L'essai "Les écoles qu’il nous faut" est disponible en librairie depuis le 29 août 2018.

Marc-André Carignan partage ses réflexions sur les écoles

RÉDACTION PUBLICITAIRE / L’état des parcs immobiliers des Commissions scolaires du Québec est devenu une préoccupation majeure au cours des dernières années. Nos bâtiments scolaires, dont 69 % ont été construits avant 1960, n’ont pas ou peu évolués depuis leur édification. Résultat : ces édifices ne répondent plus aux besoins actuels des élèves et du personnel. Or, l’école, c’est plus qu’un lieu d’apprentissage, c’est un milieu de vie qui doit être enrichissant, voire épanouissant.

L’organisme à but non lucratif (OBNL) Lab-École qui a pour membres fondateurs, Pierre Thibault, Pierre Lavoie et Ricardo Larrivée, a initié une grande réflexion collective dans le but de créer des écoles qui favoriseront le bien-être des élèves et du personnel scolaire partout au Québec. Un établissement d’enseignement de la région fait d’ailleurs partie de ce grand projet, il s’agit de l’école primaire Antoine-de-Saint-Exupéry, située sur le boulevard Université à Chicoutimi.

Les écoles qu’il nous faut

D’autres intervenants commencent également à faire entendre leur voix. C’est le cas de Marc-André Carignan, qui vient de publier Les écoles qu’il nous faut. Dans cet essai, le journaliste et chroniqueur spécialisé en architecture et en design urbain tente d’ouvrir la voie à des environnements d’apprentissage plus créatifs et plus stimulants pour les enfants et les professeurs des écoles publiques du Québec. 

Selon Marc-André Carignan, diplômé en architecture de l’Université McGill, il est aujourd’hui impératif de concevoir et de construire des écoles qui vont favoriser la créativité et la réussite scolaire. Ce dernier affirme qu’un environnement de travail inspirant, tant pour les élèves que pour les enseignantes et enseignants, n’est ni une utopie ni un luxe, c’est une nécessité sociale. Quelques expériences pilotes le démontrent bien, comme on peut le constater en parcourant son livre.

Un ouvrage collectif

Pour écrire cet essai, l’architecte de formation a fait le tour du Québec durant deux ans pour rencontrer différents intervenants et surtout, les acteurs sur qui reposent les écoles de demain. Son ouvrage regroupe donc les idées d’une cinquantaine d’experts liés de près ou de loin au milieu de l’éducation : enseignants, psychologues, politiciens, commissaires, directeurs de ressources matérielles et architectes, etc. Sans oublier, bien sûr, les principaux utilisateurs des écoles : les enfants. Car, eux aussi ont eu leur mot à dire ! 

L’essayiste a d’ailleurs fait un passage au Saguenay, puisque le Cahier 2 de son livre présente le projet-pilote Au Millénaire (école Médéric-Gravel), à La Baie.

À lire !

Plus qu’une réflexion, cet essai nous permet de saisir l’importance de créer des établissements d’enseignements pensés par et pour les étudiants et le personnel qui y travaillent.

Comme le dit si bien Jean-René Dufort en préface: « (...) Ce livre devrait être placé dans le rayon « Bibles » au département construction du ministère de l’Éducation du Québec. À la suite de cette lecture, votre appétit pour de belles écoles sera insatiable. Puis, vous irez mener votre enfant dans une école rectangulaire des années 1960 qui sent le moisi, entourée d’une clôture Frost. Vous passerez par la porte de droite, car on m’a dit que par celle de gauche, il y a des briques qui tombent… ».

Le Cahier 2 de du livre "Les écoles qu’il nous faut" présente le projet-pilote Au Millénaire (école Médéric-Gravel), à La Baie. Pour créer ce projet-pilote, l'édifice datant des années 1960 a été complètement métamorphosé.

Quelques mots sur l’auteur

Animateur, auteur et chroniqueur en politique, affaires municipales et développement urbain, Marc-André Carignan, a collaboré au journal Métro et produit régulièrement des analyses pour Radio-Canada, MAtv et Kollectif, le plus important diffuseur de nouvelles en architecture au Québec. Entre autres, il est chroniqueur en politique et affaires municipales aux émissions Le 15-18 et Gravel le Matin à la radio de Radio-Canada et anime Archi branchés sur les ondes du Canal Savoir, un magazine télé mettant en valeur le travail des architectes québécois. 

Les écoles qu’il nous faut, publié aux Éditions Multimondes, est son premier essai.