Soyez prêts!

La moindre des choses quand une escouade d’amis vient vous prêter main-forte, c’est d’être prêt! Prévoyez des collations et des rafraîchissements pour les troupes.

Assurez-vous que l’entrée et les couloirs sont dégagés et réservez un espace de stationnement pour le camion de déménagement. Normalement, vos boîtes et vos meubles devraient être prêts à être transportés. Il serait avisé de prendre des photos des meubles au cas où les déménageurs les abimeraient.

Assurez-vous que tous vos amis (et les déménageurs!) ont votre numéro de cellulaire et votre adresse.

Une fois rendus sur les lieux de votre nouvelle résidence, faites la lecture du compteur d’électricité, supervisez le déchargement du camion et assurez-vous que rien n’est brisé. Rappelez-vous que l’on doit attendre au moins une demi-heure avant de rebrancher les réfrigérateurs et les congélateurs.

Source: Société d’habitation du Québec (SHQ)

Conseils d'expert

Propane: quelques mesures de sécurité s’imposent

RÉDACTION PUBLICITAIRE / La terrasse est nettoyée et fin prête pour accueillir le barbecue qui dort dans le garage depuis l’automne dernier? Avant d’allumer votre barbecue pour profiter des joies de la cuisine en plein air, quelques précautions s’imposent. Voici les principales mesures à prendre.

Vérification de sécurité

Effectuez une vérification de sécurité pour vous assurer que les tuyaux sont dégagés et en bon état. Si les raccords, les tuyaux souples ou les brûleurs sont usés ou rouillés, remplacez-les. 

Vérifiez aussi la date d’expiration de votre bouteille de propane. Au Canada, les bouteilles de propane doivent être inspectées et requalifiées à une installation de requalification certifiée, ou elles doivent être remplacées tous les dix ans. La date d’expiration et de requalification sont gravées sur le col de la bouteille de propane.  

Si votre bouteille de propane est expirée, ne la jetez surtout pas au rebut. Bien qu’elle puisse sembler vide, la bouteille de propane peut contenir encore assez de propane pour provoquer une explosion. Il existe des endroits pour disposer des vieilles bouteilles de propane. En outre, vous pouvez les disposer dans un écocentre municipal qui accepte les bouteilles de propane. Il se peut que votre fournisseur de propane accepte aussi vos vieilles bouteilles, informez-vous. 

Nettoyage du printemps

À chaque début de saison il importe de procéder à un nettoyage du barbecue afin d’en tirer le maximum d’efficacité en toute sécurité.

Nettoyez délicatement les brûleurs avec une brosse à récurer. Un petit truc pour savoir si vos brûleurs sont bien propres: la flamme produite par le propane doit être d’un bleu inaltéré. Si la flamme est jaune ou lumineuse, c’est signe que les brûleurs sont mal ajustés ou sales. La cuve doit aussi être nettoyée au moins une fois par année.  Pour un bon récurage en profondeur, il est conseillé d’utiliser un dégraissant à barbecue.

Autre pièce à ne pas négliger, les grilles. Afin de profiter d’une surface de cuisson bien propre, faites tremper celles-ci dans une eau savonneuse pour déloger tous résidus qui auraient pu s’y coller. 

Test d’étanchéité

Avant d’allumer le barbecue pour la première fois de la saison, et à chaque remplacement de bouteille, il faut s’assurer qu’il n’y a pas de fuites au niveau des connexions. 

Une odeur de propane, c’est-à-dire une odeur qui ressemble à celle d’œufs pourris, peut être un bon indicateur de fuites. Toutefois, la façon la plus simple de vérifier l’étanchéité des connexions demeure d’appliquer une solution d’eau et de savon liquide. Ce test ne prend que quelques minutes. Il suffit de mettre toutes les commandes de contrôle de gaz à la position fermée (OFF), d’ouvrir le robinet de la bouteille de propane et d’appliquer la solution savonneuse sur le tuyau d’alimentation et ses raccords. Si de petites bulles apparaissent, c’est signe qu’il y a une fuite de gaz. 

Quoi faire en cas de fuites? 

Si vous avez détecté une fuite, resserrez les raccords ou remplacez les pièces défectueuses. Au besoin, faites appel à un spécialiste.

Emplacement sécuritaire

Votre barbecue doit être installé dans un endroit sécuritaire. Placez-le dans un endroit bien ventilé et stable pour éviter qu’il ne renverse. Également, pour réduire les risques d’incendie, tenez-le éloigné des murs, des fenêtres, des portes-fenêtres, des arbres et des arbustes.  

Allumage sécuritaire

Pour allumer votre barbecue en toute sécurité, suivez les étapes suivantes:

- Ouvrez le couvercle de votre barbecue;

- Assurez-vous que les commandes de contrôle de gaz sont en position fermée (OFF);

- Ouvrez lentement le robinet de gaz de la bouteille au maximum;

- Produisez une étincelle à l’aide de l’allumeur intégré à l’appareil ou insérez une source d’allumage, comme un briquet ou une allumette, dans l’orifice d’allumage situé dans le bas de la cuve (si cet orifice est existant), ou à proximité du brûleur que vous voulez allumer.

- Ouvrez lentement une des commandes de contrôle de gaz en position ouverte (ON ou HI).

Surtout, ne jamais utiliser d’essence à briquet, d’essence ou tout autre accélérant sur le barbecue.

Par ailleurs, utilisez toujours votre appareil de cuisson au propane à l’extérieur. Utiliser le barbecue à l’intérieur, même dans le garage avec la porte ouverte, entraîne un risque élevé d’intoxication au monoxyde de carbone.

