Contenu commandité

Art de vivre

Le Creuset dévoile deux nouvelles couleurs pour 2019

À la fois douces et raffinées, les teintes Sauge et Meringue se joignent aux couleurs des accessoires de cuisine Le Creuset. Offertes dans toutes les catégories de produits de la marque à compter du 1er mars 2019, elles témoignent d’une longue tradition visant à introduire de nouvelles couleurs répondant aux goûts évolutifs des consommateurs et suivant les plus grandes tendances du moment.

Intemporelles et inspirantes

Les deux couleurs nouvellement introduites chez Le Creuset se distinguent des précédents coloris proposés par la marque par leur sobriété et leur élégance. Les teintes pastel sont naturellement plus douces et subtiles. Elles plairont à coups sûrs aux cuisiniers à la recherche d’accessoires intemporels et tendance.

«La transition vers le lancement de couleurs plus douces et modérées s’est faite naturellement. Sauge et Meringue sont des teintes contrastantes qui mettent en valeur d’autres couleurs sans toutefois compromettre leur authenticité. Particulièrement attrayantes, ces nouvelles nuances s’adaptent à merveille au design intérieur, à la décoration d’intérieur et aux ustensiles de cuisson. Elles seront au cœur même des batteries de cuisine pendant de nombreuses années», a exprimé Sarin Keusseyan, directrice marketing Le Creuset, par voie de communiqué.

Comme son nom l’indique, Sauge s’inspire de l’herbe parfumée grandement utilisée en cuisine. Sa couleur gris-vert n’est pas sans rappeler un petit je-ne-sais-quoi de vintage tout en étant très moderne. On agence les accessoires de table Sauge à ceux de couleur S oleil pour une palette dynamique ou à Bonbon pour une table romantique.

Quant à elle, Meringue rend justice à la pâtisserie légère et savoureuse dont elle tire son nom. Délicate et raffinée, cette teinte est très polyvalente. On l’agence aisément à la plupart des coloris de la marque.

Ses tons de crème légèrement dégradés telle une meringue dorée lui confèrent un look contemporain et sophistiqué. Elle s’inscrit dans la lignée des couleurs intemporelles et indémodables Le Creuset.

Les produits de couleur Sauge et Meringue seront offerts dans les boutiques Le Creuset ainsi que chez certains détaillants d’articles de cuisine dès le mois de mars 2019. Leur coût est établi entre 20 $ et 850 $. Les deux teintes feront partie du portfolio Le Creuset de façon permanente. Une nouvelle qui ravira les amateurs de la marque emblématique qui s’est notamment fait connaître grâce à ses ustensiles de cuisson en fonte émaillée. 

Art de vivre

Comment bien choisir sa mijoteuse?

Avoir un repas chaud et délicieux prêt dès que l’on arrive à la maison à la fin d’une journée, est quelque chose qui en fait rêver plusieurs. Avec toutes les tâches qui nous attendent, il est souvent difficile de prendre du temps pour cuisiner un bon repas. C’est ce qui nous fait parfois choisir une option plus rapide, mais souvent moins bonne pour la santé.

Par chance, différentes recettes et robots culinaires ont été pensés pour nous aider à mieux s’organiser. Depuis quelques années, les mijoteuses font leur apparition dans de plus en plus de cuisines, pour aider les familles à avoir de bons plats prêts à la fin de la journée. Munies de nombreuses fonctionnalités, différentes grandeurs et matériaux, on en retrouve une panoplie sur le marché.

Il est parfois difficile de choisir celle qui convient à notre mode de vie. Voici quelques conseils qui vous aideront à voir si ce robot culinaire est fait pour vous et quel modèle irait avec votre mode de vie. 

Une mijoteuse, qu’est que c’est exactement?

La mijoteuse est un appareil culinaire qui sert à cuire les aliments. Ceux-ci cuisent avec la chaleur indirecte des éléments chauffants intégrés dans le caisson de l’appareil. Elles sont populaires, parce qu’elles permettent de préparer des repas sans avoir à s’en occuper, alors qu’il cuit tranquillement. On y met tous les ingrédients d’une recette et on laisse l’appareil faire sa magie. Il faut aussi savoir que les mijoteuses ne sont plus aussi dispendieuses qu’auparavant.  On retrouve désormais des modèles entre 25 et 200 $.

