Pour ceux qui disposent de peu de terrain, les jardins en contenant offrent une alternative intéressante au potager traditionnel.

Comment devenir un bon jardinier

M. Yvon Gobeil cultive la passion du jardinage depuis plus de 60 ans. Ce dernier a grandi dans l'une des premières familles de jardiniers horticoles de la région. Je l'ai rencontré aux Jardins Gobeil pour lui demander quelques conseils qui profiteront aux jardiniers amateurs.
Q - Quelle est la première chose que tout jardinier amateur devrait faire?
La première question que les gens devraient se poser avant de se lancer dans le jardinage est : «est-ce que j'ai envie de consacrer du temps au jardinage? Car le jardinage doit être quelque chose d'agréable et non pas une corvée. Ensuite, il faut se donner du temps. On ne devient pas jardinier du jour au lendemain. On devient un bon jardinier avec le temps, l'expérience et les erreurs que l'on fait. Je dirais même qu'on apprend beaucoup de nos erreurs et surtout, de l'observation de celles-ci. Lorsqu'on est face à un échec, il ne faut pas se décourager mais plutôt chercher la cause. Pour ce faire il faut observer notre environnement. Par exemple, une trop grande exposition au soleil ou des pluies abondantes peuvent expliquer pourquoi nos plants n'ont pas survécu.
Q - Quel type de terre utiliser pour le potager?
Une bonne terre est le secret du jardinage. Il faut donc choisir une terre de qualité, riche en matières organiques et en minéraux. En fait, les minéraux sont d'une importance cruciale car ils constituent les éléments fertilisants naturels. Parmi les principaux minéraux que l'on doit retrouver dans la terre, l'azote, le phosphore, la potasse et le calcium sont essentiels, car ils forment la base de la fertilisation d'une plante.
Lorsqu'il y a une carence en minéraux, celle-ci se manifestera généralement de façon visible. Par exemple, si une tache noire apparaît dans la région opposée au pédoncule de la tomate, cela signifie que le plant souffre d'une carence en calcium.
Pour que la plante profite d'une alimentation harmonieuse et équilibrée, le jardinier doit utiliser des engrais ou des minéraux en granules.
Q - Comment choisir l'emplacement de son potager?
Puisque les légumes poussent en plein soleil, il faut vérifier qu'il n'y a pas d'arbre ou d'autres sources d'ombre à l'endroit où l'on prévoit aménager son potager. Il importe également de bien délimiter cet espace et de faire un plan de son jardin.
Le plan devra tenir compte de l'espace dont on dispose et pour établir un choix de légumes et de fruits, je recommande de tenir compte de ce que mange la famille. Si vous êtes de grands consommateurs de tomates, de laitue, de concombre et de fraises, faites pousser davantage de ces variétés. Si vous ne manger jamais de fèves, alors pourquoi sacrifier une partie de votre potager à ce légume? L'idée derrière le potager est de produits des aliments qui contribueront à nourrir la famille de façon saine.
Pour familiariser les jeunes enfants à la culture maraîchère et au jardinage, je conseille de réserver un coin du potager à des fruits et légumes qu'ils aimeront récolter et manger. Par exemple, les carottes, les petits pois, les fraises et les framboises. Pour les plants de framboises, il suffit de planter 2-3 plants en bordure du côté nord du jardin. En ce qui a trait aux fraises, il faut les planter au sud, pour qu'elles profitent du plein soleil.
À exclure des petits jardins : les betteraves, le maïs et les gourganes. Ces plants prennent beaucoup d'espace.
Q - Quand faut-il semer les graines et planter les plants?
Il y a déjà quelques variétés de légumes en semis qui peuvent être semés. C'est le cas des carottes, des laitues, des pois, des haricots et des gourganes. En les semant aussi tôt, les gens profiteront de récoltes hâtives.
Pour profiter de légumes de qualité et frais, je conseille de semer de petites quantités de graines à la fois. Une fois la récolte effectuée, il suffit de semer des graines à nouveau pour profiter d'une autre récolte. L'idéal est d'effectuer 2 à 3 petits semis échelonnés sur tout l'été. Avant chaque semis, il importe de bien nettoyer la zone.
En ce qui a trait aux plants, nous avons la chance d'avoir une année 2013 bien lunée, ce qui permettra de faire des plantations assez tôt. La prochaine pleine lune étant dans la nuit du 24 au 25 mai, il sera envisageable de planter des plants au potager, sans que ceux-ci souffrent du gel, à compter du 25 mai.
Q - Quel espace faut-il conserver entre chaque plant?
Tous les légumes ont un espace vital à respecter. Dans le cas des plants de tomates par exemple, il faut s'assurer d'avoir une distance d'au moins 40 cm entre chaque plant afin que l'air circule bien autour du plant et que les grappes de fruits profitent du plein soleil. De plus, lorsque le soleil rayonne directement sur les tomates, cela a pour effet d'augmenter le mûrissement du fruit. Pour les laitues, il est recommandé de conserver un espace de 20 cm d'un plant à l'autre.
Puisque chaque variété a ses particularités, il est préférable de demander conseil à son centre jardin, au moment de l'achat.
Pour les semences, il faut creuser un sillon et semer les graines à la volée. L'idéal est d'avoir un espace d'environ 2 cm entre les graines.
Q - Quel légume invitez-vous les gens à découvrir?
Le chou-rave. Inusité et méconnu, le choux rave se distingue par son léger goût de chou et de rutabaga. Je dirais qu'il s'agit d'un légume offrant un heureux mélange de saveur de la famille des crucifères. De plus, le chou-rave est juteux et se mange cru, comme une pomme.
Le radis est un autre légume que je recommande. Ce légume a l'avantage de pousser rapidement. Pour profiter de petits radis frais, il suffit de semer régulièrement un petit bout de rang. Il importe ici de souligner que plus le radis est petit, plus son goût est doux. Les gros radis ainsi que les radis qui ont manqué d'eau ont un goût beaucoup plus prononcé et amère.
Q - Quelles sont les règles d'or du jardinier?
Ordre et propreté au jardin, voilà la règle d'or de tout jardinier! Il faut faire preuve de rigueur pendant tout l'été et veiller à l'entretien régulier de son potager. Il faut sarcler et ne laisser aucune place aux mauvaises herbes. Surtout, il faut les retirer du jardin avant qu'elles montent en graines.
L'arrosage est aussi très important. Le jardinier doit prendre connaissance de la météo quotidiennement pour veiller à un arrosage adéquat. Puisque l'eau est une ressource qu'il faut économiser pendant les chaudes journées d'été, il est primordial que les jardiniers respectent les règlements d'arrosage des municipalités. Pour subvenir aux besoins d'arrosage de leur potager, ils peuvent aussi utiliser l'eau de pluie, qu'ils recueilleront dans un réservoir conçu à cet effet. D'ailleurs, l'eau de pluie, qui est toujours à la température ambiante, est idéale pour l'arrosage. Dans la mesure du possible il faut éviter d'utiliser de l'eau très froide, car cela stresse les plantes.
Si les jardiniers amateurs respectent ces quelques conseils, au fur et à mesure que la saison avancera, ils prendront plaisir à déguster ce que la nature produit.
Surtout n'oubliez pas, un jardin est fidèle à son jardinier dans la mesure où ce dernier lui est fidèle. À la fin de la saison, prenez le temps de faire le ménage du potager et de le laisser propre en prévision du printemps suivant.