Un virage écologique dans le domaine de l’alimentation

L’écoresponsabilité se retrouve désormais dans plusieurs sphères de la société et les consciences écologiques sont de plus en plus aiguisées. De nombreuses initiatives environnementales sont d’ailleurs mises de l’avant par plusieurs organismes et entreprises. On pense entre autres à la compensation carbonique rendue possible grâce au programme Carbo neutre. Un virage écologique a également été entrepris dans le domaine de l’alimentation avec la chaîne Métro Québec qui depuis le 22 avril dernier, propose aux consommateurs d’utiliser leurs propres contenants pour emballer les aliments achetés. La bannière IGA a elle aussi emboîté le pas avec un projet pilote ciblant 10 magasins IGA dans la province, dont le IGA de la famille Verreault situé à La Baie.

Dans le but de réduire l’utilisation des emballages à usage unique, il est maintenant possible d’apporter les contenants réutilisables en plastique, ainsi que des sacs à glissière propres aux comptoirs de la charcuterie, des mets cuisinés, de la viande, de la poissonnerie et de la pâtisserie de ces épiceries. 

«Nous souhaitons réduire l’utilisation des emballages à usage unique. Nous avons donc mis en place une structure simple qui permet à nos clients d’apporter leurs contenants de la maison, tout en ne faisant aucun compromis sur la qualité et la salubrité des produits qu’ils se procurent chez nous», a déclaré le vice-président principal de l’entreprise Métro, Marc Giroux. 

Conformités des contenants

Métro

Contenants autorisés : En plastique ainsi que sacs à glissières propres.  

Contenants refusés : Abîmés et brisés, souillés et tachés, en verre.

IGA

Contenants autorisés : Sac de tissu, contenants en plastique et en verre.

Contenants refusés : Tout contenant avec un code à barres, tout sac de plastique, tout contenant malpropre. 

Exigences minimales pour l’utilisation de contenants

Les chaînes d’alimentation se réservent le droit de refuser d’utiliser un contenant qui contrevient à la règlementation quant à la salubrité. Il est donc de la responsabilité du consommateur de s’assurer que :

  • le contentant soit propre, exempt de fentes, de taches,
    d’impuretés et de rouille et qu’il soit conçu pour entreposer les aliments; 
  • le contenant soit fait d’un matériau qui peut être facilement nettoyé; 
  • le contenant soit muni d’un couvercle ou d’un dispositif de fermeture. Selon la nature du produit, le contenant doit être étanche;
  • Que vous n’utilisiez pas un contenant commercial portant un code à barres; 

Cette initiative environnementale, dont Métro est le chef de file au Québec, fera sans aucun doute des petits, IGA, qui est présentement en projet pilote, en est d’ailleurs la preuve. 

À suivre…