Art de vivre

Réussir son recyclage: rincer, séparer et s’informer

Plusieurs d’entres nous se préoccupent de leurs empreintes écologiques. Avec la montée en popularité du mouvement zéro-déchet, des initiatives comme le Pacte et les informations qui circulent sur les dangers du plastique dans les océans, nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir poser des gestes pour aider la planète. Nous tentons de recycler le plus possible, un geste simple qui permet de réduire notre nombre de déchets enfouis. Et si nous tirions le maximum de bénéfice de cette habitude?

Le recyclage est un geste maintenant bien imprégné dans notre quotidien. Le tri des contenants se fait quasiment instinctivement, alors qu’on met le carton, le papier, le verre et l’aluminium dans le bac bleu.

Même si c’est anodin, il y a parfois quelques erreurs qui se glissent dans nos bacs. En plus, avec les années, les centres de tri ont évolué et nous ne connaissons pas toujours ce qu’ils acceptent. Il est bon de regarder sur les sites Internet de nos centres de régie des matières résiduelles afin de se mettre à jour sur les différentes matières acceptées.

Meilleures qu’on le pense

Selon Sophie Lapointe, écoconseillère à la Régie des matières résiduelles (RMR) du Lac-Saint-Jean, les gens sont meilleurs qu’ils le pensent. Elle assure que nous nous sommes vraiment améliorés avec le temps. Il ne reste que quelques détails à peaufiner afin que tout soit parfait.

L’écoconseillère insiste sur le fait que le recyclage est plus simple qu’on le pense. Fini le temps ou il fallait enlever les étiquettes des cannes de conserve ou encore enlever les agrafes des feuilles brochées. On doit opter pour la simplicité.

Il faut savoir qu’environ 85 % de ce qu’on dépose dans le bac bleu est actuellement recyclé. Ce qui n’est pas recyclé est bien souvent trop contaminé pour être utile.

Afin de nous aider à nous améliorer, Mme Lapointe partage les trois concepts à garder en tête pour s’assurer d’avoir un recyclage impeccable. 

  1. Rincer nos contenants, pour ne pas contaminer le camion de collecte.
  2. Séparer les objets qui contiennent différentes matières, comme les cahiers à anneaux, ou choisir de les mettre à la poubelle. 
  3. S’informer, que ce soit sur Internet ou en communicant avec la RMR de son secteur, lorsqu’on hésite sur un produit.

Ce qu’il faut éviter

Il faut être prudent lorsque nous mettons des contenants au recyclage. En effet, si nous ne rinçons pas bien les contenants de nourritures, nous pouvons contaminer les déchets de nos voisins, ce qui nuirait à leurs efforts. Lorsque les contenants entrent dans le camion de transport, ils sont écrasés, ce qui fait que les aliments restés à l’intérieur sont propagés sur les autres déchets. «Si quelqu’un ne rince pas bien son pot de mayonnaise, il peut contaminer la moitié du camion, dans les cas les plus graves», rappelle l’écoconseillère. Mais, elle souligne qu’il ne faut pas virer fou avec le rinçage. «On ne demande pas de tout frotter intensément ou encore de passer les contenants au lave-vaisselle. Il suffit de rincer sommairement pour que ce soit efficace».

Les deux objets qui se retrouvent le plus souvent au centre de tri et qui ne devraient pas y être sont, selon Mme Lapointe, les seringues et les vêtements. «On voit beaucoup de seringues et lorsqu’on les trouve, on doit arrêter les chaînes de tri. C’est quelque chose qui va à la poubelle», rappelle-t-elle. De plus, pour ce qui est des vêtements, elle conseille de les amener à un comptoir vestimentaire lorsqu’ils sont en bon état, ou sinon, c’est la poubelle!

Selon elle, il n’y a pas vraiment de différences entre les critères des collectes du Saguenay et du Lac-Saint-Jean. Le seul plastique qu’ils ne prennent pas tous les deux est le #6. «Nous avons vraiment arrimé nos discours au fil des années pour éviter la confusion», continue la spécialiste. Selon elle, la seule différence provient du fait que la RMR du Lac-Saint-Jean demande de laisser les bouchons sur les contenants, tandis qu’à Saguenay on demanderait de les enlever avant de les mettre au recyclage.

Art de vivre

Cuisinez santé

En ce début d’année, les Éditions Pratico Pratiques nous proposent de nouveaux livres et de nouveaux magazines culinaires à se mettre sous la dent afin de s’inspirer pour un virage santé réussi!

