Comment bien entretenir ses plantes d’intérieur en hiver

Le temps gris de l’automne, les températures plus froides et les journées qui durent de moins en moins longtemps peuvent être difficiles sur votre moral. Vous n’êtes pas les seuls à en souffrir. Vos plantes d’intérieur s’ennuient des longues journées ensoleillées et souffrent de l’air sec. De plus, la chaleur constante de nos foyers peut leur donner du fil à retordre. Voici quelques trucs pour les aider à survivre à l’hiver qui approche à grands pas.

L’éclairage

La lumière donne aux plantes l’énergie nécessaire pour grandir et c’est ce qui leur permet d’arborer un feuillage en santé. Alors que les jours sont de plus en plus courts et les températures de moins en moins clémentes, les plantes d’intérieur ont tendance à manquer de lumière, une source de vie essentielle pour elles. 

Reconnaitre les signes

Si la distance entre les feuilles  augmente, ou encore, qu’elles se décolorent, votre plante souffre peut-être d’un manque de lumière. Un autre signe : l’apparition de nouvelles feuilles jaunâtres. Si elles sont petites et tirent sur le jaune, c’est peut-être que votre plante manque de luminosité. 

Dès les premiers signes, il est conseillé de réduire la température de la pièce et de fournir le plus d’ensoleillement possible aux végétaux. Évitez d’obstruer les fenêtres avec des stores ou des rideaux. De plus, faire la rotation des pots permet de favoriser la croissance uniforme des plantes, elles qui s’orientent naturellement vers la source de lumière.

Trop de lumière cause aussi des dégâts. Vous pourriez remarquer l’apparition de taches brunes sur les feuilles de vos plantes ou encore leur décoloration progressive. Il faut alors les éloigner de ces sources de lumière. 

La température et l’humidité

À l’approche de l’hiver, notre utilisation du chauffage augmente. L’air de nos demeures devient plus sec et crée une atmosphère chaude, qui peut être dommageable pour nos végétaux. Maintenir un taux d’humidité entre 40 à 60 % est conseillé, pour le bien- être de vos plantes. 

Reconnaitre les signes

Si l’air est trop sec pour vos végétaux, l’extrémité de leurs feuilles peuvent sécher et brunir. Ils seront par ailleurs plus sensibles aux attaques de ravageurs. Il faut donc éviter de les placer trop près des radiateurs. Il faut également les éloigner des courants d’air frais, près des portes ou fenêtres. Pour les aider, on peut également baisser la température de la pièce dans laquelle elles se trouvent,  la nuit.

Si vous remarquez que vos plantes sont trop sèches, rapprochez-les les unes des autres, sans qu’elles se touchent, et n’hésitez pas à utiliser un humidificateur. Vous pouvez également vaporiser de l’eau sur le feuillage de vos végétaux qui semblent secs.

Les arrosages

L’environnement de votre plante change et vos habitudes d’arrosage le devrait aussi, afin d’aider vos végétaux à mieux survivre l’hiver. Si en été, on conseille d’arroser peu et souvent, en hiver c’est le contraire! On recommande d’arroser en profondeur, moins souvent. Il n’y a pas de chiffres miracles sur le nombre de fois exact par semaine à arroser, chaque plante a des besoins qui lui sont propres. Il est préférable de faire des recherches sur les variétés que l’on possèede pour en savoir davantage.

Reconnaitre les signes

Trop d’eau ou pas assez d’eau peut diminuer la qualité de vie de votre plante. Il suffit de regarder les signes. Un végétal qui manque d’eau flétrie et ses feuilles, à la base, jaunissent. Au contraire, une plante qui a trop d’eau, aura des tiges et des feuilles ramollies. Des taches brunes pourraient même apparaître sur celles-ci.. Un truc pour aider les plantes engorgées : on peut déposer la plante ou la terre sur un papier journal afin que ce dernier absorbe l’eau, et  la remettre dans son pot.

Alors, à vos pots! Vos plantes demandent une attention particulière lors de la période froide, afin qu’elles puissent fleurir et grandir au printemps. Si vous ne pensez pas avoir le pouce vert, il serait préférable pour vous de choisir une famille de plante qui s’adapte facilement aux changements de température, telles que les Aglanonema, les Philidendron, les Aspidistras ou les Sansevieria.

Source : Espacepourlavie.com