En mettant en pratique ces quelques conseils, vous profiterez d’un barbecue sécuritaire et pourrez cuisiner en toute tranquillité. Sur ce, bonne saison des grillades!

Conseils d'experts

Alternatives aux brosses métalliques

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Les fils métalliques qui se détachent de la brosse de nettoyage pour le barbecue comportent des risques pour la santé. En effet, des filaments de métal risquent de s’accrocher à la grille et de se retrouver dans les aliments. Résultats : les particules de métal peuvent se loger dans la langue, dans l’œsophage ou ailleurs dans notre système digestif.

Ces risques ne sont pas à prendre à la légère, d’ailleurs plusieurs chirurgiens ont fait des sorties publiques pour inciter les gens à jeter leurs brosses métalliques. Certains ont même demandé que ce type de produit soit retiré du marché.

Voici différentes solutions de remplacement à la brosse à fils métalliques pour le barbecue.

Pierre ponce

La pierre ponce à récurer facilite grandement le nettoyage de la grille du barbecue. Ultra efficace, la pierre de lave permet d’éliminer de façon rapide les matières grasses, d’huile ou les restes de nourriture collés.  De plus, on peut l’utiliser avec tous types de grilles de cuisson : chrome, porcelaine émaillée, acier inoxydable, acier, fonte, etc. Autre avantage notable, la pierre ponce à récurer ne s’encrasse pas. Différents modèles de pierre ponce pour le barbecue sont offerts sur le marché. Informez-vous auprès de votre quincaillerie ou de votre spécialiste en barbecue.

Conseils d'expert

Barbecue: les meilleurs choix selon Protégez-vous

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Barbecues au propane, au charbon de bois, aux granules, électrique, portatif, 40 000 BTU, 60 000 BTU, 80 000 BTU… choisir un bon barbecue à travers le vaste inventaire disponible sur le marché n’est pas chose évidente.

Pour aider les consommateurs à faire un choix éclairé, Protégez-Vous a testé 41 barbecues. Avant de vous lancer dans le magasinage d’un nouveau poêle destiné à la cuisson extérieure, consultez le dossier barbecue de l’organisme à but non lucratif : protegez-vous.ca/Maison/barbecues.

En plus de profiter de précieux conseils d’achats, vous y trouverez de l’information sur l’entretien du barbecue ainsi que sur les précautions à prendre lors de la cuisson des aliments.

Conseils d'experts

Comment devenir un bon jardinier

RÉDACTION PUBLICITAIRE / Vous avez décidé de vous lancer dans le jardinage? Certes, il s’agit d’un très beau loisir, mais ce divertissement demande aussi un investissement de temps considérable.

Voici quelques conseils pour vous aider à devenir un bon jardinier.

Avez-vous la fibre jardinière?

La première question que les gens devraient se poser avant de se lancer dans l'horticulture est : «est-ce que j’ai envie de consacrer du temps à mon jardin? Car le jardinage doit être quelque chose d’agréable et non pas une corvée. 

Ensuite, il faut se donner du temps. On ne devient pas jardinier du jour au lendemain. On devient un bon jardinier avec le temps, l’expérience, mais aussi par les erreurs que l’on fait. Tous jardiniers vous le diront : on apprend beaucoup de nos erreurs et surtout, de l’observation de celles-ci. Lorsqu’on est face à un échec,  il ne faut pas se décourager mais plutôt chercher la cause. Pour ce faire, il faut observer notre environnement. Par exemple, une trop grande exposition au soleil ou des pluies abondantes peuvent expliquer pourquoi nos plants n’ont pas survécu.

Une terre de qualité: la clé du succès

Une bonne terre est le secret du jardinage. Il faut donc choisir une terre de qualité, riche en matières organiques et en minéraux. En fait, les minéraux sont d’une importance cruciale car ils constituent les éléments fertilisants naturels. Parmi les principaux minéraux que l’on doit retrouver dans la terre, l’azote, le phosphore, la potasse et le calcium sont essentiels,, car ils forment la base de la fertilisation d’une plante. 

Lorsqu’il y a une carence en minéraux, celle-ci se manifestera généralement de façon visible. Par exemple, si une tache noire apparaît dans la région opposée au pédoncule de la tomate, cela signifie que le plant souffre d’une carence en calcium.

Pour que la plante profite d’une alimentation harmonieuse et équilibrée, le jardinier doit utiliser des engrais ou des minéraux en granules.

Où implanter son potager ?

Puisque les légumes poussent en plein soleil, il faut vérifier qu’il n’y a pas d’arbre ou d’autres sources d’ombre à l’endroit où l’on prévoit aménager son potager. Il importe également de bien délimiter cet espace et de faire un plan de son jardin.

Le plan devra tenir compte de l’espace dont on dispose et pour établir un choix de légumes et de fruits, tenez compte de ce que mange la famille. Si vous êtes de grands consommateurs de tomates, de laitue, de concombre et de fraises, faites pousser davantage de ces variétés. Si vous ne manger jamais de fèves, alors pourquoi sacrifier une partie de votre potager à ce légume? L’idée derrière le potager est de produire des aliments qui contribueront à nourrir la famille de façon saine.

Pour familiariser les jeunes enfants à la culture maraîchère et au jardinage, réservez un coin du potager à des fruits et légumes qu’ils aimeront récolter et manger, par exemple: les carottes, les petits pois, les fraises et les framboises.

Pour les plants de framboises, il suffit de planter 2-3 plants en bordure du côté nord du jardin. En ce qui a trait aux fraises, il faut les planter au sud, pour qu’elles profitent du plein soleil.

À exclure des petits jardins : les betteraves, le maïs et les gourganes. Ces plants prennent beaucoup d’espace.