Les plaisirs minceur de Caty

Les plaisirs minceur de Caty nous revient une fois de plus avec la formule on perd 10 livres en un mois, une idée qui plaira sans doute à tout ceux et celles qui ont pris comme résolution de perdre les kilos en trop. La proposition que nous fait l’éditrice Caty Bérubé, un menu complet élaboré pour quatre semaines ainsi qu’un plan de mise en forme composé d’exercices simples, à la portée de tous.

On retrouve également dans le magazine des recettes de smoothies à faire congeler et les 8 meilleurs accompagnements à moins de 125 calories.

Art de vivre

Commencez l’année 2019 du bon pied

Alors qu’une toute nouvelle année débute, le moment ne pourrait être mieux choisi pour revoir ses habitudes de vie et amorcer des changements positifs dans son quotidien. Outre l’adoption de saines habitudes de vie et la perte de poids, de nombreuses résolutions peuvent être prises pour souligner le Nouvel An, en voici quelques-unes touchant l’habitation et la vie à la maison.

Mieux s’organiser

Marie Kondo, spécialiste du rangement et auteure des livres à succès Le pouvoir étonnant du rangement : désencombrer sa maison pour alléger sa vie et Ranger inspire la joie : la méthode Konmari pas à pas vous dirait surement qu’en désencombrant votre maison et en optimisant son rangement vous serez plus heureux. C’est du moins ce que prône la méthode japonaise Konmari qu’elle a elle-même développée.

En quoi ça consiste? Il faut ranger par catégorie d’objets plutôt que par pièce. On commence avec les vêtements puis les livres, les papiers, les objets divers (la catégorie la plus vaste) et finalement les objets sentimentaux, ceux qui rappellent des souvenirs ou sont intimement liés à notre vécu.

On conserve tout ce qui nous procure de la joie et on se départit du reste en prenant soin de remercier chaque objet pour les services rendus.

La méthode Konmari est utilisée à travers le monde. Netflix en a même fait une série présentée depuis janvier 2019 intitulé : L’ordre des choses selon Marie Kondo.

Avoir une meilleure planification des repas

Difficile de jongler entre le travail, les activités sportives et de loisirs et la vie familiale. Ajoutez à cela, le ménage de la maison, la préparation des repas et vous avez là un beau casse-tête organisationnel.

Pour vous aider à y voir plus clair en 2019, commencez par améliorer la planification de vos repas. Une fois par semaine, dressez votre menu, épluchez les circulaires et faites votre liste d’épicerie. Gardez-vous ensuite quelques heures le dimanche, ou toute autre journée, pour cuisiner. Préparez des collations santé, cuisinez deux ou trois repas complets, coupez les légumes que vous prévoyez utiliser durant la semaine et plus encore. Une meilleure préparation vous fera sauver bien du temps en semaine et vous enlèvera une bonne dose de stress.

Faire la guerre au plastique

Vous direz sans doute que c’est dans l’air du temps et vous aurez entièrement raison. On entend parler d’environnement plus que jamais et l’un des grands sujets qui retiennent l’attention est la guerre au plastique que livrent des citoyens de partout au monde.

Les raisons d’embarquer dans le mouvement sont nombreuses; de la protection de nos océans et de nos espèces marines à la diminution de la pollution terrestre. Maintenant, que peut-on faire pour y prendre part?

•    Éviter au maximum d’utiliser des contenants et produits de plastique non recyclable.

•    Changer ses pailles de plastique pour des pailles en acier inoxydable ou en bambou.

•    Utiliser des sacs réutilisables.

•    Acheter ses aliments en vrac.

•    Lorsque possible, privilégier les produits vendus en grands formats plutôt que les portions individuelles comme celles des yogourts dont les contenants sont généralement non-recyclables.

Cuisiner plus

Si pour certains cuisiner est un réel plaisir, pour d’autres c’est un mal nécessaire. Qu’importe la catégorie à laquelle vous appartenez, en 2019, relevez le défi de cuisiner plus souvent. Non seulement cela vous permettra d’avoir un meilleur contrôle sur votre alimentation, mais vous apprendrez peut-être aussi à développer vos goûts pour de nouveaux aliments.

Et pourquoi ne pas en profiter pour faire de la cuisine une activité familiale. Initiez les enfants à la préparation des repas leur donnera confiance pour les années futures en plus de leur transmettre de saines habitudes.

Améliorer son autonomie alimentaire

L’autonomie alimentaire, c’est la production ou la préparation d’aliments par les citoyens pour leur consommation personnelle. Si vous vous adonnez à la culture de produits maraîchers durant l’été, vous prenez déjà action pour augmenter votre autonomie alimentaire.  Si tel est le cas, sachez que d’autres défis peuvent vous attendre en 2019. Vous pourriez par exemple, faire l’installation d’une serre opérationnelle trois saisons sur quatre pour y cultiver vos tomates, vos concombres et votre salade ou produire vos germes et pousses tout au long de l’année, telle qu’expliqué en page M30.

Si votre municipalité l’autorise, l’achat de poules pondeuses est aussi une avenue à explorer.

Art de vivre

Disposez de manière écologique de votre arbre de Noël naturel

La période des Fêtes est terminée. Le temps est venu de défaire le sapin et de ranger les décorations, jusqu’à l’an prochain. Si vous avez opté pour un arbre de Noël naturel, ne laissez pas trainer ce dernier sur le terrain jusqu’au printemps. Posez plutôt un geste vert et allez porter votre sapin dans un site de collecte Sapin du Bon Sens pour qu’il soit recyclé.

L’opération de collecte Sapin du Bon Sens  aura lieu le 12 et le 13 janvier 2019, partout au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il s’agira de la 27e édition Sapin du Bon Sens dans la région. 

D’ailleurs, le Saguenay–Lac-Saint-Jean est le seul endroit au Québec où la collecte des arbres de Noël est régionalisée.

Que deviennent les arbres récoltés?

Au fil des ans, c’est plus de 175 300 arbres qui ont été récupérés dans la région pour leur donner une seconde vie. 

Les arbres récoltés servent, entre autres, à décorer le village sur glace de Roberval, à faire du paillis ou du compost. Cette année, les sapins de La Baie seront distillés pour être transformés en huile essentielle.

Points de collecte

Pour connaitre le lieu et l’horaire de collecte de votre secteur, consultez le www.afsaglac.com ou les sites Internet des partenaires (Ville de Saguenay, MRC-du-FJord-du-Saguenay, Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean).

L’Association forestière Saguenay–Lac-St-Jean (AFSL), les municipalités de la région ainsi que les divers partenaires de l’opération Sapin du Bon Sens invitent la population à perpétuer la tradition en participant en grand nombre à la récupération des arbres de Noël naturels.

Art de vivre

Célébrer la nouvelle année

Vous recevez pour le jour de l’an ? Puisqu’il est toujours agréable de servir à nos convives de bons vins qui s’accordent bien à nos plats, le Toit & Moi s’est entretenu avec la sommelière et chroniqueuse vin Caroline Chagnon. Voici ses suggestions de vins et de bulles pour célébrer la nouvelle année sur une note parfaite.

Q - Quels sont les vins que tu recommandes pour servir avec la dinde, la tourtière, les pâtés à la viande et autres mets traditionnels du temps des Fêtes ?

R – Pour les vins blancs, je recommande Les Cocalières et le Costa & Pampa.

Les Cocalières, Domaine d’Aupilhac, Languedoc 2017, est un vin blanc issu d’un assemblage de Roussanne , Marsanne , Rolle (Vermantino), Grenache blanc. Ce vin certifié biologique et biodynamie, est rond, élégant et se distingue par sa touche délicatement boisée en bouche. Le fait qu’il soit élevé en Foudres et en barriques non neuves confère à ce vin du Languedoc-Roussillon une belle mise en valeur et une grande complexité. Au nez, on remarque notamment des notes fruitées et florales à l’issue desquelles le vin prend des arômes de fleurs blanches, de yogourt et de pêches fraiches. Ce vin blanc passe-partout s’accorde parfaitement aux plats des Fêtes et accompagne à merveille les plateaux de fromages.

Prix : 31 $

Le Costa & Pampa de la réputée maison Trapiche est une belle découverte. Ce Chardonnay provenant d’une nouvelle région viticole de l’Argentine, située près de la Mer de Plata, à quelques kilomètres de l’océan et de Buenos Aires, met en valeur les terroirs de la côte Atlantique. Le climat océanique procure à ce vin blanc fraîcheur et minéralité, tandis que son léger passage sous bois (fût français) lui donne une belle rondeur. Ses arômes fruités, sa rondeur en bouche et sa finale rafraichissante plairont à coup sûr à vos convives. Un vin délicieux, à prix accessible.

Prix : 24,95 $

En ce qui a trait au vin rouge, je conseille le Devois des Agneaux et le Pian delle Vigne.

Le Devois des Agneaux est un vin du Languedoc assez connu. Je l’ai choisi parce que son nez fruité sur fruits plus noirs, comme la cerise rouge, ainsi que sa note épicée se rapporte à la tourtière avec ses arômes dominants de muscade. En bouche, les épices reviennent avec des notes de cacao. Le Devois des Agneaux se distingue aussi par ses tanins soyeux et plus enrobés. Ce vin bien équilibré plaira à tous autour de la table. Une belle valeur sûre, à prix raisonnable.

Prix : 19,45$

Allons maintenant vers un rouge plus léger avec le Pian delle Vigne. Ce nouveau vin, 100 % sangiovese, à la trame plus légère est parfait pour accompagner la dinde et le chutney aux canneberges. Les notes fruitées prédominantes avec des arômes de canneberges ressortent au nez. Ce vin juteux se démarque aussi par ses tanins ultras souples. Ce rouge s’accordera à merveille à tous les plats de viande blanche et de poissons. Pour les inconditionnels de vin rouge le Pian delle Vigne est aussi un très bon vin d’apéro. À découvrir !

Prix : 29,95 $

Q – Dans quel ordre déguster les vins ?

R – L’important lorsqu’on choisi l’ordre de dégustation du vin et de faire notre sélection en terme de saveurs d’intensité, de finesse et de qualité. L’ordre de service s’établit en fonction des critères suivants. On va du vin le plus sec au plus doux, du vin le moins intense, au plus intense et du vin le plus simple au plus qualitatif. Aussi, il n’y a pas de mal à servir un rouge avant un blanc, si on respecte ces critères. Par exemple, un rouge comme le Pian delle Vigne peut très bien être servi à l’apéro, avant un blanc comme Les Cocalières.

Q - Quels sont tes coups de cœur que tu invites les gens à découvrir ou à offrir en cadeaux ?

R – Mon choix s’arrête sur deux vins taillés pour la garde! Le Château la Nerthe, il fait partie de mon Top 3 des Châteauneuf-du-pape disponibles au Québec, et le Badia a Passignano Classico-Chianti gran selezione 2015, un vin italien tout simplement délicieux.

Contrairement aux autres Châteauneuf-du-pape, qui sont généralement plus costauds, le Château la Nerthe s’inscrit dans la finesse. Ce vin biologique issu d’un assemblage de grenache, de syrah, de mourvèdre et de Cinsault a des notes de cuir, de violettes et un peu de fines herbes, comme le thym. Ce rouge élancé, balancé et d’une grande complexité est assez juteux. Si vous avez un amateur de bon vin dans la famille, ce vin fera un cadeau de choix!

Prix : 58,50 $

La trame de fruits confits et le nez aux notes animales et terreuses du Badia a Passignano apportent profondeur et chaleur à ce Chianti. Ce vin ample et enveloppant en bouche avec des tanins souples accompagne bien les plats des Fêtes. En outre, son côté plus musclé s’accorde à merveille aux pièces de viande rouge. Un rouge sublime qui convient parfaitement aux amateurs de vins plus corsés.

Prix : 54,25 $

Art de vivre

Une version actualisée des sacs à surprise

Envie de commencer l’année du bon pied? Que diriez-vous de recevoir une boîte remplie de surprises une fois de temps en temps? Plusieurs compagnies ont créé ces boîtes thématiques avec des abonnements mensuels, qui font que leurs clients reçoivent une fois par mois, une boite remplit de nouveaux produits devant leur porte. Et ça marche! L’effet de surprise, les produits de qualité, ainsi que la découverte de nouveaux produits intéressent plusieurs personnes qui choisissent de s’abonner à ces différents concepts. Voici quelques compagnies québécoises qui ont décidé de suivre cette tendance.

Moi d’abord

Cette boite mensuelle santé nous offre plusieurs produits à découvrir, chaque mois. Elle représente le fruit des efforts d’une kinésiologue et d’une nutritionniste qui souhaitaient donner à leurs clients des produits bons pour eux. Des aliments santé sont offerts dans la boîte, accompagnés d’entraînements à faire à la maison, sans équipement. Tout a été pensé pour que les produits, autant l’entraînement que la nourriture, s’ajoutent facilement dans la routine de tous! 

Chaque boîte contient : un programme d’entraînement à faire à la maison structuré par la kinésiologue, un ingrédient découverte, deux recettes conçues par une nutritionniste qui utilisent l’ingrédient du mois, en plus de trois collations santé. Les produits sont surtout québécois ou canadiens. Tous les produits sont changés chaque mois. Différents abonnements sont offerts: mensuel, semestriel ou annuel.

Pour ceux qui hésiteraient parce qu’ils ne seraient pas certains d’apprécier les produits, il est possible de voir sur le site Internet de la compagnie ce qu’il y avait dans les boîtes précédentes. Une façon efficace de savoir si les produits nous intéressent et d’avoir une meilleure idée du contenu prochain de cette boite à surprise. Il est même possible d’offrir un abonnement en cadeau. Le destinataire recevra alors chez lui trois boîtes santé, directement devant sa porte.

Art de vivre

Des cadeaux écolos à glisser sous le sapin

Avec l’arrivée de décembre viennent aussi les sempiternels questionnements afin de trouver les cadeaux qui plairont à nos êtres chers. Comme on ne veut pas donner un cadeau pour le simple fait d’offrir un présent, on cherche bien souvent un petit quelque chose qui fera sourire, mais qui sera également pratique. À moins de dix jours de Noël, vous cherchez encore ce cadeau spécial qui ravira vos proches? Voici quelques idées non seulement originales, mais écolos qui permettront à tous d’améliorer leurs pratiques environnementales.

Les sacs de collations réutilisables

Les sacs réutilisables pour collations ou sandwichs sont faits pour remplacer les sacs de plastique de type Ziploc qui finissent trop souvent à la poubelle. On en trouve, en ligne, faits de toutes sortes de motifs et dans différentes tailles afin d’accommoder tous les casse-croûtes. Ils sont faciles d’entretien et résistants à l’eau. La coop Minuit Moins Cinq, de l’Anse Saint-Jean, en fait à partir de tissus recyclés.  On peut se les procurer sur la boutique Etsy de l’entreprise. Il est même possible de les acheter en ensemble de cinq de différentes grandeurs et aux motifs variés. De cette façon, on est assuré d’en avoir de toutes les tailles et de pouvoir enfin dire adieu aux sacs de plastique à utilisation unique!

Les couvre-bols

Vous est-il déjà arrivé de chercher un couvercle et qu’aucun ne semble aller sur le contenant que vous avez entre les mains? Les couvre-bols nous permettent de résoudre ce problème. Fabriqués en tissus, ils servent à recouvrir et à protéger les aliments à l’intérieur de n’importe quels contenants, comme le ferait la pellicule de plastique. Ils la remplacent et sont d’ailleurs plus coquets. Plusieurs artistes en font à partir de tissus recyclés, donc ils sont jolis et respectent l’environnement. En plus, ils peuvent être réutilisés après lavage. Ils préservent la fraîcheur des aliments tout en emprisonnant l’humidité. Différentes grandeurs sont disponibles afin d’être compatibles à la majorité de nos contenants.

Le Papier protecteur cire d’abeille

Les papiers d’emballage réutilisables avec cire d’abeilles montent de plus en plus en popularité chez les consommateurs. Ces papiers sont composés de coton, de cire d’abeilles, de résine d’arbre et d’huile de jojoba. Ils conservent les aliments frais plus longtemps. Comment l’utiliser? C’est très simple. Il suffit d’emballer l’aliment que l’on souhaite conserver et de sceller. Le papier protecteur peut aussi servir à couvrir les bols et les plats. Il est facilement lavable, il peut se réutiliser et est biodégradable. Il permet à vos aliments de respirer tout en empêchant l’humidité de passer.

La Pellicule Moulante Cover Blubber

Ce produit, popularisé par la marque Fushionbrands, remplace à merveille la pellicule de plastique. Étendu sur un aliment fraîchement coupé que l’on veut protéger, il est fait pour préserver la fraîcheur de la nourriture sans l’utilisation de plastique à usage unique. Ces protecteurs d’aliments peuvent aller dans le réfrigérateur et le congélateur. Souvent vendus en paquet de quatre, ils sont réutilisables et faits à la main. Ils sont composés de caoutchouc collant Sticky Rubber.